Brésil

24 mai 2019 08:44; Act: 24.05.2019 19:58 Print

Un défilé avec des enfants à adopter fait scandale

L'événement «Adoption sur le podium» crée l'indignation au Brésil. Les organisateurs se défendent.

Une faute?

Un défilé de mode, dans un centre commercial, d'enfants en attente d'une famille d'adoption a suscité une vive polémique jeudi au Brésil, où les organisateurs étaient accusés de reproduire des scènes de vente d'esclaves ou de bestiaux.

L'événement «Adoption sur le podium», organisé mardi soir par le barreau local et une association à Cuiaba, capitale de l'Etat de Mato Grosso (centre-ouest), avait pour but de «donner de la visibilité à des enfants et adolescents adoptables».

«Comme nous le disons toujours, ce que les yeux voient, le coeur le ressent», a expliqué Tatiane de Barros Ramalho, présidente de la Commission de l'Enfance et de la Jeunesse du barreau de Mato Grosso, citée dans un communiqué.

Coiffés, maquillés et bien habillés

«C'est une soirée qui permet à des candidats à l'adoption de connaître les enfants et adolescents. La population peut se procurer plus d'informations sur l'adoption et les enfants ont une journée spéciale au cours de laquelle ils sont coiffés, maquillés et bien habillés pour le défilé», ajoute-t-elle.

Une photo non datée publiée par le site d'informations G1 montre une adolescente en tee-shirt blanc et jupe rose sur le podium, filmée et photographiée par les spectateurs avec leurs téléphones. Une porte-parole du barreau a expliqué à l'AFP que cette photo avait été prise lors d'une édition précédente de l'événement, en 2016.

L'indignation de nombreux internautes sur les réseaux sociaux a poussé les organisateurs à réagir, affirmant notamment qu'aucun enfant n'avait été forcé à participer. «Nous n'avons jamais eu le but de présenter les enfants à des familles pour qu'ils se fassent adopter», a écrit le barreau sur son compte Facebook.

«Comme des esclaves»

Les organisateurs ont toutefois admis que deux adolescents avaient été adoptés à la suite de l'édition de 2016. «Nous rejetons tout type de distorsions de cet événement qui l'associent à une période sombre de notre Histoire», ont-ils ajouté dans un message sur Facebook.

Ancienne colonie portugaise, le Brésil est le dernier pays d'Amérique à avoir aboli l'esclavage, en 1888, 25 ans après les Etats-Unis. Des stigmates de cette période restent visibles dans la société brésilienne, encore marquée aujourd'hui par de graves problèmes de racisme.

Le compte Facebook du barreau de Mato Grosso était rempli jeudi de commentaires d'internautes outrés. «Vous vendez des bestiaux ou des esclaves ?», a écrit l'un d'eux. «Comme des esclaves... Doivent-ils montrer leurs dents ?», a renchéri un autre.

«Protéger les enfants»

Certains internautes ont toutefois pris la défense des organisateurs. «Ces défilés ont permis de transformer la vie de nombreux enfants», a écrit Julio Resende, qui se présente comme le membre «d'une famille d'adoption très reconnaissante» du travail de l'association organisant l'événement.

Le secrétariat aux Droits des Enfants et des Adolescents, organe gouvernemental du ministère des Droits de l'homme, a exprimé son «rejet» du défilé, rappelant que l'Etat doit «protéger les enfants, y compris en ce qui concerne l'exposition de leur identité et de leurs émotions».

Plus de 9500 enfants et adolescents attendent une famille d'adoption au Brésil, selon l'agence d'Etat Agencia Brasil, qui a cité des données du Registre national des adoptions.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Ritchy le 24.05.2019 09:12 Report dénoncer ce commentaire

    Laissez-les rêver

    C'est vrai que c'est mieux de les laisser dans leur orfelinat jusqu'à leur majorité et les jeter dans la rue après... ces enfants rêvent sans doute d'un foyer mais personne ne vient les voir... alors ils sortent et se montrent!

  • ricky le 24.05.2019 09:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    pire aux usa

    aux us ils font ça depuis bien longtemps et personne ne crie au scandale car ce sont les us. triste monde. la rts a fait un super reportage à ce sujet. a revoir sur leur site internet je conseille vivement. le Brésil a côté ce n'est rien...

  • Jean Wepat le 24.05.2019 09:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Oui...mais NON

    On peut s interroger avec un goût doux/amer de cette démarche. Mais finalement, non. L adoption ne doit vraiment pas ressortir d émotions de ce type.

Les derniers commentaires

  • Diego Larrosa le 25.05.2019 23:16 Report dénoncer ce commentaire

    Banaliser ne pas rendre visible

    Il existe des autres manière plus digne comme les journées de portes ouvert, les personnes que vraiment pense à adopter ils se déplacent et vont eux meme à rencontrer les enfants.

  • Alain Provist le 25.05.2019 01:59 Report dénoncer ce commentaire

    Fausse bonne idée

    L'enfer est pavé de bonnes intentions. Du pain béni pour les détraqués en tout genre. Et a-t-on pensé aux enfants qui reviendrons à l'orphelinat sans avoir "preneur".

  • Gnouffe56 le 24.05.2019 12:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Je prends la plus jolie en mini-jupe

    Navrant et aberrant. Peut-étre que certains sont contents d'être mannequins d'un jour sans réaliser qu'ils participent à une foire, mais pour les critères d'adoption, rien de pire: le physique, voire savoir jouer de son corps et être sexy... pourvu que ces gosses ne tombent pas dans des pièges sordides.

  • tata flingueuse le 24.05.2019 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ..

    nos enfants font bien des promotion en fin d annee et des concert de noel...eux n ont pas de famille alors ils sont fier de montrer leur defiler a qqun...pourquoi toujours chercher le mal partout et franchement si certain grace a sa ont la chance de trouver un foyer pourquoi pas? donc aller les soutenir ou les adopter au lieu de critiquer .

    • Toto Rina le 24.05.2019 21:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @tata flingueuse

      Je doute que vous soyez content si un de vos enfants font un défilé de la "chair". Réfléchissez avant de dire des conneries.

  • Claude52 le 24.05.2019 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honte

    L'être dit humain dans toute son ignominie et ses bassesses,j'ose à espérer que ce soient les mêmes qui se retrouvent dans leurs églises évangéliques à "prier" le respect et l'amour des autres.Une animation de super marché pour supremacistes blancs?