Séisme au Japon

09 mars 2011 06:27; Act: 09.03.2011 06:39 Print

Pas de victimes, risque de tsunami mineur

Une alerte contre un risque de tsunami mineur a été lancée à la suite d'un violent séisme de 7,2 sur l'échelle de Richter, au large des côtes japonaises, qui n'a pas fait de victimes.

Une faute?

Aucune victime ni dégât important n'ont été signalés dans un premier temps après le violent séisme d'une magnitude de 7,2 qui s'est produit mercredi au large des côtes nord- est du Japon. Une alerte au tsunamai a été lancée.

Dans les deux préfectures d'Iwate et de Miyagi, proches du séisme, des responsables ont déclaré qu'ils n'avaient jusqu'ici été informés d'aucune victime, ni dommage matériel.

La secousse a duré une vingtaines de secondes, a raconté un responsable municipal de Kurihara dans la préfecture de Miyagi, située à 300 km au nord-est de Tokyo. «Le tremblement était relativement fort mais rien n'est tombé des étagères dans les bureaux de la mairie», a-t-il ajouté.

Les centrales nucléaires situées dans la région n'ont pas subi de dommages, ont indiqué des responsables des opérateurs Tohoku Electric et Tepco, joints par téléphone. La circulation des trains à grande vitesse Shinkansen a été stoppée au moment du séisme, mais le service a repris peu après, a rapporté l'agence de presse Jiji.

Alerte au tsunami

L'Agence météorologique nippone a de son côté émis un «avertissement» contre un risque de tsunami sur la côte Pacifique de l'île principale de Honshu, où les vagues pourraient atteindre 50 centimètres.

Une demi-heure plus tard, une première vague de 60 cm a été constatée dans le port d'Ofunato, dans la préfecture d'Iwate (nord- est), a annoncé la télévision publique NHK. Toutefois, selon l'agence de presse Kyodo, l'Agence ne s'attend pas à des dégâts majeurs.

L'Agence a précisé que le séisme, survenu à 11H45 (03H45 suisses), s'est produit à une profondeur de 10 km seulement. Son épicentre était situé à 160 km à l'est de la péninsule d'Oshika, dans la préfecture de Miyagi. La violente secousse a été ressentie à Tokyo, à 430 km de là, où les immeubles ont tremblé.

En décembre, plusieurs dizaines de personnes avaient dû évacuer en pleine nuit les côtes de plusieurs îles situées au sud du Japon à la suite d'un violent séisme de magnitude de 7,4 qui s'était produit à 14 km de profondeur dans l'océan Pacifique.

(ats)