Asie du Sued-Est

19 septembre 2019 16:02; Act: 19.09.2019 17:15 Print

Philippines: premier cas de polio depuis 2001

La faible couverture vaccinale qui prévaut aux Philippines fait resurgir des maladies que l'on croyait oubliées, comme la rougeole, la dengue, et maintenant la polio.

storybild

Parce que des parents ont refusé de vacciner leurs enfants, des milliers d'entre-eux sont morts dans des épidémies. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Un cas de poliomyélite a été détecté aux Philippines, pour la première fois depuis 2001, ont annoncé des responsables du secteur de la Santé, attribuant cette résurgence à la faible couverture vaccinale dans ce pays ébranlé par une polémique concernant un vaccin contre la dengue.

Une petite fille de trois ans a contracté la poliomyélite dans le sud du pays, tandis que le virus a été également détecté à Manille dans des eaux usées ainsi que dans des voies navigables à Davao (sud). «C'est notre premier cas de polio, quelle que soit la catégorie, depuis 2001», a déclaré le ministre de la Santé Francisco Duque. Le ministère de la Santé mène également une enquête sur un autre cas suspect, mais il n'a pas fourni de précisions à ce sujet.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a exprimé sa préoccupation. «D'autres personnes peuvent avoir été exposées au virus et il peut y avoir potentiellement d'autres cas», a déclaré à la presse le représentant de l'OMS aux Philippines Rabindra Abeyasinghe.

Nombreuses épidémies

Au cours des trois dernières décennies, de grands progrès ont été réalisés dans le monde dans la lutte contre la poliomyélite, maladie contagieuse pouvant entraîner une paralysie et même la mort. Selon l'OMS, 33 cas seulement ont été recensés dans le monde en 2018.

Début 2019, les Philippines ont été frappées par des épidémies de rougeole et de dengue qui ont fait plus d'une millier de morts, de nombreux parents n'ayant pas fait vacciner leurs enfants. «Lorsque la couverture (vaccinale) est très faible, le virus issu d'une souche vaccinale peut être transmis de personne à personne», a expliqué Rabindra Abeyasinghe à propos de la propagation du virus de la polio.

Les virus de la polio détectés dans le sud, à Manille et à Davao sont tous issus de souches vaccinales, comme les trois cas recensés dans le pays en 2001, ont précisé Duque et Abeyasinghe.

Mutation

Ce type de virus est issu d'une forme atténuée du virus sauvage, contenue dans le vaccin antipolio oral. Mais cette forme atténué a muté, devenant plus dangereuse, or «la mutation ne se produit que lorsque la couverture vaccinale est faible. Elle donne au virus la possibilité de se multiplier», a expliqué le représentant de l'OMS. Sinon les virus dérivés de souche vaccinale meurent, a-t-il souligné.

Les Philippines sont devenues en 2016 le premier pays à recourir au Dengvaxia, premier vaccin contre la dengue dans le monde, dans le cadre d'un programme expérimental impliquant des centaines de milliers d'écoliers.

Mais une controverse a surgi lorsque le fabriquant français de médicaments Sanofi a révélé un an plus tard que ce vaccin pourrait aggraver les symptômes chez les personnes non infectées auparavant par le virus. Le programme de vaccination a été interrompu et le vaccin interdit.

(nxp/afp)