Norvège

24 juillet 2014 10:18; Act: 24.07.2014 16:32 Print

Possible «attaque terroriste» imminente

La Norvège a annoncé avoir pris des mesures de sécurité exceptionnelles après avoir reçu des informations faisant état d'une possible «attaque terroriste» sur son sol par des militants ayant combattu en Syrie.

Une faute?

Une attaque islamiste contre la Norvège pourrait être en cours de planification, a déclaré jeudi la responsable des services secrets norvégiens. Les mesures de sécurité ont dès lors été renforcées aux frontières, dans les aéroports et dans les gares.

«Nous avons des informations selon lesquelles un acte de terrorisme contre la Norvège pourrait survenir prochainement. Probablement dans les jours à venir», a dit Benedicte Bjoernland, directrice du PST, les services de renseignement chargés de la sécurité intérieure.

«Les personnes (à l'origine de cette menace) ont participé au conflit syrien», a-t-elle signalé. Une cinquantaine de personnes se sont rendues en Syrie ces dernières années pour combattre aux côtés des insurgés, selon la police norvégienne.

Cette dernière ne dispose d'aucune information concernant la cible ou la nature de l'attaque. L'armée va être déployée dans les lieux à haut risque (gares et aéroports en particulier) ce qui est inhabituel en Norvège où la présence des forces de sécurité est plutôt discrète.

Congés reportés

En outre, les fonctionnaires ont été rappelés depuis leur lieu de vacances et des moyens aériens mis en alerte. En raison de cette menace, le Premier ministre Erna Solberg a décidé de repousser ses congés. Il se trouve à Oslo.

Membre de l'Otan, la Norvège a arrêté en mai trois personnes soupçonnées d'apporter leur aide à l'Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL), rebaptisé Etat islamique depuis le 29 juin.

Conflit en Syrie

La Norvège reste marquée par le massacre de 77 personnes commis par Anders Behring Breivik le 22 juillet 2011 à Oslo et sur l'île d'Utoya. L'extrémiste de droite disait vouloir lutter contre l'immigration musulmane

Dans son rapport d'évaluation annuelle, présenté en début d'année, le PST avait estimé que le niveau de menaces contre la Norvège s'était accru en raison du conflit en Syrie. Selon les services de renseignements, entre 40 et 50 individus ayant des liens avec la Norvège ont combattu ou combattent en Syrie.

(ats/afp)