France

29 janvier 2020 08:37; Act: 29.01.2020 08:37 Print

Proche-Orient : Paris veut une solution à deux Etats

Au lendemain de la présentation du plan de paix de Donald Trump, la France a souligné la nécessité d'une issue à deux Etats respectant le droit international.

storybild

Le plan de paix américain a été rejeté par les autorités palestiniennes. (Photo: AFP)

Une faute?

La France a insisté mercredi sur la nécessité d'une solution à deux Etats respectant le droit international au lendemain de la présentation par le président américain Donald Trump de son plan de paix pour le Moyen-Orient.

Paris «exprime sa conviction que la solution des deux Etats, en conformité avec le droit international et les paramètres internationalement agréés, est nécessaire à l'établissement d'une paix juste et durable au Proche-Orient», a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

La France «continuera d'agir en ce sens en lien avec les Etats-Unis, ses partenaires européens et tous ceux qui peuvent contribuer à la réalisation de cet objectif», a-t-elle ajouté.

Rejeté par la Palestine

Le plan de paix américain accorde de nombreuses concessions à l'Etat hébreu et a été rejeté avec véhémence par les autorités palestiniennes.

Il comprend notamment la reconnaissance de l'annexion par Israël à son territoire des colonies qu'il a implantées en Cisjordanie occupée, en particulier dans la vallée du Jourdain, en violation du droit international selon l'ONU.

Un futur Etat palestinien sur ces tracés serait nettement en-deçà de ce à quoi aspirent les Palestiniens, à savoir la totalité des Territoires occupés depuis 1967 par Israël. Peu après l'allocution de Donald Trump, l'ONU a d'ailleurs souligné qu'elle s'en tenait aux frontières définies en 1967.

La France «restera attentive au respect et à la prise en compte des aspirations légitimes des Israéliens comme des Palestiniens», a souligné la porte-parole du Quai d'Orsay.

(nxp/afp)