Italie

27 décembre 2008 14:44; Act: 27.12.2008 14:45 Print

Plus de 1300 immigrés clandestins en deux jours à Lampedusa

Les débarquements d'immigrés clandestins se sont poursuivis samedi sur l'île italienne de Lampedusa.

Une faute?

Plus de 1300 personnes sont arrivées en deux jours, mettant à rude épreuve les services d'accueil.

Une première embarcation avec 247 immigrés clandestins à bord, dont 15 femmes, a été secourue tôt samedi matin à proximité des côtes de l'île par une vedette des gardes-côtes, selon l'agence Ansa.

La marine militaire a par la suite secouru un grand canot pneumatique à environ 80 km au sud de l'île avec 65 immigrés à bord qui ont été transférés sur le navire italien. Dix femmes, dont deux enceintes, se trouvaient parmi ce groupe, selon l'agence.

Au total, plus de 1300 immigrés clandestins sont arrivés à Lampedusa, une petite île au sud de la Sicile, depuis jeudi soir.

Le centre d'accueil local, qui a une capacité théorique de 850 personnes, en abritait plus de 1500 samedi matin. La préfecture de police a prévu un pont aérien pour transférer environ 200 personnes vers des centres de rétention sur le continent italien.

Accord avec la Libye

Le centre de Lampedusa a battu le 31 juillet un record de surpopulation, avec 1700 personnes. Les clandestins ne restent que très peu de jours dans l'île. Ils sont ensuite dirigés vers des centres de rétention sur le continent italien où les autorités statuent sur leur sort.

Les arrivées par la mer ont fortement augmenté en 2008 en Italie, passant de 14 200 sur la période de janvier à mi-septembre 2007, à 24 241 sur la même période en 2008, selon le ministère de l'Intérieur. La majorité des clandestins rejoignent l'Italie depuis les côtes libyennes.

Un accord «historique» entre Rome et Tripoli, signé en août pour solder le passé colonial italien en Libye, prévoit une collaboration entre les deux pays pour lutter contre l'immigration clandestine. Mais celle-ci ne s'est toujours pas concrétisée.

(ats)