Séisme en Indonésie

31 juillet 2018 05:09; Act: 31.07.2018 10:02 Print

«Ils étaient tous fatigués mais en bonne santé»

Les quelque 500 randonneurs bloqués sur un volcan suite à un séisme ayant frappé l'île de Lombok ont été secourus.

Voir le diaporama en grand »
Un nouveau séisme, le troisième en moins de deux semaines, a frappé jeudi l'île indonésienne de Lombok, sans apparemment faire de victimes. (9 août 2018) La secousse, de magnitude 6,2, a été ressentie fortement dans toute l'île.(9 août 2018) Lombok a été touchée dimanche dernier par un tremblement de terre de magnitude 6,9, qui a fait au moins 131 morts, selon le dernier bilan. (8 août 2018) Il a détruit plusieurs milliers d'habitations. Certains responsables indonésiens parlent de 347 morts. (7 août 2018) Une crise humanitaire se profile à Lombok. Des milliers de personnes sont sans abri et sans eau potable. La nourriture et les médicaments se font rares.(7 août 2018) Les travailleurs humanitaires ont du mal à atteindre certains hameaux, car les ponts et les routes ont été détruits par la catastrophe.(7 août 2018) Des milliers de touristes ont quitté Lombok depuis dimanche, craignant de nouveaux séismes. (7 août 2018) Certains ont pu prendre des avions supplémentaires affrétés par les compagnies aériennes et d'autres sont montés à bord de ferries à destination de l'île voisine de Bali. (7 août 2018) Selon un nouveau bilan jeudi, le séisme en Indonésie a tué 164 personnes et créé d'immense dégâts matériels. (9 août 2018) Plus de 70'000 personnes se retrouvent sans domicile et dorment dans des abris de fortune manquant de nourriture, d'eau potable et de médicaments, trois jours après le séisme meurtrier sur l'île indonésienne de Lombok. (Mercredi 8 août 2018) «543 randonneurs ont été évacués, ils sont arrivés la nuit dernière et sont en bonne santé», selon l'agence de gestion des catastrophes. (Lundi 30 juillet 2018) Le président indonésien Joko Widodo (en blanc) a visité un refuge mis en place après le séisme qui a touché l'île de Lombok. (Lundi 30 juillet 2018) Le séisme à Lombok a fait au moins 12 morts. (29 juillet 2018) Lombok, 29 juillet 2018. Lombok, 29 juillet 2018. Lombok, 29 juillet 2018. Au moins 10 personnes ont trouvé la mort et des dizaines ont été blessées dimanche à la suite d'un séisme de magnitude 6,4 sur l'île touristique de Lombok, en Indonésie. (29 juillet 2018) Lîle touristique de Lombok secouée par un puissant séisme. (29 juillet 2018) Lombok, 29 juillet 2018. Lombok, 29 juillet 2018.

Sur ce sujet
Une faute?

Plus de 500 randonneurs, en majorité étrangers, et leurs accompagnateurs ont été évacués d'un volcan où ils étaient bloqués à la suite d'un puissant séisme meurtrier qui a frappé dimanche l'île de Lombok.

Le tremblement de terre de magnitude 6,4 avait été suivi de multiples répliques ayant provoqué la chute de tonnes de pierres et de boue qui ont bloqué des sentiers du mont Rinjani, un volcan prisé par les touristes pour ses sites de randonnées.

En conséquence, 560 personnes se sont retrouvées coincées dans la montagne dans la nuit de dimanche à lundi, parmi lesquelles de nombreux étrangers, notamment des Français, des Allemands, des Néerlandais, des Américains ou encore des Thaïlandais, selon les autorités de l'archipel de l'Asie du Sud-Est.

«543 randonneurs ont été évacués, ils sont arrivés la nuit dernière. Ils sont tous en bonne santé», a déclaré à l'AFP le porte-parole de l'agence de gestion des catastrophes, Sutopo Purwo Nugroho, ajoutant qu'il restait encore six personnes dans la montagne. Parmi les 543 personnes évacuées se trouvaient 189 touristes étrangers, 173 touristes indonésiens et 181 porteurs et guides, selon l'agence de gestion des catastrophe.

16 morts et 200 blessés

Les randonneurs avaient commencé à descendre lundi du volcan, qui culmine à 3726 mètres d'altitude, après que des guides ont découvert un chemin alternatif qui n'a pas été touché par les glissements de terrain.

La plupart d'entre eux sont arrivés au pied de la montagne lundi soir, a précisé I Gusti Lanang Wiswananda, porte-parole de l'agence de recherche et de secours de la province des Petites îles de la Sonde occidentales, où se trouve l'île touristique de Lombok, voisine de celle de Bali. «Ils étaient tous fatigués mais en bonne santé. Il ont été examinés par nos équipes médicales sur place à leur arrivée», a ajouté le porte-parole.

Un randonneur indonésien est mort en montagne, touché par des chutes de pierres. Les six restants sont escortés par une équipe de 30 secouristes depuis le lac Segara Anak, proche du sommet du mont Rinjani, jusqu'en bas de la montagne, selon la même source.

Des centaines d'autres randonneurs avaient réussi à redescendre dimanche, selon les autorités. Des hélicoptères de l'armée avaient largué de la nourriture et des boissons dans plusieurs endroits de la montagne, afin d'approvisionner les randonneurs bloqués.

Le séisme a fait au moins 16 morts et plus de 220 blessés, tandis que des centaines de maisons ont été détruites. Un Malaisien figure parmi les morts, et six autres ressortissants de ce pays ont été blessés, selon le ministères des Affaires étrangères à Kuala Lumpur. Autre conséquence du séisme, 5141 personnes sont hébergées dans des abris provisoires et ont besoin d'eau potable, selon les autorités.

Le président indonésien, Jokowi Widodo, qui a effectué lundi une brève visite dans les zones sinistrées, a promis une aide financière aux habitants qui ont perdu leurs maisons dans la catastrophe.

L'Indonésie, un archipel de 17'000 îles et îlots, se trouve sur la ceinture de feu du Pacifique, une zone de forte activité sismique. Ce pays est frappé par de nombreux séismes, mais la plupart sont guère dangereux. Par contre, en 2004, un tsunami historique provoqué par un séisme sous-marin de magnitude 9,3 survenu au large de l'île de Sumatra, dans l'ouest de l'archipel, a provoqué la mort de 220'000 personnes dans les pays qui bordent l'océan Indien, dont 168'000 en Indonésie.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.