Lettonie

16 mars 2011 15:14; Act: 17.03.2011 09:07 Print

Parade d'ex-combattants des Waffen SS

Plusieurs centaines de vétérans lettons ayant combattu sous commandement de la Waffen SS contre l'armée soviétique pendant la Deuxième Guerre mondiale ont manifesté mercredi à Riga.

storybild

Environ 2.500 personnes, vétérans et sympathisants, selon la police, avaient pris part à cette parade annuelle controversée. (Photo: Keystone/AP)

Une faute?

Environ 2.500 personnes, vétérans et sympathisants, selon la police, avaient pris part à cette parade annuelle controversée.

Brandissant des drapeaux lettons, les manifestants parmi lesquels figuraient quelques députés, ont déposé des fleurs au pied du monument de la liberté, symbole de l'indépendance du pays par rapport à Moscou.

Ils sont été hués par plusieurs dizaines de contre-manifestants, dénonçant les atrocités de l'Allemagne nazie.

Parade annuelle

Cette parade a lieu chaque année dans les rues de Riga le 16 mars pour commémorer une grande bataille livrée par les anciens combattants de la légion lettone en 1944 contre l'envahisseur soviétique.

Les sympathisants des vétérans brandissaient une pancarte sur laquelle on pouvait lire: «1940-1941: l'année de la terreur».

L'URSS s'est emparée de la Lettonie en juin 1940, profitant du pacte germano-soviétique. Mais après l'attaque de l'Allemagne contre l'URSS en 1941, l'Armée rouge a été repoussée hors de la république balte.

Une partie des Lettons ont alors accueilli les nazis comme des libérateurs ayant mis fin à l'occupation et à la terreur soviétiques.

146'000 engagés ou enrôlés par les SS

Environ 146'000 Lettons se sont engagés ou ont été enrôlés dans la Waffen SS, unités d'élite du régime nazi pour combattre les Soviétiques.

Plus de 50'000 d'entre eux sont morts au combat, ou plus tard dans des camps de détention soviétiques lorsque l'URSS a annexé la Lettonie vers la fin de la guerre.

Mais les critiques soulignent que les légionnaires ont soutenu un régime d'occupation qui a assassiné 70'000 Juifs en Lettonie avec l'aide de collaborateurs lettons.

Par ailleurs, quelque 130'000 Lettons se sont battus contre les nazis sous les drapeaux de l'Armée rouge, et 36'000 d'entre eux ont péri.

En 1998, les législateurs lettons ont fait du 16 mars une journée de commémoration de la légion. Sous la pression internationale, ils l'ont supprimé du calendrier en 2000 mais les vétérans ont maintenu leur parade annuelle.

La Lettonie est sortie du giron de Moscou en 1991.

(afp)