«Gilets jaunes» - Acte IX

12 janvier 2019 15:36; Act: 12.01.2019 22:42 Print

La marche des «soldes» se conclut par des heurts

Des dizaines de milliers de «gilets jaunes» sont de nouveau attendus samedi en France pour l'acte 9 de leur contestation contre la politique sociale et fiscale du gouvernement.

Sur ce sujet
Une faute?

A trois jours du débat national censé apaiser leur colère, des dizaines de milliers de «gilets jaunes» étaient de nouveau dans les rues samedi partout en France pour l'acte 9 de leur contestation contre la politique du gouvernement. Notamment à Bourges et Paris.
Ces derniers jours, le gouvernement a durci le ton en annonçant qu'à «l'ultra-violence» il opposerait «l'ultra-fermeté». Et le dispositif a été renforcé en vue de rassemblements plus importants et plus violents.

A 15h00, le ministère de l'Intérieur comptait 32'000 manifestants en France dont 8000 à Paris, plus que la semaine dernière à la même heure. Ces chiffres officiels sont chaque semaine contestés par les «gilets jaunes». De même source, «une centaine d'interpellations» ont débouché en France sur 82 gardes à vue.

Dans l'après-midi, après de premiers rassemblements globalement calmes dans d'autres villes de France, la manifestation à Paris était le théâtre de heurts, jets de projectiles contre tirs de grenades lacrymogènes dans le secteur des Champs-Elysées et autour de l'Arc de Triomphe, ont constaté des journalistes de l'AFP. Pour repousser les manifestants, les forces de l'ordre ont aussi largement fait usage des canons à eau. Un journaliste de l'AFP a vu deux personnes blessées être évacuées.

«Libérez Christophe !»

Parmi les slogans récurrents, «Macron démission» mais aussi «Libérez Christophe !», en référence à l'ex-boxeur Christophe Dettinger filmé en train de frapper deux gendarmes samedi dernier lors de la manifestation des «gilets jaunes» et écroué depuis dans l'attente de son procès.

Cette manifestation parisienne des «gilets jaunes», relayée notamment par Eric Drouet, une des figures du mouvement qui a commencé il y a deux mois, est partie en fin de matinée du ministère des Finances, dans le calme, sous le mot d'ordre «On va faire les soldes à Paris !»

Le patron de la police nationale estimait avant le week-end que la mobilisation pourrait retrouver le niveau d'avant Noël : le 15 décembre, 66'000 personnes avaient été décomptées en France. Dans ce climat qui se dégrade, le préfet de police de Paris redoutait «plus de radicalité».

Nombreuses interpellations

Plus de 90 personnes ont été interpellées à Paris depuis samedi matin, notamment pour port d'arme prohibée ou participation à un groupement en vue de commettre des violences. 74 ont été placées en garde à vue, a indiqué le parquet.

A Bourges, plus de 6300 personnes manifestent «dans le centre de la France» à l'appel notamment d'autres leaders du mouvement, Priscillia Ludosky et Maxime Nicolle, une première depuis le début du mouvement. 4800 d'entre eux suivaient un parcours autorisé tandis que 500 manifestaient dans le centre, où la préfecture a interdit tout rassemblement. Dix-huit personnes ont été interpellées en marge de cette deuxième manifestation nationale, selon la préfecture.

A Bordeaux également, plus de 5000 personnes ont manifesté selon la préfecture, un peu plus que la semaine passée, derrière une grande banderole proclamant «Unis, le changement est possible». Et autant à Toulouse. Ces deux villes sont en pointe de la mobilisation depuis le début du mouvement.

«Macron exagère»

Selon les autorités, ils étaient aussi 2500 à Rouen, où la manifestation était émaillée d'affrontements, 2500 à Caen, 2300 à Saint-Brieuc, 1500 à 2000 à Perpignan, 1200 à Saint-Etienne, un millier à Lyon... De 150 à 200 «gilets jaunes» bloquaient par ailleurs à la mi-journée la circulation sur le viaduc de Millau.

Emmanuel Macron avait aussi appelé les Français à se saisir de la «très grande opportunité» que représente le grand débat, qui doit débuter mardi, mais qui ne semble pas convaincre les «gilets jaunes» pour l'instant.

Le niveau de mobilisation des forces de l'ordre a retrouvé son niveau de la mi-décembre avec 80'000 membres des forces de l'ordre déployés, dont 5000 à Paris.

Depuis le début du mouvement, 10 personnes sont décédées sur des points de blocage et plus de 1600 personnes ont été blessées dont 58 gravement. Vendredi soir, un homme qui participait à un barrage filtrant de «gilets jaunes» sur une autoroute en Belgique est mort renversé par un camion.

(20 minutes/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • brodux de prez le 12.01.2019 16:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    moralisateurs

    schuj down aux etats unis gilets jaunes en france les deux plus grands moralisateurs et gendarmes du monde comme quoi dabord s'occuper des siens avant d'aller faire la guerre aux autres

  • Jean Leneutre le 12.01.2019 16:28 Report dénoncer ce commentaire

    Occupe toi de ta famille.

    Il faut arrêter de parler de gilets jaunes, cest une guerre civile qui ce prépare,mais le plus triste cest quils ne se rendent pas compte quils sont manipulés par ceux qui vont être encore plus riches, à cause de ces gens-là.

  • Dann le 12.01.2019 16:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tous mais pas les rouges...

    Même si les violences diminuent, pour Macron c'est quasi la fin. En cas de démission, je n'espère pas que les français choisissent à nouveau la gauche. Ça serait vraiment la dégradation politiquement cancéreuse de la France.

Les derniers commentaires

  • Bob St Klar le 14.01.2019 21:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop cher !

    Il faut solder d'urgence cette affaire de GJ.

  • Foxsyphi le 14.01.2019 09:02 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Solution

    Il y a une solution aux problèmes de la France : 1. Sortir de l'Union Européenne 2. Mettre tout simplement mettre les planches à billets en route 3. Payer les dettes 4. Dès qu'il n'y a plus de dette, diminuer les impôts en augmenter les aides en continuant de faire tourner les planches à billets, car l'encre et le papier coûte beaucoup moins cher que les intérêts de la dette !

  • #Balancetonantigiletjaune le 13.01.2019 21:09 Report dénoncer ce commentaire

    À dégager

    G gloire I inconditionnelle L libératrice E égalitaire T transgressif J jamais A autant U unis N nobles E engagés

    • Foulard Rouge le 13.01.2019 21:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @#Balancetonantigiletjaune

      Dans tes rêves...

  • Civelle le 13.01.2019 20:33 Report dénoncer ce commentaire

    Et alors ????

    Finalement, l' intelligence ne serait elle pas de ne pas ce laisser embrasé par les commentaires hystériques et de nos voisins français sur ce que nous sommes en temps que Suisse et sur notre pensée face à ce qu il vivent ? On pourrais Juste leurs apporter notre empathie à ce qu ils doivent avaler de par les médias et les fake News quotiennement. C est peut être difficile pour eux d accepter que l on puisse avoir un autre regard sur la situation et même difficile pour eux d accepter que l on puissent avoir un avis divergent..... je crois qu ils ont besoin d être légitimés

  • #balancetonGJ le 13.01.2019 18:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    À dégager

    G gâchis I illettrisme L lâcheté E enfumage T toxicité J jaloux A anarchiste U ubuesque N négatif E encombrant

    • Foxsyphi le 13.01.2019 19:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @#balancetonGJ

      Excellent Bravo !

    • Auguste Wiseman le 13.01.2019 19:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @#balancetonGJ

      Génial et tellement juste! Prix Nobel pour cet excellent pamphlet !