Pirates somaliens

22 février 2011 22:04; Act: 22.02.2011 22:22 Print

Quatre Américains tués sur leur yacht

Le yacht avait été capturé vendredi à environ 440 kilomètres au sud-est de la côte d'Oman et était suivi depuis environ 3 jours par quatre navires de la marine américaine.

storybild

Jean et Scott Adam, un couple de Californiens, naviguaient depuis sept ans sur leur yacht, le S/V Quest. (Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Quatre Américains dont le yacht avait été capturé au large d'Oman ont été tués par leurs pirates somaliens mardi matin, peu avant une tentative de sauvetage par les forces spéciales américaines, a annoncé le Pentagone.

Tentative de négociations

Jean et Scott Adam, un couple de Californiens, naviguaient depuis sept ans sur leur yacht, le S/V Quest. Pour leur dernière croisière, qui devait les emmener notamment en Inde, en Crète et à Djibouti, ils avaient convié Phyllis Macay et Bob Riggle, un couple originaire de Seattle (Etat de Washington, nord-ouest). Tous les quatre sont morts.

Lundi, deux des ravisseurs avaient été amenés à bord du porte-avion nucléaire américain USS Sterett pour négocier la libération des otages, a détaillé mardi le vice-amiral Mark Fox, chef du Commandement central des forces navales, au téléphone depuis Bahreïn.

Mais tôt mardi matin, «sans absolument aucun avertissement», les pirates ont tiré une roquette antichar sur le navire, déclenchant un abordage des forces spéciales sur le yacht.

Les soldats ont alors découvert «que les quatre otages avaient été abattus par leurs ravisseurs», sans parvenir à les ranimer, selon un communiqué du Pentagone.

«Ma tante n'était pas morte quand le commando est arrivé sur le bateau (...) Ils ont essayé de la sauver mais ils n'ont pas réussi», a relaté sur la chaîne CNN la nièce d'une des victimes à qui l'armée a raconté la scène.

Pirates capturés

Deux pirates ont été tués dans l'assaut, l'un par balles et l'autre à l'arme blanche. Treize autres ont été capturés. Les soldats ont également retrouvé les corps de deux autres pirates à bord, apparemment tués lors d'un combat entre Somaliens ou lors de l'assassinat des otages.

Le président Barack Obama avait autorisé l'utilisation de la force en cas de menace imminente pour les otages. Il a été informé à 4H42 (9H42 GMT) du «dénouement tragique» de la prise d'otages, selon son porte-parole Jay Carney.

Dans un communiqué condamnant les meurtres, la secrétaire d'Etat Hillary Clinton a affirmé que «cet acte déplorable souligne le besoin de progresser dans la réponse au défi lancé par la piraterie au large de la Corne de l'Afrique», et appelé à un effort international accru.

Nombreux cas de pirateries dans la région

Le couple Adam profitait de ses voyages à travers le monde pour des activités missionnaires. Sur leur blog, ils expliquaient avoir distribué des bibles dans des îles du Pacifique sud.

Leur dernière croisière, débutée dans la station balnéaire thaïlandaise de Phuket, devait notamment les conduire à Djibouti, grande «étape pour faire le plein d'essence». «Je n'ai AUCUNE idée de ce qu'il va se passer dans ces ports, mais peut-être qu'on fera un peu de tourisme», a écrit Jean Adam sur le site.

Les 15 pirates qui ont survécu à l'assaut sont détenus à bord d'un navire américain et devraient être poursuivis en justice, a confirmé Mark Fox.

La semaine dernière, un juge américain a condamné un adolescent somalien à 34 ans de prison pour avoir participé à la capture d'un bateau américain en 2009, le Maersk Alabama, dont le capitaine Richard Phillips avait été sauvé par les forces spéciales.

Des dizaines de navires ont été capturés par des pirates dans le golfe d'Aden l'année dernière malgré l'envoi des navires de guerre par 28 pays.

(afp)