Jour de l'Indépendance

04 juillet 2014 12:16; Act: 04.07.2014 16:16 Print

Pour Obama, le monde entier envie les Etats-Unis

Le président américain a célébré vendredi la fête nationale américaine, en estimant que son pays restait le modèle de démocratie et de société pour le reste de la planète.

storybild

La modestie n'est pas la première qualité de Barack Obama, semble-t-il.

Une faute?

«Il y a 238 ans, nos fondateurs se réunissaient à Philadelphie pour lancer l'expérience américaine», a déclaré Barack Obama dans son allocution télévisée hebdomadaire, avancée de 24 heures au jour férié du 4 juillet. «Ces patriotes», dit-il, «étaient unis autour d'une vérité simple: nous sommes tous créés égaux, le Créateur nous a tous dotés de certains droits inaliénables et, parmi ces droits, figurent la vie, la liberté et la recherche du bonheur».

Cette conviction «nous a aidés à bâtir la démocratie la plus forte, la classe moyenne la plus grande, et l'armée la plus puissante que le monde ait jamais connus».

«Et aujourd'hui, il n'existe pas un seul pays sur Terre qui n'échangerait pas volontiers sa place avec les Etats-Unis d'Amérique», poursuit le président américain.

Barack Obama a profité de sa déclaration pour faire un clin d'oeil au gardien de l'équipe américaine de football, Tim Howard, dont la prestation lors des huitièmes de finale du Mondial contre la Belgique est jugée héroïque aux Etats-Unis, malgré l'élimination des Américains.

«Je sais qu'il y a une pétition sur le site de la Maison Blanche pour faire de Tim Howard le prochain secrétaire à la Défense», note-t-il. «Si le poste devient vacant, j'y penserai».

Vendredi est un jour férié aux Etats-Unis, et des feux d'artifices seront tirés vendredi soir dans tout le pays.

(afp)