Corruption

13 août 2019 16:56; Act: 14.08.2019 06:44 Print

Perquisition chez l'ancien vice-chancelier autrichien

Après avoir démissionné en mai suite à l'«Ibiza-gate», Heinz-Christian Strache est à nouveau dans le viseur de la justice.

storybild

Le vice-chancelier avait démissionné de ses fonctions suite à la publication par des médias allemands d'une vidéo compromettante tournée à Ibiza. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les autorités autrichiennes ont procédé à une perquisition chez l'ancien vice-chancelier d'extrême droite Heinz-Christian Strache dans le cadre d'une enquête pour corruption, ont annoncé mardi les médias autrichiens. Il s'agit d'un nouveau casse-tête potentiel pour l'ex-chancelier Sebastian Kurz en campagne pour sa réélection.

Licences de jeu

La maison de Heinz-Christian Strache a été perquisitionnée lundi dans le cadre d'une enquête portant sur la nomination d'un responsable du Parti de la liberté d'Autriche (FPÖ - extrême droite) à un poste de direction du groupe Casinos Austria (Casag), ont avancé plusieurs médias. Les autorités tentent de déterminer si cette nomination a été décidée en échange de la promesse d'obtenir des licences de jeu, a expliqué un porte-parole du ministère public. Il a précisé que plusieurs perquisitions avaient été menées.

Le quotidien Der Standard a annoncé que le Parti populaire autrichien (ÖVP - droite) du chancelier conservateur Sebastian Kurz, ancien allié du FPÖ, avait approuvé la nomination du cadre d'extrême droite au sein de Casag. Sebastian Kurz et Heinz-Christian Strache n'ont pas commenté ces informations.

Vidéo compromettante

Vice-chancelier pendant 18 mois et leader du FPÖ pendant 14 ans, Heinz-Christian Strache avait démissionné de ses fonctions en mai, à la suite de la publication par des médias allemands d'une vidéo tournée à Ibiza où il se montrait prêt à offrir à un oligarque russe des marchés publics autrichiens en échange d'un soutien financier. Une enquête judiciaire a été ouverte dans le cadre de cette affaire, qui a rapidement été baptisée «Ibiza-gate».

Ce scandale avait également fait exploser la coalition gouvernementale formée entre le FPÖ et l'ÖVP et dirigée par le chancelier Sebastian Kurz, forçant ce dernier à annoncer la convocation d'élections législatives anticipées, qui auront lieu le 29 septembre. Si la perquisition de lundi n'est pas liée à ce scandale, elle pourrait ternir l'image de Sebastian Kurz et de sa formation, présentés comme favoris des prochaines élections dans des sondages publiés fin-juillet.

Elections législatives

L'ÖVP est attendu comme le grand gagnant des législatives, mais devrait de nouveau avoir besoin de former une coalition pour obtenir une majorité absolue au parlement. Thomas Drozda, l'un des responsables du parti social-démocrate (SPÖ), a appelé les Autrichiens à ne pas voter pour l'ÖVP ou le FPÖ, estimant que l'Ibiza-gate montrait que «brader l'Autriche faisait apparemment partie de la routine quotidienne» des deux partis.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Jean Tourloup le 13.08.2019 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Propres ?

    C'est pas les populistes qui sont « plus propres » que les autres ? Enfin c'est ce que beaucoup d'entre eux disent ... bref

  • Gentil mougeon UDC le 13.08.2019 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore un coup des gauchos

    Mais pauvre homme... encore une victime de ces horribles bolcheviks qui font la loi en Autriche comme chez nous. Qu'on lui fiche la paix et qu'on arrête de balayer devant sa porte au lieu d'astiquer notre poutre. Après tout, il n'a rien fait de mal ; qui pourrait lui reprocher son amour de l'argent, si difficile à accaparer ? Et c'est une belle preuve d'amour à sa patrie que d'avoir voulu la monnayer un bon prix ! CQFD et ABE, les bobos bisounours !

  • anti politique le 13.08.2019 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bêtise humaine

    il s bcp de connerie dans l'air ..

Les derniers commentaires

  • Pascal M le 13.08.2019 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Une presse à deux vitesse

    Une fois de plus la presse ne dit la vérité qu'à moitié. Heureusement que la Welvoche a donné une enquête équitable. Si un groupe de droite avait monté ce piège envers un politique de gauche, partout on aurait crié au scandale et défendu l'homme de gauche. Vu que c'est la droite, il est alors autorisé de se comporter dans l'irrespect.

    • Narcy Sic le 14.08.2019 00:28 Report dénoncer ce commentaire

      L'extrême-droite n'est pas la droite

      J'ai l'impression que vous confondez l'extrême-droite et la droite tout court. C'est un peu bête, je trouve. À moins que vouliez brouiller un peu les cartes chez certains.

    • MrNico le 14.08.2019 06:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Narcy Sic

      ou alors, comme beaucoup, il n'assume pas son appartenance à l'idéologie d'extrême droite...

    • Pascal M le 14.08.2019 08:43 Report dénoncer ce commentaire

      Aïe aïe

      N'est-ce pas plutôt la gauche qui est devenue l'extrême-gauche et l'extrême-droite la droite ? Juste pour rappel la gauche à plus souvent pactisé avec l'extrême gauche mais là c'est normal. Pour rappel Lionel Jospin un 1er ministre de gauche en FR était un ancien Trotskiste, Mitterand la décoration de Verdun, etc... mais là c'est silence. De mémo le socialisme dans lequel la gauche puise son inspiration à plus souvent détruit que construit et on y croit encore. C'est quoi l'extrême droite ? Être patriote, aimer son histoire et vouloir la garder ? Pour rappel si on parle d'extrême droite alors

    • MrNico le 15.08.2019 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pascal M

      hypocrisie intellectuelle

  • Gentil mougeon UDC le 13.08.2019 21:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Encore un coup des gauchos

    Mais pauvre homme... encore une victime de ces horribles bolcheviks qui font la loi en Autriche comme chez nous. Qu'on lui fiche la paix et qu'on arrête de balayer devant sa porte au lieu d'astiquer notre poutre. Après tout, il n'a rien fait de mal ; qui pourrait lui reprocher son amour de l'argent, si difficile à accaparer ? Et c'est une belle preuve d'amour à sa patrie que d'avoir voulu la monnayer un bon prix ! CQFD et ABE, les bobos bisounours !

    • Narcy Sic le 13.08.2019 21:32 Report dénoncer ce commentaire

      C'est un coup de Nadal. Lol

      Hahaha! Quelle ironie du sort... MDR

  • anti politique le 13.08.2019 19:08 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bêtise humaine

    il s bcp de connerie dans l'air ..

  • Spirou le 13.08.2019 18:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Quand on veut ....

    Les bonnes vieilles méthodes des communistes reprises par les progressistes .... il reste plus qu'à lui trouver une maladie hideuse comme islamophobe, euro phobie ... Staline serait heureux de voire ceci et surtout que ça marche toujours ....

  • Philippe deF le 13.08.2019 18:10 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Liberté de la presse

    Les dérives de quelques politiciens avides d argent sont parfois relatés par la presse. heureusement que ce 4ème pouvoir fonctionne relativement bien en Suisse. En Autriche et en Europe, je pense que la situation est plus catastrophique, car la presse est plus concentrée et pas aussi diversifiée qu en Suisse.

    • Pfff le 13.08.2019 18:50 Report dénoncer ce commentaire

      Tsss

      Sors de ton trou et voyage! Qu'est ce qui faut pas lire!

    • Pfff le 13.08.2019 19:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pfff

      Vouvoyer les gens est de mise sur ces forums, quand on veut être pris au sérieux.

    • Pensée Unique le 14.08.2019 02:37 Report dénoncer ce commentaire

      @Philippe deF

      Presse encore moins diversifiée qu'en Suisse ?! C'est impossible.

    • une autre voix dans votre tête le 14.08.2019 02:39 Report dénoncer ce commentaire

      @Pfff

      Et ne pas se répondre à soi-même aide aussi à être pris au sérieux.

    • Pfff le 14.08.2019 06:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @une autre voix dans votre tête

      Je ne joue pas à ce jeu là, c'est les adeptes UDC qui pratiquent ce "sport" sur les réseaux sociaux et forums des médias, n'hésitant pas à prendre plusieurs pseudos à la fois. Caractéristique de ce parti.