Viande contaminée

11 décembre 2008 15:41; Act: 11.12.2008 15:50 Print

Reprise de l'abattage des porcs en Irlande

Le gouvernement irlandais et les industriels de la filière porcine ont annoncé jeudi être parvenus à un accord pour la reprise de l'abattage des porcs en Irlande.

Sur ce sujet
Une faute?

Le gouvernement a débloqué 180 millions pour relancer la filière.

L'abattage des porcs avait été suspendu après la découverte samedi d'une contamination de la viande à la dioxine. «Je me joins au (premier ministre) pour saluer l'accord qui va permettre très rapidement une reprise complète de l'abattage et j'espère que les milliers d'emplois menacés au cours de ces derniers jours sont maintenant garantis», a dit le ministre irlandais de l'agriculture, Brendan Smith.

L'accord prévoit la mise en place d'un fonds de 180 millions d'euros pour compenser les pertes subies par la profession. «C'est un grand soulagement pour les employés et les consommateurs», a déclaré le premier ministre irlandais Brian Cowen sur la radio nationale RTE.

Un label de sécurité

Le premier ministre a précisé que des négociations se poursuivaient avec l'Union européenne pour que Bruxelles contribue au financement du fonds établi par Dublin. Les produits irlandais commercialisés porteront désormais un label attestant qu'ils répondent aux normes sanitaires.

Le retour progressif à la normale intervient après un avis donné mercredi par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Selon l'EFSA, même une importante consommation quotidienne de porc hautement contaminé à la dioxine n'aurait «pas nécessairement des effets nocifs» sur la santé.

Selon l'«Irish Times», plusieurs chaînes de supermarchés commençaient dès ce jeudi matin à réapprovisionner leurs rayons en bacon et jambons, traditionnellement très demandés en cette période de Noël.

Bovins peu touchés

L'Irlande avait annoncé samedi soir la découverte de dioxine dans neuf élevages du pays et ordonné le rappel de l'ensemble des aliments à base de porcs produits à partir du 1er septembre, commercialisés en Irlande et à l'étranger. L'abattage avait également été suspendu.

La contamination à la dioxine aurait été provoquée par une huile non conforme, utilisée pour faire fonctionner des machines de séchage des produits de boulangerie recyclés et intégrés à la nourriture pour porc.

Trois élevages de bovins nourris avec la même préparation ont été également contaminés. Le niveau des toxines est toutefois si faible que les autorités ont écarté le rappel des bêtes.

Coop et Migros: «Pas de problème»

De la viande de porc suspecte en provenance d'Irlande a aussi été découverte en Suisse. Deux livraisons totalisant 600 kilos sont arrivées en Suisse en octobre et novembre, selon des informations de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les deux grands distributeurs Migros et Coop ne sont pas concernés par ces livraisons. «La Migros ne vend pas de viande de porc en provenance d'Irlande», a déclaré la porte-parole Monika Weibel jeudi à l'ATS. L'«Irish Beef» ne représente absolument aucun risque, selon les spécialistes de la chaîne suisse, tout comme les produits fabriqués (charcuterie).

Du côté de Coop, on ne vend pas de viande de porc ni de boeuf venant d'Irlande, a déclaré le porte-parole Karl Weisskopf. Pour les produits fabriqués, des renseignements pris auprès des fournisseurs ont démontré qu'il n'y avait aucun problème. La Coop attend encore quelques réponses.

(ats)