Bélarus

17 février 2011 19:10; Act: 17.02.2011 19:10 Print

Quatre ans de prison pour un opposant

Un opposant a été condamné jeudi à quatre ans de camp au Bélarus pour «troubles massifs à l'ordre public» à l'issue du premier procès des responsables des manifestations de décembre.

Une faute?

Vassili Parfenkov, 28 ans, qui avait travaillé dans l'équipe du candidat d'opposition Vladimir Nekliaïev, était notamment accusé de bris de vitres de bâtiments officiels au cours de la manifestation, ce qu'il nie.

«Il n'y a pas de preuves de troubles massifs. Il n'y a eu ni bagarres massives, ni incendies etc. L'accusé a reconnu avoir participé à une manifestation interdite», un délit passible de 15 jours de prison, a déclaré à l'AFP Ales Beliatski, qui dirige l'ONG de défense des droits de l'homme Viasna.

Au total 42 opposants, dont plusieurs candidats à la présidentielle, encourent 15 ans de prison pour avoir manifesté le 19 décembre contre la réélection du président bélarusse Alexandre Loukachenko.

Lors de cette manifestation, des bâtiments officiels ont été brièvement attaqués par les manifestants, entraînant une intervention musclée de la police qui a interpellé des centaines d'opposants.

(ats)