Afrique du Sud

10 mars 2011 11:41; Act: 10.03.2011 12:08 Print

Plus de 20'000 armes à feu dans la nature

par Céline Duruz - Les policiers sud-africains ont «perdu» plus de 20'000 armes depuis le mois d'avril 2004. Très peu sont punis, alors que certaines de leurs armes sont utilisées pour effectuer des meurtres selon une députée.

Une faute?

Les policiers sud-africains ont perdu plus de 20'000 armes à feu depuis 2004, selon le commission parlementaire. Elle a demandé que des mesures rapides soient prises envers les agents qui ont perdu leur pistolet. Ils craignent que les armes tombent entre les mains de criminels, révèle la BBC.

Des milliers d'armes non déclarées

L’Afrique du Sud - qui a un taux élevé de criminalité très élevé - a de plus en plus de difficulté à savoir combien d’armes à feu sans permis sont en circulation dans le pays. Le rapport interne de la police qui a été présenté aux membres de la commission parlementaire de la police dit que les policiers ont perdu précisément 20 429 armes depuis avril 2004.

Ce rapport a été jugé «inquiétant». La commission a attribué ces pertes à un manque de discipline de la part des officiers.

Chiffre inconnu

Personne ne connaît pour l’heure le chiffre exacte des policiers qui ont été poursuivis pénalement, suspendus ou virés pour la perte de leur arme, contrairement à ce qu’exige la loi poursuit la BBC. Gary Kruser, chef des services d'achat de la police, a en outre déclaré que 4’810 armes ont été récupérées au cours des sept dernières années. Pas assez cependant pour Diane Kohler Barnard, députée de l'opposition de l'Alliance démocratique. Elle s’est dite «convaincue que de nombreux meurtres sont commis avec des armes de la police».

Loi permissive pour les agents

«La loi sur les armes à feu est stricte envers les citoyens, mais un fonctionnaire peut perdre une arme, une deuxième et une troisième arme et toujours garder son arme à feu de licence. Mais si moi je perds mon arme, c'est une autre affaire » a-t-elle ajouté au quotidien sud africain «Die Burger» cité par la BBC.

Cette loi a été adoptée en 2004 pour lutter contre l'augmentation des armes à feu illégales. Elle exige que les gens qui font une demande de permis d'armes à feu de se soumettent à un test de compétence - impliquant une formation de base dans un établissement de formation agréé et une évaluation de fond par la police.