Environnement

16 octobre 2019 16:26; Act: 16.10.2019 16:44 Print

Pollution de l'air: 400'000 décès prématurés en 2016

En Europe, les particules fines ont provoqué la mort prématurée de 400'000 personnes en 2016. En Suisse, ce nombre s'élève à 3700.

storybild

En ville, les particules fines, le dioxyde d'azote et l'ozone figurent au rang des polluants les plus nocifs. (Photo: Keystone/Photo d'illustration)

Sur ce sujet
Une faute?

Si la qualité de l'air s'améliore en Europe, la pollution atmosphérique continue de nuire, surtout dans les villes, à la santé des Européens et à l'économie. En 2016, l'air vicié a provoqué plus de 400'000 décès prématurés sur le Vieux continent, d'après un nouveau rapport de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE) publié mercredi.

Selon ce rapport, qui se fonde sur des données collectées en 2017 dans plus de 4000 stations de mesure à travers l'Europe, la plupart des citadins sont exposés à des niveaux de pollution atmosphérique supérieurs aux seuils établis par l'OMS. Dans les centres urbains, les particules fines, le dioxyde d'azote et l'ozone figurent au rang des polluants les plus nocifs. En 2016, rien que les particules fines ont causé 412'000 décès prématurés dans 41 pays d'Europe, dont 374'000 dans l'Union européenne, souligne l'AEE.

En Suisse, 3700 décès prématurés par année sont à attribuer aux particules fines, 620 au dioxyde d'azote et 240 à l'ozone, selon le rapport. S'ils nuisent à la santé et réduisent l'espérance de vie, les polluants de l'air portent également préjudice à l'économie au travers de coûts de santé plus élevés ou encore d'une baisse de la productivité.

Dans l'Union européenne, les concentrations de particules fines sont les plus élevées dans le nord de l'Italie, en Pologne ou encore dans les Balkans. Selon l'AEE, le nombre de décès prématurés causés par les particules fines a toutefois baissé d'un demi-million par rapport aux années 1990. «Nous faisons des progrès», estime le directeur de l'Agence, le Belge Hans Bruyninckx. Mais pour endiguer la pollution atmosphérique, «il est temps d'accélérer les changements dans l'énergie, la production alimentaire et la mobilité», conclut-il.

Une étude sud-coréenne avait déjà montré que les particules fines pourraient jouer un rôle dans la chute des cheveux chez l'homme.

(nxp/ats)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Willyam-T le 16.10.2019 17:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Office de la santé publique???? Pour qui?

    Et pendant ce temps nous le peuple on paye des charges énormes pour que les assurances, médecins, pharmas, fassent leur beurre sur notre dos. Tout cela avec la bénédiction des politiques. Mesdames, messieurs, depuis votre naissance l'état n'a vu en vous que le potentiel qui lui était utile pour parvenir à ses fins. De notre santé il en parle mais pour mieux vous inculquer le devoir de sacrifice! Cela au nom de quelques privés fortunés munis d'une armée de lobbyistes.

  • Bouge Bouge le 16.10.2019 17:01 Report dénoncer ce commentaire

    bouge

    Genève prend ton courage à 2 mains et interdit de circuler les vieux diesel....surtout ceux des 74 et 01...vieux, non catalysé et donc ultra nocif.....allez Genève fait enfin un truc valable....ça nous changera...

  • Blackwitch1 le 16.10.2019 19:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faudrait...

    déjà fluidifier la circulation au lieu de créer des embouteillages à n'en plus finir pour faire plaisir à la gauche!!! De toute façon ça ne fait pas diminuer le trafic alors autant faire avec et arrêter d'emmerder tout le monde et faire stagner la pollution!

Les derniers commentaires

  • PierroÀVélo le 17.10.2019 15:32 Report dénoncer ce commentaire

    Changer les habitudes

    Un trajet sur 2 fait effectué en voiture fait moins de 5 km (source : Conseil fédéral : FF 2017 5547, p. 5554).

    • Dany le 17.10.2019 16:22 Report dénoncer ce commentaire

      Solution vélo

      Et 30% des trajets en voiture en Suisse font moins de 3 km.

  • Laverdi le 17.10.2019 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Autorisation seulement les vélos en ville !

    Une vignette , obligatoire à l'entrée des villes, comme en Angleterre, bien salée, pour les bagnoles, problème résolu ! Vive le vélo!

  • Jee-el le 17.10.2019 04:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    accepter.

    et combien de décès prématurés liés au travail ? (la route, les accidents de travail, les infarctus, les suicides, les maladies professionnelles, etc...) c'est un ensemble, notre société. les bons côtés desquels ont se réjouit sont l'endroit de la médaille, mais il y a aussi son revers ! l'un ne va pas sans l'autre malgré les idéalistes.

  • Gianni le 17.10.2019 01:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Nouveaux diesel moins polluant que l'essence

    L'OMS c'est ceux qui ont dit que les diesel sont polluant et cancérigène alors que la vérité est toute autre...? Je parle des nouveaux diesel bien sûr et non des anciens diesel.

    • FLC le 17.10.2019 08:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Gianni

      Vous vous basez sur les enquêtes et résultats du groupe VW? Faut multiplier par 10 le résultat si jamais....

    • Lolman le 17.10.2019 09:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Gianni

      C'est vrais que les nouveau diesel sont tellement propre que l'échappement reste étincelant à l'intérieur c'est éblouissant. Je porte des lunettes de soleil derrière les ce même la nuit. Un jour faudra que je fasse une cure d'aire pur avec mon scaphandre reliés une vw neuve. Il n'y a rien de plus pur.

    • Faupamentir Seypabien le 17.10.2019 09:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @FLC

      10x faux et bashing vert typique: le TCS à mesuré sur route des diesels Euro6D Temp. Tous étaient nettement sous la limite légale de 50 miligrams de NOx au kilomètre et même ce maximum d'un miligram de NOx tout les 20 mètres dans les 40 m3 ou 50kg d'air déplacé par le véhicule sur 20 mètres reste indécelable et la prochaine voiture brasse d'autres m3. Par contre pour les particules fines, essentiellement celles des pneus moins celles que le moteur brûle au final, une forte taxe au poids et en rapport serait judicieux et là, les chars à charbon en prendraient un maximum.

  • Dave le 16.10.2019 23:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    L'ONG Transport & Environment

    A publié début juin une étude sur l'émission en oxyde de soufre (SOx) en Europe de la flotte de Carnival Corporation. Résultat: les cheminées du leader mondial du marché auraient expulsé à elles seules dix fois plus de SOx que l'ensemble du parc automobile du continent, soit 260 millions de véhicules.