Italie

03 avril 2019 09:28; Act: 04.04.2019 12:17 Print

Portante, elle avait 22 kg de plastique dans le ventre

Une femelle cachalot s'est échouée jeudi dernier sur une plage de Sardaigne. Son sort a ému le ministre transalpin de l'Environnement.

storybild

Les pompiers italiens ont diffusé une image de l'évacuation de la carcasse de l'animal.

Sur ce sujet
Une faute?

C'est une scène hélas de plus en plus courante. Jeudi 28 mars dernier, la carcasse d'un cachalot femelle a été découverte sur la plage de Porto Cervo, au nord de la Sardaigne. L'information a notamment été dévoilée sur Facebook par le ministre italien de l'Environnement, Sergio Casta, qui s'est ému de cette macabre découverte.

Selon les analyses menées par l'organisme de biologie marine Seame Sardinia, 22 kilos de plastique ont été extraits de la carcasse de l'animal long de 6 mètres, parmi lesquels «des sacs-poubelle, des filets de pêche, des lignes, des tubes, le contenant d'un liquide de machine à laver encore identifiable, avec marque et code-barres et d'autres objets non identifiables», a listé Luca Bittau, chargé de l'examen du cétacé. Et le scientifique de préciser: «Le cachalot était une femelle enceinte, mais le fœtus est mort.»

Mettre en oeuvre des politiques

Face à cette scène, le ministre italien Sergio Casta a publié une longue tirade sur Facebook. «Y a-t-il encore quelqu'un qui dit que ce ne sont pas des problèmes importants?», a interrogé l'homme d'État transalpin. Il invite également chaque pays à mettre en oeuvre des politiques pour limiter l'usage massif des plastiques.

«Nous avons utilisé de manière insouciante et pendant des années ce confort et aujourd'hui nous en payons les conséquences, comme les animaux», a ajouté le ministre.

Sergio Casta a même affirmé qu'un projet de loi intitulé «#SalvaMare» arrivera au Conseil des ministres dans les prochains jours. Le but serait de permettre aux pêcheurs de ramener à terre tout le plastique pêché en mer, «alors qu'aujourd'hui la loi oblige pratiquement les marins à le rejeter», affirme le ministre de l'Environnement.

Interdiction à la vente

Cotons-tiges, pailles, touillettes à café: le Parlement européen a entériné mercredi dernier à une large majorité la fin dans l'Union européenne, à partir de 2021, de ces produits en plastique à usage unique qui polluent les océans.

Une dizaine de catégories de produits, comprenant aussi les couverts, les assiettes ou encore les bâtonnets pour ballons, seront interdites s'il existe des solutions de rechange.

(jfe/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Ibis le 03.04.2019 09:47 Report dénoncer ce commentaire

    Tragique

    Tragique. Qui après ça osera encore prétendre que la protection de l'environnement n'est pas une priorité absolue?

  • Pas content le 03.04.2019 09:48 Report dénoncer ce commentaire

    Triste constat

    Faut-il sans arrêt en arriver aux extrêmes pour prendre connaissance qu'un problème existe réellement? L'égoïsme humain croissant, le manque de conscience général, je perds petit à petit foi en l'humanité...

  • Jek hill le 03.04.2019 09:46 Report dénoncer ce commentaire

    Animaux innocents

    C est à pleurer de rage!

Les derniers commentaires

  • Jeff le 04.04.2019 09:00 Report dénoncer ce commentaire

    Faut pas pousser

    On est même pas certain que cela soit la cause de sa mort. On va nous retirer des objets bien pratique alors qu'il suffit de maîtriser le flux des déchets.

  • Albert le 04.04.2019 07:52 Report dénoncer ce commentaire

    et?

    Ouais 22kg c'est comme 20g pour nous quoi...

  • Natnat le 04.04.2019 07:42 Report dénoncer ce commentaire

    Pas seulement dans la méditerranée

    Pas étonnant, quand vous regardez le dégradé de certains ville du centre-sud de la péninsule. Le plastique traîne dans toutes le coin.je crois que mon beau pays à pris un'ammende de la part de la communauté européenne. Rien à faire l'égoïsme à tué l'Italie

  • Lysa le 04.04.2019 04:29 Report dénoncer ce commentaire

    Triste

    Nous sommes tous responsables. Combien de gens laissent leurs déchets sur les bancs alors que la poubelle est à 3 mètres de là. Tout déchets doit être jeté au bon endroit. Ou va ce monde ou des gens crachent par terre tous les 2 mètres, jettent par terre par flemmardise. Une pensée à tous les animaux morts ou qui se meurent par notre faute.

    • Non le 04.04.2019 07:34 Report dénoncer ce commentaire

      Je ne me sens pas responsable!

      Justement, nous ne sommes pas tous responsables et j'en ai marre d'entendre ça à chaque problème lié à l'écologie! Jai toujours fais extrêmement attention à ne rien jeter par terre et encore moins dans les eaux, je trie au maximum et utilise très peu ma voiture. J'ai 55 ans et j'ai pris l'avion deux fois dans ma vie...pour les déchets, c'est juste une question d'éducation et de bon sens!! Bonne journée

  • Marc Bjorg le 04.04.2019 01:50 Report dénoncer ce commentaire

    Taxes sur produits asiatiques !

    La seule solution valable c'est une taxe à l'importation de 50% sur tous les produits des pays asiatiques qui polluent vraiment avec du plastique. Et ça viendra pas car tout sera bientôt "Made in China" grâce à la politique énergétique stupide de l'UE. L'industrie vas encore plus déménager. Et comprenez bien une chose, les 30m en surface des mers, plus il y a du plastique, plus ça vas isoler et réduire l'échange de température entre mer et air. Car le plastique ça isole bien.