Météo

24 juin 2019 13:42; Act: 24.06.2019 16:31 Print

Records de chaleur attendus en Europe

Cette semaine, les températures pourraient dépasser les 40 degrés en Europe.

storybild

les températures devraient probablement dépasser les 40 degrés dans certaines zones du centre, du sud et du nord-est de la France. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Une canicule d'une précocité sans précédent depuis 1947 s'est abattue lundi sur l'Europe, avec des températures qui pourraient dépasser les 40 degrés cette semaine, établissant de nouveaux records de chaleur.

La vague arrive du Sahara, poussant les autorités à multiplier les mises en garde aux populations, alors qu'avec le réchauffement planétaire, lié aux émissions de gaz à effet de serre, ce phénomène climatique hier exceptionnel va se répéter, avertissent les scientifiques.

«Le soleil pourrait briller de manière ininterrompue, beaucoup d'air chaud nous arrive d'Afrique», selon Sabine Krueger, du service météorologique allemand DWD, pour qui le sud devrait être particulièrement touché.

L'alerte canicule niveau «orange» a été déclenchée par Météo-France lundi matin pour la région parisienne, alors que la France garde en mémoire la canicule de 2003 qui avait provoqué une surmortalité de 15'000 personnes. «J'ai fermé tous les volets avant de partir au travail, et pris des bouteilles isothermes pour bien m'hydrater», témoignait Marie-Astrid Barat, trentenaire interrogée dans le quartier de l'Opéra à Paris, alors que le pic de chaleur en France est attendu dans les prochains jours.

Le brevet reporté

Les épreuves du brevet des collèges, qui devaient avoir lieu jeudi et vendredi, sont reportées au début de semaine prochaine en France métropolitaine en raison de la canicule, a indiqué lundi le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.

Le report des épreuves à lundi et mardi prochains a été décidé «pour garantir la sécurité des élèves», a ajouté le ministre lors d'une conférence de presse, précisant que l'ordre des épreuves serait identique au programme original.

- Chapeaux et brumisateurs -

Sur l'esplanade du Trocadéro, les touristes portaient des parapluies en guise d'ombrelles et des chapeaux, non loin de l'emblématique tour Eiffel qui a mis en garde sur Twitter: «#Canicule : Amis visiteurs, il va faire très chaud cette semaine ! Pensez à vous protéger du soleil , à vous hydrater régulièrement et à faire une pause pendant votre visite».

«Je me mets plusieurs fois par jour de la crème écran total 50, mais je ne change pas mes plans», explique Ignacio Balberdi, touriste argentin de Buenos Aires, rencontré vers l'Opéra. «On ne peut pas rester à l'hôtel l'après-midi car il y fait trop chaud, on se balade à l'ombre dans la rue».

Veronica Thémée, une jeune maman trentenaire, garde son fils de trois mois, Alejandro, dans son appartement parisien. «On a ouvert toutes les fenêtres pour avoir un courant d'air mais on garde les volets à demi fermés». Son fils est habillé uniquement avec une couche et la jeune femme utilise un brumisateur d'eau pour l'hydrater.

En Espagne, l'agence météorologique (AEMET) a publié lundi une série de recommandations habituelles lors des épisodes de canicule (boire, se couvrir la tête, pas d'exercice physique en pleine journée...) et a par ailleurs mis en garde lundi contre un «risque extrême» d'incendies dans certaines parties de la Catalogne, d'Aragon, de Navarre et d'Estrémadure.

Températures supérieures à 40 degrés

Mais les températures les plus élevées sont attendues dans les prochains jours. Selon l'AEMET, les températures devraient probablement dépasser les 40 degrés dans certaines zones du centre, du sud et du nord-est du pays, voire atteindre 42 degrés dans la vallée de l'Ebre jeudi, vendredi et samedi.

L'Allemagne pourrait elle connaître en milieu de semaine des températures parmi les plus élevées jamais enregistrées depuis plus de 70 ans, le record en juin remontant à 1947, avec 38,2° relevés à Francfort.

En Autriche, l'agence météorologique ZAMG a prévenu des risques d'orages violents, avec des températures qui vont grimper jusqu'à 37° et la canicule devrait venir flirter avec le sud de la Scandinavie à partir de mardi, avec des températures attendues autour de 30° au Danemark et en Suède méridionale en journée. Le Royaume-Uni s'inquiète quant à lui des «orages violents», pour lesquels des avertissements ont été émis pour lundi et mardi.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Jean le 24.06.2019 15:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Ouvriers

    Grosse pensée à tous nos ouvriers du bâtiment qui travaillerons dehors, à tous les ouvriers des routes qui travaillerons dehors.... à tous ceux qui travaillerons dehors et qui, en rentrant chez eux, entendrons des gens cravatés etc se plaindre qu il « fait trop chaud »....

  • M. B. le 24.06.2019 14:55 Report dénoncer ce commentaire

    40°c en suisse, normal ?

    On rigolera moins à la fin de l'été avec le bilan humain. Mais ce n'est pas grave dirons certains, ce n'est que l'été ... comme en 2003 ...

  • Alizéa le 24.06.2019 14:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    triste fin

    C'est grave ce qui se passe mais tant qu'il y aura certains pour sortir "bah koi c l ete", paix à l'humanité...

Les derniers commentaires

  • Vera le 25.06.2019 21:03 Report dénoncer ce commentaire

    hydratation

    Penser aux enfants et aux personnes âgées ,rappeler ou forcé même pour boire beaucoup. C'est très important.

  • LouLou le 25.06.2019 14:28 Report dénoncer ce commentaire

    Explic

    Fonte de la banquise. En fondant, les glaces laissent la place à locéan, plus sombre. Celui-ci absorbe davantage de chaleur solaire que la banquise. Cette absorption de chaleur limite les chances que la banquise se renouvelle et augmente celles que le réchauffement climatique saccélère.Par ailleurs, le réchauffement des pôles est encouragé par un autre élément : des déplacements de chaleur qui ont lieu dans latmosphère et les océans terrestres, en direction des pôles. S'il n'y a plus de calottes qui renvoie les rayons du soleil, on va tous cuire.

  • Ben le 24.06.2019 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Comme dirait DONALD Trump

    Encore un coup des chinois ça!

  • Mike le 24.06.2019 21:08 Report dénoncer ce commentaire

    Coupable

    De tout façon c'est la faute de la gauche...

  • Michel mitch le 24.06.2019 19:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ,,,,,

    tout le monde ce pleins de la chaleur mais vont partir en vacances la ou il fait encore plus chaud.

    • Bouzouk le 25.06.2019 07:48 Report dénoncer ce commentaire

      Bashi

      Tu as raison, en plus ils doivent faire plein de vaccins. Mais quand il faut faire celui de la grippe, alors non mais non, c'est pas bien. Cherchez l'erreur.