Corée du Nord

21 juin 2011 07:26; Act: 21.06.2011 07:46 Print

Pyongyang craint un «printemps arabe»

La Corée du Nord s'inquiète d'une possible révolte populaire, comme au Proche-Orient, sur son territoire. Une unité spéciale, avec des équipements anti-émeutes, a été mise en place.

Une faute?

Pyongyang a créé une unité de police spéciale et acheté à la Chine des équipements anti-émeutes. Il s'agit pour la Corée du Nord de pouvoir répondre à d'éventuelles manifestations semblables à celles ayant secoué l'Afrique du Nord et le Proche-Orient au printemps, rapporte la presse sud-coréenne mardi.

La Corée du Nord a acheté des casques, des boucliers et des gaz lacrymogènes au cours de ces derniers mois, à travers des intermédiaires, dans la ville chinoise de Shenyang (nord-est), selon l'agence sud-coréenne Yonhap.

Fin février, «Daily NK», un journal sur Internet basé à Séoul et spécialisé sur la Corée du Nord, avait déjà fait état d'informations semblables.

Les mouvements de mécontentement sont extrêmement rares en Corée du Nord, un Etat policier où la moindre protestation peut avoir de graves conséquences pour son auteur. Au printemps, les experts jugeait cependant peu probable un mouvement de révolte en Corée du Nord, pays communiste totalement fermé et cadenassé par le régime de Kim Jong-Il.

(ats)