Santé

14 novembre 2019 17:18; Act: 14.11.2019 20:05 Print

Premier décès en Belgique attribué au vapotage

Les autorités belges ont imputé la mort d'un jeune homme de 18 ans à l'usage de la cigarette électronique. Ce serait une première dans le pays.

storybild

Le jeune homme est décédé des suites d'une insuffisance respiratoire. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

Un homme de 18 ans est mort en Belgique des suites d'une insuffisance respiratoire attribuée par les autorités au vapotage et à un mélange de produits nocif dans une cigarette électronique, ce qui serait une première dans ce pays.

Emporté par une pneumonie

«Le lien avec la cigarette électronique est établi. Il n'y a chez ce patient aucune autre explication pour une pneumonie aussi grave», a affirmé jeudi la ministre de la Santé Maggie De Block, interrogée par des députés.

Le cabinet de Mme Block a ensuite nuancé le propos, évoquant un lien «supposé» avec l'usage de l'e-cigarette, «sans certitude à 100%» pour le moment.

Les services de la ministre «ont contacté jeudi l'hôpital» bruxellois où le jeune homme est mort, afin d'éclaircir la situation avec les médecins, a-t-on précisé de même source. «J'ai demandé à mes services de recueillir plus d'informations sur les circonstances exactes du décès», a affirmé Maggie De Block en séance plénière à la Chambre.

«La politique actuelle de notre gouvernement sur l'e-cigarette sera bientôt mise à jour sur la base des nouveaux conseils du Conseil supérieur de la santé», a ajouté la ministre.

Elle était interrogée après la révélation par plusieurs médias du décès le 6 novembre de Raphaël, un Bruxellois de 18 ans, qui avait fait usage d'une e-cigarette contenant un dérivé du cannabis.

Dérivé de cannabis

Il s'agit, selon les premiers éléments, de cannabidiol (CBD), une molécule aux propriétés apaisantes, non stupéfiante, et légale, mais qui peut être vendue sur le marché noir mélangée à des produits nocifs.

Selon le père de Raphaël cité par des médias, c'est «vers la mi-septembre» que son fils a «testé du CBD par vapoteuse avec son frère et sa mère. Eux n'ont rien eu».

Une quinzaine de jours après cette première expérience, il a été pris de fortes quintes de toux, mais la bronchite diagnostiquée s'est aggravée et Raphaël a dû être hospitalisé le 4 octobre.

Le 10 octobre, ses poumons ont cessé de fonctionner et il a été placé en coma artificiel jusqu'à sa mort le 6 novembre.

Mystérieuse épidémie

Le mélange de CBD avec de l'acétate de vitamine E (huile), qui a déjà provoqué des décès aux Etats-Unis, est soupçonné d'avoir causé la mort, a précisé la chaîne de télévision RTL-TVI.

Dans un rapport paru en juillet, l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a jugé que les cigarettes électroniques étaient «incontestablement nocives» et qu'on ne pouvait pas les conseiller en tant qu'outil d'aide à l'arrêt de la consommation de tabac.

Les autorités sanitaires américaines ont classé la cigarette électronique parmi les produits «dangereux» pour les jeunes alors que le nombre des lycéens vapoteurs a été presque multiplié par deux aux Etats-Unis entre 2017 et 2018.

Ce pays est d'autant plus prudent qu'une mystérieuse épidémie de maladies pulmonaires liée au vapotage y a déjà touché plus de 2000 Américains et entrainé 39 décès.

Ces maladies ont d'après les autorités été causées par l'un des ingrédients des recharges liquides au THC (la substance psychoactive du cannabis), vendues en majeure partie sur le marché noir, l'huile de vitamine E.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Laurent le 14.11.2019 17:25 Report dénoncer ce commentaire

    Encore un article trompeur

    Ce n'est pas le vapotage qui est en cause, mais le liquide frelaté utilisé. Au même titre qu'un verre d'eau mélangé à de la javel, ce n'est pas très bon à la consommation. Merci les médias pour votre bonne dose de désinformation alarmiste, détournant d'un moyen de substitution les addicts au tabac qui mourront dans 50% des cas. Vous, médias, en conserverez une part de responsabilité.

  • Gregory B le 14.11.2019 17:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    accusations calomnieuses

    Une fois de plus ç est suite a un mélange, si il avait utilisé la cigarette de manière apropriée et avec les produits approprié il n en serait pas arrivé la malheureusement. C est comme si vous mettiez de l alcool a brûler dans votre vin ça n aurait pas un très bon effet pour votre corps, mais dans ce cas ça ne sera pas le vin qui vous aurait tué non plus.

  • portequoi le 14.11.2019 17:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    nhain

    Vitamine E coupable faut interdire TOUTES les e-cigarette... Pardon ?.. Du cyanure dans ma clop ?.. Mais non ça c'est pas dangereux...

Les derniers commentaires

  • Alex Kormann le 18.11.2019 07:16 Report dénoncer ce commentaire

    Huile

    Encore un raccourci, les liquides qu'ils ont acheté sont illégales et proviennent du marché noir chez un dealer qui peut contenir n'importe quoi dedans, comme de l'huile responsable des décés aux US. Arrêtez de donner des gros titres biaisés à ce genre d'article, la e-cig n'est pas mis en cause

  • Narcy Sic le 15.11.2019 23:24 Report dénoncer ce commentaire

    Les cigarettes classiques

    Rien n'est pire que ces cigarettes, même pas le virus ébola. Elles tuent des millions de gens par année et ce en toute connaissance de cause. Mais ça rapporte gros à certains... qui nous gouvernent. Il n'y a pas d'argent plus sale qui ça.

  • ARPV - Isabelle le 15.11.2019 15:09 Report dénoncer ce commentaire

    Pourquoi ?

    Pourquoi continuez-vous d'affoler la population ? Dans votre article vous dites bien que le cabinet de Mme De Block a nuancé ses propos et que ce malheureux jeune homme vapotait un produit issu du marché de la drogue. Vous rendez-vous compte que depuis début septembre vous avez renvoyé des milliers d'ex-fumeurs devenus vapoteurs vers leur tabagisme ? Le vapotage est un outil de réduction des risques extrêmement efficace pour le fumeur adulte. Les coupables ici sont la combustion de la cigarette traditionnelle et les liquides frelatés du marché de la drogue.

  • sonia le 15.11.2019 14:09 Report dénoncer ce commentaire

    système D

    Passée de la clope trad, à l Iqos Au ploom à la Juul: toutes provoquent du mal. Avec Juul, : dépôt d un film gras dans la bouche . J ai ainsi appris à tirer mais la fumée , la vapeur, je la garde en bouche et la recrache sans l avoir avalée. Rien dans les poumons. Et avec cela, j oublie même de "fumer". Plus aucune addiction au produit, mais au geste. De suite ce film gras je l ai senti et ai pensé, mais si j envoie ça dans mes poumons, autant revenir à une clope traditionnelle. Entre 2 maux. choisir "le vrai". Donc, garder le geste , la vapeur en bouche et la recracher direct

  • EddyW le 15.11.2019 10:32 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    précision

    Attention à ne pas confondre les liquides au thc SYNTHÉTIQUE avec du cannabis, ce poison chimique n'a rien à voir avec la plante de chanvre... Et c'est l'acétate de vitamine E qui, d'après les autorités américaines, cause des dégâts sur les poumons... ABE