Grande-Bretagne

25 décembre 2018 16:32; Act: 25.12.2018 16:32 Print

Chiots et chatons achetés en animaleries: c'est fini

Il ne sera désormais plus possible d'acheter des chiens et chats âgés de moins de 6 mois dans les animaleries britanniques.

storybild

Un des objectifs de cette nouvelle loi est de «mettre fin aux conditions terribles des élevages de chiots». (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

La Grande-Bretagne va interdire aux animaleries la vente de chiens et de chats de moins de 6 mois, pour enrayer l'exploitation et les mauvais traitements faits aux animaux de compagnie, a annoncé le département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Defra).

«Ceux qui voudront acheter ou adopter un chiot ou un chaton de moins de six mois devront soit se mettre en relation directement avec un éleveur, soit avec un refuge», a annoncé dimanche le Defra.

Plusieurs consultations publiques réalisées en amont ont montré que 95% de la population était favorable à cette loi, qui sera mise en place l'an prochain, selon le gouvernement.

«Lucy's law»

Elle est surnommée Lucy's law, la loi de Lucy, en hommage à un Cavalier King Charles Spaniel sauvé d'une «ferme à chiots» au Pays de Galles en 2013.

La chienne avait passé la plus grande partie de sa vie dans une cage et n'était plus capable de mettre bas, ses hanches ayant fusionné à cause du manque d'exercice. Une femme, Lisa Garner, l'avait ramenée chez elle et avait sensibilisé ses concitoyens sur la maltraitance animale via les réseaux sociaux.

Un des objectifs de cette nouvelle loi est de «mettre fin aux conditions terribles des élevages de chiots» qui inondent le marché, particulièrement les grands élevages, disposant ou non d'une licence. De plus, les animaleries ne seront plus autorisées qu'à traiter avec des refuges respectant le bien-être animal ou directement avec les éleveurs.



La responsable du refuge londonien pour chiens et chats de Battersea Claire Horton a déclaré que cette loi «assurera un bon départ dans la vie aux animaux de compagnie tant aimés dans le pays».

L'organisation caritative vétérinaire britannique Britain's People's Dispensary for Sick Animals (PDSA) estime que 49% de la population au Royaume-Uni possède au moins un animal, soit 11,1 millions de chats, 8,9 millions de chiens et 1 million de lapins, dont le nombre a diminué de moitié depuis 2011.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Viki le 25.12.2018 16:54 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus de chats et de chiens en vitrine !

    Cela devrait être interdit à tous les pays de présenter des chatons ou des chiots derrière une vitrine. C est horrible à voir... C est une honte !

  • Sarah le 25.12.2018 16:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Enfin !!

    C'était le moment ! En espérant que d'autres pays prendront exemple ...

  • Nicole le 25.12.2018 16:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Juste normal

    Mais ça devrait être comme ça partout ! Un animal n'est pas un jouet ni un punching-ball, ni un défouloir pour gens stupides C'est un petit Coeur qui bat et qui est rempli d'amour

Les derniers commentaires

  • Frane le 26.12.2018 15:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Et en Suisse .?

    A quand en Suisse ? Ça suffit ce trafic !

  • Lapin Cretintin le 26.12.2018 11:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Touché par à mon pet

    Se battre pour que les animaux de compagnie soient élevés dès leur naissance dans de bonnes conditions et sans stress, voilà un combat digne pour les anti-spécistes. Mais bien sûr c'est plus facile de caillasser des boucheries car quand les c.... volerons, on verra plus le soleil.

  • Rintintin Bulle le 25.12.2018 22:23 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Prix surfait

    En Suisse on nous vend aussi des animaux dans les refuges. Pourquoi si cher on peut se poser la question!!!

    • Lisbeth Salander le 26.12.2018 07:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Rintintin Bulle

      Les refuges demandent une contribution aux frais. L'animal a été recueilli, soigné, vacciné, stérilisé. Et le candidat à l'adoption contribue aussi ainsi à prouver qu'il a les moyens et la motivation pour s'occuper d'un animal.

    • Bijou le 26.12.2018 18:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Rintintin Bulle

      simplement pour aider les refuge et être sûr que vous prendrez soin de ce petit être ! Et puis quand on aime on compte pas même si on a pas beaucoup de moyen !

  • Turlututu le 25.12.2018 21:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    c'est bien d'interdire , le respect passe avant to

    On voit de tout en vitrine , chats , chattes , femmes , chiens , chiennes. perruches , merles ect, ect .

  • Bernard Gorgerat le 25.12.2018 20:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Normal.

    Il était temps ! C'est ridicule d'acheter un animal à un enfant.

    • Elpaco le 26.12.2018 13:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Bernard Gorgerat

      ...et surtout d'aller le choisir derrière une vitrine de supermarché...!