Ouragan

09 octobre 2016 14:48; Act: 09.10.2016 14:48 Print

Peu à peu, Matthew s'essouffle aux Etats-Unis

L'ouragan qui a fait au moins 400 morts en Haïti a été rétrogradé en catégorie 1. Toutefois, le risque d'inondations persiste.

Voir le diaporama en grand »
Au sud d'Haïti, de nombreuses familles ne parviennent toujours pas à subvenir à leurs besoins après le passage de l'ouragan dévastateur. (Lundi 3 mai 2017) Haïti subit toujours les conséquences de l'ouragan Matthew qui a dévasté une partie du pays en octobre 2016. (Mercredi 18 janvier - Image d'archives) Le passage de l'ouragan dévastateur Matthew sur le sud d'Haïti le 4 octobre a causé près de 2 milliards de dollars de dégâts. (Vendredi 28 octobre 2016) De l'aide humanitaire est déchargée d'un hélicoptère américain. Les militaires américains doivent repartir d'ici quelques jours. (Mardi 18 octobre 2016) Des convois humanitaires sont attaqués en Haïti. L'ONU s'inquiète. (Dimanche 16 octobre 2016) «J'étais très, très triste quand nous avons vu une dévastation absolue. Mais tous les gens dans le monde sont avec vous», a dit en français le chef de l'ONU à des sinistrés. (Samedi 15 octobre 2016) Ban Ki-moon est arrivé en Haïti et a lancé un appel aux bailleurs internationaux. (Samedi 15 octobre 2016) Un homme passe devant les portraits de candidats, à Port-au-Prince (Haïti) le 1er octobre 2016. Les élections présidentielle et législatives ont été reportées en novembre et en janvier, ont prévenu les autoritées le 14 octobre. Les passage de l'ouragan Matthew complique en effet l'organisation des scrutins. (Samedi 15 octobre 2016). La chance a aussi joué en faveur de ce bilan vierge en pertes humaines à Cuba (Jeudi 13 octobre 2016). Haïti est le pays le plus touché par les catastrophes naturelles et l'ONU juge «scandaleux» le manque de préparation avant l'ouragan Matthew. (Jeudi 13 octobre 2016) Des habitants de Port-Salut, en Haïti, attendent la distribution de nourriture du Programme alimentaire mondial. (Mercredi 12 octobre 2016) L'ouragan n'a fait aucune victime à Cuba. Ici une autoroute bloquée par des pierres, sur la côte de la province de Guantanamo. (Mercredi 12 octobre 2016) Malgré d'importantes destructions comme ici à Cajobabo, Cuba dispose d'un système impliquant l'armée, les pompiers, des volontaires et les autorités locales et provinciales. (Mercredi 12 octobre 2016) Des maisons endommagées à Baracoa, Cuba. Matthew a dérivé au dernier moment, épargnant des villes fortement peuplées. (Mercredi 12 octobre 2016) Le nombre de victimes de l'ouragan Matthew ne cesse de s'alourdir en Haïti. Selon un dernier bilan publié ce mardi soir 11 octobre, ll y aurait au moins 473 morts. L'Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé mardi l'envoi d'un million de doses de vaccin contre le choléra en Haïti. Le nombre de personnes atteintes est en augmentation depuis le passage dévastateur de l'ouragan Matthew. (Mardi 11 octobre 2016) Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, ici le 7 octobre à Hambourg (Allemagne) a parlé de la nécessité d'une 'réaction majeure' de la part de la communauté internationale pour aider Haïti, touché par le passage de l'ouragan Matthew. (Mardi 11 octobre 2016). Des hommes dans les décombres, à Jeremie (Haïti), le 8 octobre. Le pays craint désormais une épidémie de choléra. (Lundi 10 octobre 2016). L'ouragan s'essouffle aux USA mais les inondations sont à craindre. Neuf personnes ont été tuées. (Vendredi 8 octobre 2016) Trey et Debbie Tait font à manger grâce à un générateur. L'électricité a été coupée par l'ouragan Matthew dans la ville de Brunswick, en Géorgie. (7 octobre 2016) Toute la partie méridionale de Haïti a été noyée sous des torrents d'eau et secouée par des vents très violents, parfois pendant de longues heures. (Vendredi 7 octobre 2016) Le pays est très vulnérable aux intempéries en raison d'une importante déforestation. (Vendredi 7 octobre 2016) Le dernier bilan pour Haïti fait état de 842 morts. (Vendredi 7 octobre 2016) Le président Barack Obama a déclenché jeudi un plan d'urgence fédéral pour la Floride, la Géorgie et la Caroline du Sud. (Vendredi 7 octobre 2016) Vendredi, l'ouragan longeait les côtes de Floride, un Etat qui semblait avoir évité le pire avec toutefois un risque de montée des eaux. (Vendredi 7 octobre 2016) Les stations balnéaires et les villes résidentielles de la Floride restaient plongées dans l'obscurité, les rues vides de toute circulation automobile. (Jacksonville, Vendredi 7 octobre 2016) La Croix-Rouge lance un appel d'urgence de près de 7 millions pour venir en aide aux 50'000 personnes dans le sud-ouest d'Haïti après l'ouragan Matthew. (Vendredi 7 octobre 2016) En Georgie aussi, les habitants sont priés d'évacuer les côtes. (Jeudi 6 octobre 2016) La puissance dévastatrice de Matthew balayait l'archipel des Bahamas, piégeant chez eux des habitants n'ayant pas évacué. (Jeudi 6 octobre 2016) Les zones touchées de plein fouet en Haïti restent toujours difficiles d'accès, rendant difficile l'évaluation du nombre de victimes. (Jeudi 6 octobre 2016) Le bilan bondit à au moins 264 morts en Haïti, selon un média local. (Jeudi 6 octobre 2016) Les familles quittent un parc d'attraction Disney à Orlando avant l'arrivée de Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016) Les autorités déconseillent fortement de se rendre sur les plages, comme ici à Miami Beach, pour cause de danger mortel lié à l'ouragan Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016) Une station d'essence fermée à Jacksonville Beach, en Floride. (Jeudi 6 octobre 2016) A Vero Beach, en Floride, les palmiers souffrent à cause du vent alors que l'ouragan Matthew s'approche à grands pas. (Jeudi 6 octobre 2016à La ville d'Orlando sous la menace de l'ouragan Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016) Heather Flores et ses enfants prennent leurs marquent dans un centre d'hébergement d'urgence à Longwood, en Floride. (Jeudi 6 octobre 2016) Un cycliste sous la pluie à Cape Canaveral, en Floride. (Jeudi 6 octobre 2016) Le président américain Barack Obama a déclenché un plan d'aide fédéral pour la Floride (sud-est), qui va être frappée dans les heures à venir par le dévastateur ouragan Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016) Un groupe transporte un cercueil après le passage de l'ouragan Matthew. (Jeudi 6 octobre 2016). Un panneau avertit les Floridiens du danger. L'ouragan Matthew se rapproche dangereusement. (Jeudi 6 octobre 2016). La plage d'Atlantic Beach. De catégorie 3 ou 4 sur l'échelle de Saffir-Simpson, qui compte cinq échelons, Matthew sera de toutes façons un ouragan majeur. (Mercredi 5 octobre 2016) Dans ce supermarché de Titusville, en Floride, les rayons sont presque vides. (Mercredi 5 octobre 2016) Les habitants protègent leur commerce en Floride avant l'arrivée de l'ouragan. (Mercredi 5 octobre 2016) Le bilan partiel s'élève à 23 morts en Haïti, mais pourrait augmenter. (Mercredi 5 octobre 2016) Les nuages s'accumulent au-dessus de la ville de Miami (Etats-Unis): l'ouragan Matthew s'approche. (Mercredi 5 octobre 2016) L'ouragan frappe Baracoa (Cuba), le 4 octobre 2016. La moitié sud d'Haïti, région la plus affectée par l'ouragan Matthew, était isolée du reste du pays après l'effondrement d'un pont mardi midi. Les autorités ont précisé que rétablir l'accès serait compliqué. (Mardi 4 octobre 2016) L'ouragan a frappé Haïti. Ici une rue de Port-au-Prince. (Mardi 4 octobre 2016) Au total, 9280 personnes ont été évacuées dans les écoles, églises et autres centres communautaires de l'île. (Mardi 4 octobre 2016) L'ouragan est arrivé à Haïti vers 13h en Suisse. (Mardi 4 octobre 2016) Des Jamaïcains regardent l'ouragan Matthew approcher à Kingston, le 3 octobre 2016. (Mardi 4 octobre 2016). L'ouragan Matthieu fait ses premières victimes. Un homme a perdu la vie dans le naufrage d'une pirogue, ce lundi 3 octobre 2016. En Haïti aussi, les habitants se préparent à plusieurs jours difficiles. (Dimanche 2 octobre 2016) A Cuba, qui doit aussi être touché par Matthew, les habitants font leurs provisions. (Dimanche 2 octobre 2016) Un couple observe la mer sous la pluie à Kingston. (Dimanche 2 octobre 2016) Des voitures tentent de circuler sous une pluie battante à Kingston, en Jamaïque, tandis que l'ouragan Matthew doit arriver dans les prochaines heures. (Dimanche 2 octobre 2016) Des habitants font leurs réserves en eau avant le passage de Matthew en Jamaïque. (Samedi 1er octobre 2016) Les Jamaïcains se barricadent avant le passage de l'ouragan Matthew. (Samedi 1er octobre 2016) L'ouragan Matthew est repassé samedi matin en catégorie 4. Il doit toucher la Jamaïque et Haïti. (Samedi 1er octobre 2016) L'ouragan Matthew s'est renforcé vendredi soir en catégorie 5. (Samedi 1er octobre 2016) A Kingston, en Jamaïque, les autorités sont appelées à accélérer les préparatifs avant le passage de Matthew. (Samedi 1er octobre 2016) Des habitants de Kingston se rendent dans les supermarchés juste avant l'arrivée de l'ouragan. (Samedi 1er octobre 2016)

Sur ce sujet
Une faute?

L'ouragan Matthew a encore perdu du souffle, rétrogradé en catégorie 1 aux Etats-Unis, où les autorités craignent désormais la montée des eaux, après un passage dévastateur en Haïti qui a fait au moins 400 morts.

«Un décès sur quatre lors des ouragans aux Etats-Unis est lié à la montée des cours d'eau dans les terres à cause des fortes pluies», a mis en garde Rick Knabb, directeur du Centre d'information sur les ouragans (NHC), sur Twitter.

Dans le même temps, le service météorologique national (NWS) prévenait que Matthew allait déverser de fortes pluies plusieurs dizaines de kilomètres à l'intérieur des terres.

Aux Etats-Unis, neuf personnes ont été tuées lors du passage de l'ouragan: quatre en Géorgie et cinq en Floride.

Direction le large

Selon le bulletin du NHC à 00H00 GMT dimanche, l'ouragan soufflait à un maximum de 120 km/h, soit en catégorie 1 sur l'échelle Saffir-Simpson qui en compte 5. Il se trouvait à 65 km à l'est de Cape Fear, en Caroline du Nord, et se dirigeait vers le large.

La montée des eaux liée à l'ouragan --jusqu'à 3 mètres attendus par endroits-- cumulée à la marée haute vont créer une association «dangereuse», a averti le NHC.

Les autorités des Etats concernés ont ordonné l'évacuation d'environ trois millions de personnes.

Beaucoup de dégâts à St. Augustine

La ville côtière de St. Augustine au sud de Jacksonville, en Floride, a subi «beaucoup de dégâts», a indiqué à l'AFP le commandant Chuck Mulligan, du bureau du shérif du comté de St. Johns.

«Ce n'était pas si horrible. Je ne suis pas sorti, nous sommes restés dans la maison jusqu'à ce qu'on nous dise que c'était sûr d'aller dehors. Par chance, ma maison n'a pas été abîmée», a confié Sam Vond, un retraité de 68 ans faisant du vélo sur la plage de Jacksonville.

Un plan d'urgence fédéral avait été mis en oeuvre au préalable dans quatre Etats (Floride, Géorgie, Caroline du Sud, Caroline du Nord) par le président Barack Obama, qui avait prévenu qu'il s'agissait «d'un ouragan vraiment dangereux».

Depuis qu'il est devenu ouragan le 29 septembre, Matthew a traversé les Caraïbes du sud au nord, affectant la Colombie, la Jamaïque, la République dominicaine (au moins quatre morts), ainsi que Cuba et les Bahamas.

Pas de bilan définitif en Haïti

Mais également Haïti, en particulier le sud du pays, faisant au moins 400 morts dans le seul département du Sud, a indiqué à l'AFP le sénateur Hervé Fourcand, au sujet de sa circonscription.

La protection civile faisait état de 336 morts dont 78 dans la circonscription du sénateur.

«Nous ne pourrons pas parvenir à un bilan définitif avant mercredi», a indiqué à l'AFP Marie-Alta Jean-Baptiste, directrice de la protection civile.

Face à l'ampleur des pertes humaines et des destructions, le président provisoire de la République, Jocelerme Privert, a décrété trois jours de deuil national à compter de dimanche.

Situation désespérée

A Jérémie, une ville de 30'000 habitants inaccessible jusqu'à vendredi, la situation est désespérée. «C'est comme si quelqu'un avait une télécommande et continuait de faire augmenter le vent encore et encore», raconte à l'AFP Carmine Luc, une jeune femme de 22 ans.

Habitant la baie des Abricots, à 17 km de Jérémie, David Millet, qui a travaillé pour l'ONG Agronomes et Vétérinaires sans Frontières, a prévenu que «le stock qu'on a aujourd'hui ne représente que 10 à 15 jours de nourriture».

Le quartier de Croix-Marche à Terre, dans la troisième ville du pays, Les Cayes, n'était plus qu'un entrelacs d'arbres déchiquetés, de tôles, de détritus en tous genres d'où émergeaient des maisons éventrées. Jusqu'à 80% des récoltes ont été détruites dans certaines zones.

«Nous organisons déjà des convois par voie terrestre, par mer et par air qui transportent de la nourriture, de l'eau et des médicaments pour les zones sinistrées», a indiqué à l'AFP le ministre de l'Intérieur, François Anick Joseph.

Washington a envoyé un navire avec 300 Marines qui s'ajouteront aux 250 soldats et neuf hélicoptères déjà sur place. La France va envoyer 60 soldats et 32 tonnes (aide humanitaire, dispositifs de purification d'eau).

«Beaucoup d'habitants ont tout perdu. Ils n'ont plus rien hormis les vêtements qu'ils portent», selon l'ONG Care-France.

1,3 million d'Haïtiens touchés

L'Unicef a estimé que 1,3 million d'Haïtiens --soit 10% de la population du pays-- sont touchés, dont un demi-million d'enfants dans les régions les plus affectées. Selon l'organisation, près de 16'000 personnes se trouvaient toujours dans des refuges temporaires car jusqu'à 80% des logements ont été détruits par endroits.

Le bureau des Nations unies pour l'aide humanitaire (OCHA) a estimé que 750'000 personnes avaient besoin d'une assistance immédiate, précisant que le Programme alimentaire mondial disposait de 25 tonnes à Jérémie (de quoi subvenir à 9000 personnes pendant une semaine). Le PAM a constitué des réserves pour nourrir 300'000 personnes pendant un mois.

Plusieurs ONG craignent en outre de «nouvelles flambées» de l'épidémie de choléra, introduite dans le pays après le séisme de 2010 par des Casques bleus de la Mission de l'ONU sur place (Minustah).

Les craintes d'épidémies sont d'autant plus fortes que de nombreux centres de santé ont été endommagés.

(nxp/afp)