JO 2014

10 mai 2012 13:38; Act: 10.05.2012 14:32 Print

Projets d'attaques islamistes déjoués

Les services de sécurité russes affirment avoir démantelé une cellule islamiste du Caucase russe qui préparait des attentats à Sotchi avant et pendant les JO 2014. Ils accusent la Géorgie de complicité.

Sur ce sujet
Une faute?

«Le FSB de Russie a réussi a établir que les rebelles prévoyaient, entre 2012 et 2014, de transférer des armements à Sotchi et de les utiliser pour commettre des actes de terrorisme pendant la préparation et durant les jeux Olympiques», a indiqué le Comité antiterroriste (NAK), cité par les agences russes.

Le NAK a indiqué que cette cellule avait été démantelée les 4 et 5 mai en Abkhazie, région rebelle de Géorgie dont l'indépendance a été reconnue par Moscou après la courte guerre russo-géorgienne d'août 2008. Ce territoire est frontalier de la région russe où se trouve Sotchi.

Les services russes ont arrêtés «trois chefs d'une cellule de l'Emirat du Caucase», mouvement islamiste clandestin né des deux guerres d'indépendance de la Tchétchénie, et d'importantes caches d'armes ont été mises à jour.

Géorgie pointée du doigt

Le NAK a aussi accusé la Géorgie de complicité avec le chef de «l'Emirat du Caucase», le Tchétchène Dokou Oumarov qui est accusé d'avoir organisé ces projets d'attentats.

Ennemi numéro un du Kremlin, Oumarov a revendiqué de nombreux attentats meurtriers commis ces dernières années en Russie, dont des attentats suicide à Moscou.

«Le chef de l'organisation terroriste internationale Emirat du Caucase, Dokou Oumarov, qui a des liens étroits avec les services spéciaux géorgiens, a coordonné la livraison du matériel pour les actes terroristes», a indiqué le Comité.

Selon la même source, l'arrestation en février 2012 en Abkhazie d'un homme transportant 300 détonateurs a permis d'établir la complicité de Tbilissi.

«Les services spéciaux géorgiens sont directement liés à l'envoi vers la Russie» des détonateurs, assure le NAK.

Des Jeux chers à Poutine

D'importantes quantités d'armes ont été saisies lors de l'opération des 4-5 mai, notamment des missiles sol-air Strela et Igla, douze engins explosifs artisanaux, 15 kilos de TNT et des mines antichars, selon la même source.

Les JO de Sotchi sont un événement auquel tient particulièrement le président russe Vladimir Poutine qui a usé de toute son influence pour en obtenir l'organisation.

Cette ville située entre les montagnes et la mer Noire est voisine du Caucase russe, instable région du Sud de la Russie où les attaques de rebelles islamistes sont presque quotidiennes.

(afp)