WikiLeaks

16 octobre 2016 06:58; Act: 16.10.2016 14:13 Print

Révélations sur Clinton et ses liens avec la Finance

Le site de Julian Assange a publié, samedi, les fameux discours de la candidate démocrate payés par la banque Goldman Sachs.

Voir le diaporama en grand »
La potentielle première présidente des Etats-Unis, entourée par les deux derniers présidents démocrates Barack Obama et son mari Bill Clinton, le 7 novembre 2016 à Philadelphie. (Mardi 8 novembre 2016). Bruce Springsteen est venu soutenir Hillary Clinton à Philadelphie, le 7 novembre 2016. (Mardi 8 novembre 2016). Donald Trump a rejoint Mike Pence et sa fille Ivanka (à droite) lors de son avant-dernier meeting de Manchester, dansl e New Hampshire, lundi soir. (Mardi 8 novembre 2016). Côté républicain, le duo Trump-Pence a fait étape à Manchester, pariant sur le petit Etat du New Hampshire. Ici, le candidat à la vice-présidence Mike Pence chauffe la salle avant l'arrivée de Donald Trump. (Mardi 8 novembre 2016). Jon Bon Jovi a chanté en soutien à Hillary Clinton à Philadelphie lundi soir 7 novembre. (Mardi 8 novembre 2016). Hillary Clinton a tenu son avant-dernier meeting devant une foule estimée à 40'000 personnes à Philadelphie (Pennsylvanie). Le lieu choisi était on ne peut plus symbolique: Independence Hall, là-même où la nation américaine est née en 1776. (Mardi 8 novembre 2016). Loin, très loin de la Floride ou du Nevada, des chamanes se sont livrés à un rituel à Lima, au Pérou, dans l'océan Pacifique, le 7 novembre 2016. Ils ont prédit la victoire d'Hillary Clinton. (Mardi 8 novembre 2016). Barack Obama, de son côté, a donné un meeting à Jacksonville, en Floride, pour soutenir Hillary Clinton. (Jeudi 3 novembre 2016) Melania Trump lors d'un discours à Berwyn, en Pennsylvanie, a tenté une opération séduction pour soutenir son mari. (Jeudi 3 novembre 2016) Hillary Clinton va profiter d'un soutien de poids en la personne de son mari et du couple présidentiel actuel dans les derniers jours de la campagne. (Jeudi 3 novembre 2016) L'église Hopewell Missionary Baptist a été incendiée mardi soir à Greenville dans le Mississippi. Sur une façade, on peut lire le message «Votez Trump» inscrit en lettres claires sur la façade. (Jeudi 3 novembre 2016) Barack Obama continue de faire campagne pour Hillary Clinton, ici le 2 novembre 2016 à Chapel Hill en Caroline du Nord. «Le sort de la République est entre vos mains», a-t-il lancé aux électeurs. (Jeudi 3 novembre 2016). Un journaliste slovène est visé par une plainte de l'épouse du candidat républicain pour avoir écrit qu'elle fut escort-girl dans les années 1990. Melania est la troisième épouse de Donald Trump. (2 novembre 2016) Une effigie de 11 mètres de haut de Donald Trump sera brûlée samedi lors de la traditionnelle nuit du feu de joie à Edenbridge, petite commune du sud de l'Angleterre, trois jours avant l'élection présidentielle américaine. (Mercredi 2 novembre 2016) A moins d'une semaine de l'élection présidentielle américaine, un sondage donnant vainqueur Donald Trump inquiétait mercredi les marchés. (Mercredi 2 novembre 2016) Donald Trump en campagne à Eau Claire, dans le Wisconsin, le 1er novembre 2016. Cet Etat du Midwest semble plus serré que d'habitude, une bonne surprise pour les républicains (Mercredi 2 novembre 2016). Pour la première fois depuis mai dernier, Clinton se ferait battre par son rival Trump, selon un sondage mandaté par ABCNews et le Washington Post. (Mardi 1er novembre 2016) Hillary Clinton a reçu en avance des questions qui lui ont été posées lors de débats de la primaire démocrate, révèlent des emails publiés lundi par WikiLeaks, qui confirment des accusations lancées par Donald Trump. (31 octobre 2016) L'incertitude politique a pesé sur Wall Street qui termine en légère baisse ce lundi 31 octobre. L'indice Dow Jones a concédé 0,10% et le Nasdaq 0,02%. Barack Obama veut mobiliser les jeunes en expliquant sur Snapchat pourquoi il faut voter Hillary Clinton. (Lundi 31 octobre 2016) Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a nié dimanche avoir coopéré avec le FBI au sujet des e-mails d'Hillary Clinton. (Dimanche 30 octobre 2016) La candidate s'étonne que le FBI ouvre une enquête si peu de temps avant l'élection présidentielle. Trump enfonce le clou. (Samedi 29 octobre 2016) Le FBI a rouvert une enquête sur les emails de Hillary Clinton (Vendredi 28 octobre 2016) L'avion du colistier de Donald Trump, Mike Pence, est sorti de piste à son atterrissage à New York, sans faire de blessé. (Jeudi 27 octobre 2016) Hillary Clinton et Michelle Obama ont fait campagne ensemble en Caroline du Nord. (Jeudi 27 septembre 2016) Une femme a appelé au boycott la marque de vêtements d'Ivanka Trump, fille du candidat républicain. (Jeudi 27 octobre 2016) Une note de 2011, tirée des messages volés d'un proche de Bill et Hillary Clinton et publiée par le site WikiLeaks, révèle les dessous des multiples sources de revenus de l'ancien président américain. (Jeudi 27 octobre 2016) Donald Trump, accompagné de sa famille, a inauguré son nouvel hôtel de luxe à Washington. (Mercredi 26 octobre 2016) L'étoile de Donald Trump a été une nouvelle fois vandalisée. Un homme a déclaré avoir utilisé une pioche et un marteau. (Mercredi 26 octobre 2016) Hillary Clinton rejoint sa voiture après avoir assisté à un concert d'Adele auquel la presse n'était pas invitée. Elle a ainsi fêté son anniversaire à Miami. (Mercredi 26 octobre 2016) Donald Trump a exigé une enquête sur le rôle de Barack Obama dans l'affaire des courriels d'Hillary Clinton. (Mardi 25 octobre 2016) Les deux candidats labourent la Floride, Etat-clé encore indécis, de long en large et en travers depuis lundi. Ici, Hillary Clinton tient meeting à Coconut Creek, le 25 octobre. (Mardi 25 octobre 2016). Le débat politique a pris une tournure trop viciée sur les réseaux sociaux pour de nombreux internautes américains. Au point que certains ont changé leurs paramètres pour expurger au maximum leur «mur» ou limiter les messages de contacts trop virulents. (Mardi 25 octobre 2016) En meeting en Floride, Donald Trump a appelé à ne pas croire aux sondages qui lui sont défavorables et a promis un nouveau Brexit. (Lundi 24 octobre 2016) Hillary Clinton obtient 50% des intentions de vote, son score le plus élevé depuis le début de la campagne, contre 38% pour Donald Trump. (Dimanche 23 octobre 2016) Hillary Clinton était elle aussi en Pennsylvanie accompagnée de son colistier Tim Kaine à Pittsburgh. Elle mène toujours dans les sondages. (Samedi 22 octobre 2016) Une actrice porno américaine a accusé Donald Trump de lui avoir proposé une relation sexuelle tarifée à 10'000 dollars en 2006. (Samedi 22 octobre 2016) Donald Trump a tenté de convaincre les électeurs de Pennsylvanie, à Gettysburg. (Samedi 22 octobre 2016) Hillary Clinton, en campagne le 21 octobre 2016 à Cleveland (Ohio). Elle affirme que les propos de Donald Trump «menace la démocratie». Déclarations de Donald Trump sur les femmes: Ivanka Trump les qualifie d'«inappropriés et blessants» et admet que les déclarations de son père parfois la «mettent mal à l'aise». (21 octobre 2016) Hillary Clinton et Donald Trump ont échangé quelques piques et un bref rire lors d'un dîner de gala. (Jeudi 20 octobre 2016) Après les propos de Trump sur le respect du gagnant du scrutin, une vieille missive de Bush destinée à Bill Clinton réapparait. (Jeudi 20 octobre 2016) A la fin du débat, Hillary Clinton est allée serrer la main du présentateur Chris Wallace, alors que Donald Trump est ostensiblement resté à son pupitre pour éviter de saluer son adversaire, lors du débat télévisé du 19 octobre 2016. (Jeudi 20 octobre 2016). Donald Trump, pendant le dernier débat télévisé en direct de Las Vegas, le 19 octobre 2016 (Jeudi 20 octobre 2016). Les deux candidats face à face, à UNLV de Las Vegas. (Jeudi 20 octobre 2016). Chris Wallace, journaliste à Fox News, anime le débat.(Jeudi 20 octobre 2016) Derniers préparatifs avant l'ultime débat télévisé entre Hillary Clinton et Donald Trump qui aura lieu dans le campus de l'Université du Nevada à Las Vegas. (Jeudi 20 octobre 2016) Une électrice se prépare à voter lors de la présidentielle 2012, le 6 novembre 2012 à Atlanta (Georgie). Alors que Donald Trump dénonce un système «biaisé» et parle par avance de fraudes, plusieurs experts avancent qu'il serait «difficile» de truquer un scrutin national, mais organisé au niveau local. (Jeudi 20 octobre 2016). A quelques heures du dernier débat télévisé, le site pro-Trump Breitbart.com publie une vidéo compromettante pour Bill Clinton. L'ancien président américain est accusé d'attouchements sexuels par une journaliste. Les faits se seraient produits en 1980. (19 octobre 2016) L'animateur Billy Bush a été remercié par NBC en raison d'un enregistrement où l'on entend Donald Trump tenir des propos sexistes devant lui. (Mardi 18 octobre 2016) Obama: «Trump est «irresponsable» quand il parle d'élections truquées.» (Mardi 18 octobre 2016) Melania Trump pendant le deuxième débat présidentiel télévisé à Saint-Louis (Etats-Unis), le 9 octobre 2016. Dans une interview accordée à CNN le 17 octobre, elle accuse les médias de partialité et défend son mari. (Mardi 18 octobre 2016). Le candidat républicain accuse régulièrement la Chine de voler des emplois américains. (Lundi 17 octobre 2016) Donald Trump a de nouveau agité le spectre d'une élection truquée, dénonçant l'attitude des médias mais exprimant aussi des soupçons sur le déroulement du vote lui-même. (Dimanche 16 octobre 2016) Le local du Parti républicain de Caroline du Nord a été détruit par un engin incendiaire. «Nazis républicains, quittez la ville, sinon...», peut-on lire sur la façade d'un bâtiment. (Dimanche 16 octobre 2016) Trois discours rémunérés d'Hillary Clinton, payés par la banque Goldman Sachs, ont été publiés par le site Wikileaks. (Samedi 15 octobre 2016) Deux nouvelles femmes ont accusé vendredi le candidat à la présidentielle américaine Donald Trump d'agression. (Vendredi 14 octobre 2016) Certains des plus importants donateurs du parti républicain ont appelé jeudi à lâcher le candidat à la Maison Blanche. (vendredi 14 octobre 2016) Donald Trump: «Ces accusations vicieuses selon lesquelles j'aurais eu un comportement déplacé avec les femmes sont totalement et absolument fausses.» (13 octobre 2016) Michelle Obama s'est livrée à une attaque en règle contre Donald Trump lors d'un meeting de soutien à Hillary Clinton à Manchester (New Hampshire), le 13 octobre 2016. (Vendredi 14 octobre 2016). Deux femmes ont accusé Donald Trump d'attouchements sexuels il y a plusieurs années dans des témoignages publiés par le «New York Times». (Mercredi 12 octobre 2016) Donald Trump, lors d'un meeting en Floride, a estimé que perdre l'élection le 8 novembre serait «grande perte de temps, d'énergie et d'argent». (Mercredi 12 octobre 2016) John Podesta, le 5 octobre 2016 à Washington D.C. Le directeur de la campagne d'Hillary Clinton accuse Wikileaks de faire le jeu de Donald Trump et de Moscou. Des milliers d'emails de Podesta ont été piratés. (Mercredi 12 octobre 2016). Une supportrice de Donald Trump devant un meeting d'Hillary Clinton à Miami (Floride) le 11 octobre 2016. Selon une étude, le programme fiscal du candidat républicain bénéficierait surtout aux ménages les plus riches. (Mardi 11 octobre 2016). «Ecoeuré» par les propos de Donald Trump sur les femmes, Paul Ryan a annoncé qu'il «ne défendrait pas ou ne ferait pas campagne» pour Donald Trump. (10 octobre 2016) Selon un sondage publié ce lundi, Hillary Clinton a 11 points d'avance sur Donald Trump. (10 octobre 2016) Donald Trump et Hillary Clinton se serrent la main à la fin du débat. Ils ne s'étaient pas salué au début. (Lundi 10 octobre 2016). Donald Trump est en mauvaise posture avec la révélation récente de ses propos misogynes tenus en 2005.(lundi 10 octobre 2016) Bill Clinton est dans le public avec sa fille Chelsea et son mari Marc Mezvinsky. (lundi 10 octobre 2016) Les deux candidats s'affrontent en direct à la télévision à l'université Washington de Saint-Louis (Missouri) le 9 octobre 2016. (Lundi 10 octobre 2016). La fille de Donald Trump, Ivanka Trump, sera dans la salle pour assister à ce deuxième débat entre les candidats à la présidentielle 2016. (nuit du dimanche 9 octobre au lundi 10 octobre 2016) Des personnages articulés représentant Donald Trump et Hillary Clinton s'affrontent de l'Université Washington, à Saint-Louis (Missouri), où aura lieu le deuxième débat télévisé, le 9 octobre 2016. Donald Trump près de la Trump Tower à New York, accueilli par la foule, après 24 heures de polémique. (Samedi 8 octobre 2016) Colistier de Donald Trump, Mike Pence a affirmé samedi qu'il ne pouvait ni cautionner ni défendre les propos de son chef de file. Mais il a salué le fait que des excuses aient été présentées. (8 octobre 2016 - image d'archives). Le républicain Donald Trump s'est fendu vendredi d'une vidéo où il présente ses excuses pour ses propos très crus sur les femmes. Mais il n'entend pas pour autant renoncer à sa candidature, a-t-il affirmé samedi. (8 octobre 2016) Le romancier américain Douglas Kennedy estime que le phénomène Donald Trump est significatif de «la montée de l'extrême droite partout dans le monde» et que s'il était élu à la présidentielle du 8 novembre il serait le «Mussolini américain». (Samedi 8 octobre 2016) Paul Ryan, porte-parole de la Chambre des représentants - le rang le plus haut tenu par un républicain - le 22 septembre 2016, à Washington.«Je suis écoeuré par ce que j'ai entendu aujourd'hui», déclare dans un communiqué l'homme fort du Congrès après la révélation de propos choquants tenus par Donald Trump envers les femmes en 2005. (Samedi 8 octobre 2016). Le président Barack Obama a voté de manière anticipée pour son successeur, à Chicago. (Vendredi 7 octobre 2016) Ils sont déjà des dizaines de milliers à avoir voté pour cette présidentielle, usant du scrutin par anticipation. (5 octobre 2016) Tim Kaine, colistier d'Hillary Clinton (à gauche) et Mike Pence, colistier de Donald Trump (à droite) lors du débat télévisé le 4 octobre 2016 à la Longwood University à Farmville (Etats-Unis). La discussion a été souvent très animée. (Mercredi 5 octobre 2016). La fortune de Donald Trump a fondu de 800 millions de dollars en un an, et est désormais estimée par le magazine «Forbes» à 3,7 milliards de dollars, selon le classement des 400 premières fortunes des Etats-Unis, publié mardi. (Mardi 4 octobre 2016) Hillary Clinton a déroulé son programme économique à Toledo, dans l'Etat-clé de l'Ohio, le 3 octobre. Elle a désormais plus de 6 points d'avance sur Donald Trump dans les sondages. (Mardi 4 octobre 2016). La star de la NBA LeBron James a déclaré son soutien à Hillary Clinton. (Dimanche 2 octobre 2016) Fragilisé par de nouvelles révélations sur ses impôts, le républicain Donald Trump engage une nouvelle semaine cruciale en tirant tous azimuts. (Dimanche 2 octobre 2016) Donald Trump pourrait avoir évité, de manière légale, de payer des impôts pendant près de 20 ans en déclarant des pertes de 916 millions de dollars en 1995. (Samedi 1er octobre 2016) Le quotidien conservateur «Arizona Republic» a reçu des menaces et subit une vague d'annulations d'abonnement à cause de son soutien à Hillary Clinton. (Jeudi 29 septembre 2016) Reprenant une enquête de «Newsweek», Hillary Clinton a accusé Donald Trump d'avoir enfreint l'interdiction de commercer avec Cuba en 1998. (Jeudi 29 septembre 2016) Donald Trump ne voulait que des employées au physique attrayant au restaurant de son golf de Rancho Palos Verdes en Californie, affirment d'anciennes employées dans le «Los Angeles Times». (Jeudi 29 septembre 2016) Barack Obama a appelé les Américains à la mobilisation en faveur d'Hillary Clinton, soulignant que rester à l'écart des urnes le 8 novembre reviendrait à porter au pouvoir le magnat de l'immobilier Donald Trump. (Mercredi 28 septembre 2016) L'ex-Miss Univers Alicia Machado s'exprime contre Donald Trump à Arlington en juin 2016. Son nom a été cité par Hillary Clinton lors de son débat face à Donald Trump le 26 septembre pour dénoncer son machisme. (Mercredi 28 septembre 2016) Hillary Clinton a repris la route de la campagne, le lendemain du débat, à Raleigh (Caroline du Nord), le 27 septembre 2016. S'ils se sont cordialement serrés la main à l'issue du débat, les candidats ne se sont néanmoins pas fait de cadeaux durant le débat qui a duré de 2h50 à 4h50 chez nous, dans la nuit de lundi 26 à mardi 27 septembre 2016. Donald Trump et sa famille quittent la scène après le débat. (Mardi 27 septembre 2016). Les candidats se serrent la main à la fin de la confrontation, qui a été musclée à plusieurs moments. (Mardi 27 septembre 2016). Donald Trump et Hillary Clinton, interrogés par le journaliste de NBC News Lester Holt, le 26 septembre 2016. (Mardi 27 septembre 2016). Donald Trump a salué la «contribution» des Noirs à l'Amérique, lors d'un meeting en Virginie. (Samedi 24 septembre 2016) «Hillary Clinton for president»: Le «New York Times» a apporté son soutien la candidate démocrate. Le quotidien salue «son intellect, son expérience et son courage». (24 septembre 2016) La légende du rock américain Bruce Springsteen, ici en concert le 17 mai 2016 à San Sebastian (Espagne), a qualifié Donald Trump de «honte» pour l'Amérique dans une interview. Il s'était déjà engagé du côté démocrate en 2004 (pour John Kerry), 2008 et 2012 (pour Barack Obama). (Samedi 24 septembre 2016). Donald Trump et Ted Cruz à un débat télévisé, le 10 mars 2016 à Miami (Etats-Unis). Le sénateur du Texas a finalement apporté son soutien au milliardaire, le 23 septembre, après avoir toujours refusé de le faire. (Vendredi 23 septembre 2016). Une série de récents piratages informatiques laisse à penser que la Russie est en train d'essayer de perturber les élections prévues américaines, selon deux élus du Congrès américain. (Jeudi 22 septembre 2016) Hillary Clinton a tenté de rallier les jeunes électeurs en apparaissant dans la célèbre émission de Zack Galifianakis Between Two Ferns. (Jeudi 22 septembre 2016) Le président mexicain Enrique Pena Nieto a affirmé mercredi que Donald Trump était en partie responsable de la chute du peso mexicain. (Mercredi 21 septembre 2016) Donald Trump en campagne à Kenansville, en Caroline du Nord, le 20 septembre 2016. Le Washington Post accuse le candidat républicain d'avoir utilisé sa fondation caritative pour lui-même. (Mercredi 21 septembre 2016). Nouvelle polémique dans le camp Trump. Le fils aîné du candidat républicain, Donald Trump Jr, a comparé, dans un tweet, les réfugiés syriens à des «bonbons empoisonnés». (20 septembre 2016) Les jeunes Américains sont de moins en moins emballés par Hillary Clinton et la candidate démocrate à la Maison Blanche multiplie ses efforts pour les convaincre, alors qu'elle est rattrapée par Donald Trump dans les sondages nationaux. (Mardi 20 septembre 2016) Donald Trump et Hillary Clinton repartent en campagne dans un contexte sécuritaire plus tendu, après l'explosion de bombes et une attaque à l'arme blanche ce week-end aux Etats-Unis. (Lundi 19 septembre 2016) Le candidat libertarien Gary Johnson, tout comme la candidate du Green Party Jill Stein, n'a pas réussi à obtenir les 15% d'intentions de vote nécessaires pour participer au débat présidentiel du 26 septembre. (Vendredi 16 septembre 2016) Hillary Clinton a profité d'un discours devant une organisation politique hispanique à Washington DC pour dénoncer «l'intolérance et la haine» et les «mensonges racistes» de Donald Trump. (Jeudi 15 septembre 2016) Hillary Clinton, atteinte d'une pneumonie, est revenue aux affaires après quatre jours de convalescence. (Jeudi 15 septembre 2016) Donald Trump a publié son bilan médical. Son cholestérol est sous contrôle mais il est en surpoids, pesant 107 kilos pour 1,90 m. (Jeudi 15 septembre 2016) Ford ne devrait pas être autorisé à délocaliser la production de ses voitures citadines au Mexique, a déclaré Donald Trump lors d'une visite à Flint. (Mercredi 14 septembre 2016) Hillary Clinton a publié mercredi une lettre détaillée de son médecin. La missive affirme qu'elle est en bonne santé et apte à devenir présidente. (Mercredi 14 septembre 2016) Congé maternité payé de six semaines, déductions fiscales pour les gardes d'enfants, Donald Trump, qui peine à séduire les électrices, a précisé son plan pour les familles américaines, s'il devenait président. (Mercredi 14 septembre 2016) Depuis deux mois, l'épouse de Melania Trump est aux abonnés absents, après plusieurs polémiques la concernant. (Mercredi 14 septembre 2016) Le procureur général de l'Etat de New York a annoncé avoir ouvert une enquête sur la fondation de Donald Trump, évoquant des soupçons d'«irrégularités». (Mardi 13 septembre 2016) Hillary Clinton, bientôt 69 ans, était sous pression lundi pour s'expliquer sur sa santé et le malaise qui a forcé son équipe à révéler qu'elle souffrait d'une pneumonie, après deux jours de secret. (Lundi 12 septembre 2016) Tard dans la soirée, son équipe de campagne a indiqué qu'elle annulait ses déplacements prévus lundi et mardi en Californie en raison de sa pneumonie. (Dimanche 11 septembre 2016) La candidate a été emmenée au domicile de sa fille Chelsea afin de se reposer. Elle en est ressortie un peu plus tard, saluant les photographes. Son équipe de campagne a assuré qu'elle a avait eu un 'coup de chaud'. (Dimanche 11 septembre 2016) Prise d'un malaise, Hillary Clinton a quitté précipitamment la cérémonie de commémoration du 11-Septembre à Ground Zero. (Dimanche 11 septembre 2016) Hillary Clinton a qualifié la moitié des électeurs de Donald Trump de «pitoyables», suscitant la polémique aux Etats-Unis et provoquant la colère du milliardaire qui a dénoncé samedi le mépris de l'ancienne Première dame envers des «millions» d'Américains. (Samedi 10 septembre 2016) Mike Pence, le 9 septembre 2016 à Indianapolis. Le colistier républicain de Donald Trump a publié ses déclarations d'impôts sur les dix dernières années. Hillary Clinton et Tim Kaine en avaient fait de même, comme le veut la tradition. Seul Donald Trump ne joue pas la transparence. (Samedi 10 septembre 2016). Hillary Clinton a déclaré «terrifiant» que son adversaire préfère Poutine à Obama. (Jeudi 8 septembre 2016) Sur le plateau de NBC, Donald Trump a fait l'éloge de Vladimir Poutine. (Mercredi 7 septembre 2016) Donald Trump a expliqué qu'il demanderait, s'il était élu, un plan d'attaque du groupe Etat islamique. (Mercredi 7 septembre 2016) Mike Pence, le colistier de Donald Trump, a assuré qu'il publierait sa déclaration d'impôts. Quant à celle du magnat de l'immobilier, il faudra attendre que son contrôle fiscal soit terminé. (Dimanche 4 septembre 2016) Barack Obama estime que l'approche de Trump en matière d'immigration n'est pas partagée par une majorité d'Américains, surtout chez les plus jeunes. (Dimanche 4 septembre 2016) Hillary Clinton, en campagne ici à Reno (Nevada) le 25 août 2016, s'est vue critiquée dans les notes du FBI révélées le 2 septembre. Elle aurait jonglé avec 13 téléphones, pas su décoder des documents confidentiels et aurait eu des trous de mémoire après sa commotion cérébrale. (Vendredi 2 septembre 2016). Melania Trump attaque en diffamation deux médias américains qui avaient affirmé qu'elle avait été escort girl dans les années 1990. (Jeudi 1er septembre 2016) Quelques heures après sa visite au président mexicain, Donald Trump a mis la barre à droite, dans un discours à Phoenix (Arizona). Il a promis des mesures coercitives pour contrer l'immigration clandestine. (Image - 31 août 2016) D'apparence policée, la rencontre entre Enrique Pena Nieto (g) et Donald Trump a donné lieu à un certain cafouillage. Le président mexicain assure avoir averti le second que le Mexique ne paierait pas pour le mur frontalier. Le candidat américain dit que le sujet n'a pas été évoqué, et, le soir-même, dans un discours, assène que les mexicains pairont intégralement pour ce mur. (Image - mercredi 31 août 2016) David Duke, ex-leader de l'organisation raciste Ku Klux Klan, a appelé les électeurs à voter pour Donald Trump. Ce dernier a rapidement répudié ce soutien. Illustration de l'adoucissement de sa rhétorique? Cette fois-ci, l'équipe de campagne n'a en tout cas pas tardé à décliné ce soutien. (Image d'archive) L'élection de Donald Trump à la Maison Blanche pourrait provoquer un ralentissement de l'économie mondiale, selon une analyse de Citigroup. Au contraire, une présidence confiée à Hillary Clinton pourrait assurer une expansion économique. (Image prétexte - 31 mai 2016) Hillary Clinton, candidate démocrate à l'élection présidentielle américaine du 8 novembre, devance son adversaire républicain Donald Trump de 12 points, selon un sondage publié mardi. Elle obtient 45% de soutiens contre 33% à l'homme d'affaires new-yorkais. (Mercredi 24 août 2016). Donald Trump en campagne à Austin (Texas) le 23 août 2016. Il accuse Hillary Clinton de 'corruption' en parlant du financement de la Fondation Clinton. (Mercredi 24 août 2016). Sur le plateau de «Jimmy Kimmel Live», Hillary Clinton a dit se préparer à des «choses dingues» pour un prochain débat avec Trump. (Lundi 22 août 2016) Quelque 14'900 nouveaux documents dont de nombreux emails seront diffusés sur ordre de la justice, certains peut-être avant l'élection présidentielle. (Lundi 22 août 2016) Donald Trump demande à Bill et Hillary Clinton de fermer leur fondation caritative. (lundi 22 août 2016) Le New York Times a révélé le lundi 15 août 2016 que Paul Manafort, ici à l'image, directeur de campagne de Donald Trump, était soupçonné de corruption en Ukraine où il aurait reçu des pots-de-vin pour 11, 6 millions de francs de l'ex-président Viktor Ianoukovytch. (mardi 16 août 2016) Dans une nouvelle diatribe lors d'un meeting politique dans le Connecticut le 13 août 2016, Donald Trump s'en est pris aux médias «écoeurants et corrompus», ciblant particulièrement le New York Times qu'il accuse de traitement partial de l'information. (dimanche 14 août 2016) Donald Trump s'est défendu après la polémique sur les armes, lors d'un discours à Abingdon, en Virginie. Il a affirmé qu'il voulait simplement dire que les détenteurs d'armes devaient se faire entendre en allant voter en novembre. (Mercredi 10 août 2016) Dans un clip vidéo d'un style propre à la campagne Trump, le candidat républicain accuse sa rivale d'être un 'robot', reprenant en la moquant une expression utilisée par Clinton, empêtrée dans l'affaire des emails et de son serveur privé. (Image - capture écran) Après une semaine de turbulences, Donald Trump a finalement annoncé vendredi son soutien au chef de file Paul Ryanet aux deux autres sénateurs John McCain et Kelly Ayotte, se ravisant après leur avoir tourné le dos. (Image - 5 août 2016) Le candidat malheureux à la primaire démocrate a appelé fermement ses partisans à voter pour Hillary Clinton, dans une tribune parue dans le . Arguments: éviter Trump tout prix, et pouvoir mener, via Clinton, les réformes 'progressistes' qu'il promettait en campagne. Melania Trump le 6 juin 2016 lors d'un discours de son mari Donald. Mise en cause, elle nie avoir travaillé illégalement aux Etats-Unis. (Jeudi 4 août 2016) «Le candidat républicain n'est pas qualifié pour être président», a lancé Barack Obama lors d'une conférence de presse à Washington, mardi. Il juge le milliardaire «terriblement mal préparé» et a demandé au parti républicain de lui retirer son soutien. 9Image - mardi 2 août 2016) Les commentaires indélicats de Donald Trump à l'encontre des parents (ici) d'un capitaine américain musulman mort en Irak lui valent les foudres de nombreuses personnes, y compris au sein de son propre parti. La mémoire des soldats est un sujet très sensible aux USA. (Image - 28 juillet 2016) Clinton accuse Trump d'«allégeance absolue» aux objectifs de la diplomatie russe. (Dimanche 31 juillet 2016) Hillary Clinton, est devenue la première femme investie dans la course à la présidence par un parti majeur aux Etats-Unis. Dans un message vidéo en direct, elle a salué une étape historique pour les femmes. (Mardi 26 juillet 2016) L'actuelle Première Dame, Michelle Obama a fait un discours remarqué en faveur d'Hillary Clinton, au premier jour de la Convention démocrate à Philadelphie. Barack Obama est attendu mercredi. (Lundi 25 juillet 2016) Le sénateur Bernie Sanders a soutenu son ancienne rivale, Hillary Clinton, avant le début de la convention démocrate, à Philadelphie. (Lundi 25 juillet 2016)

Sur ce sujet
Une faute?

Trois discours rémunérés d'Hillary Clinton, payés par la banque Goldman Sachs, ont été publiés samedi par le site Wikileaks, jetant une lumière crue sur les liens de la candidate démocrate à la présidentielle américaine avec les principaux acteurs de Wall street.

L'équipe de campagne de Mme Clinton n'a pas contesté l'authenticité de ces documents, subtilisés par WikiLeaks dans les courriels de John Podesta, le président de campagne de la candidate démocrate. Elle a cependant accusé le gouvernement russe d'être responsable de ces fuites - un point de vue partagé par le gouvernement américain - et WikiLeaks d'aider le rival d'Hillary Clinton, le républicain Donald Trump, dans la course à la Maison Blanche.

La tonalité de ces discours montre les opinions de Mme Clinton sur les réglementations financières, sur ses relations avec le président russe Vladimir Poutine et sur les effets négatifs de précédentes fuites de WikiLeaks sur la politique extérieure américaine.

Déclarations plus directes

Les déclarations de la démocrate ne sont pas radicalement différentes de ses récentes prises de position, bien qu'elles soient plus directes. Dans un discours prononcé en octobre 2013 pour Goldman Sachs, elle suggère que des actions doivent être menées afin de maîtriser, «pour des raisons politiques», les abus de Wall Street.

«Il y avait aussi une nécessité d'agir pour des raisons politiques. Si vous êtes un élu du Congrès, que des personnes dans votre circonscription perdent leur emploi et que partout dans la presse il se dit que c'est la faute de Wall Street, vous ne pouvez pas rester assis et ne rien faire», a-t-elle dit.

Ces discours pour le géant de la finance ont été prononcés entre le moment où elle a quitté son poste de secrétaire d'Etat et celui où elle a commencé sa campagne présidentielle.

Contradictions

La révélation de ses discours pour Goldman Sachs avait été du pain bénit pour son rival à la primaire démocrate, Bernie Sanders. Ce représentant de l'aile gauche du parti démocrate estimait qu'elle ne pouvait pas réguler les sociétés qui en même temps la rétribuaient.

Donald Trump a essayé d'utiliser contre elle ces courriers volés. Il l'a accusée notamment de ne pas avoir sécurisé des documents internes à l'administration américaine en utilisant un e-mail privé alors qu'elle était secrétaire d'Etat.

Il s'est aussi lourdement appuyé sur les révélations de WikiLeaks montrant que Mme Clinton, lors de discours privés à des géants bancaires en 2013 et 2014, avait pris position pour le libre-échange et l'autorégulation de Wall Street, en opposition avec son discours de candidate.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Simon Chappuis le 16.10.2016 07:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    USA

    Triste qu'un pays tel que les États-Unis, se retrouvent au final à choisir entre ces deux individus. Avec l'argent on peut décidément tout faire. Vraiment dommage, il y'a tellement d'autre candidat plus "propre" qui aurait pu être à leur place. Triste reflets de notre époque époque et de l'avenir.

  • jean cerien le 16.10.2016 07:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    retour de bâton

    Finalement Wikileaks fait ce que les médias devraient faire et font avec Trump: déterrer les cadavres ! je déteste les deux candidats mais il y a quand même une forme de favoritisme envers Clinton de la part des grands média. ce n'est pas un complot ou quoi que ce soit. juste un fait que le médias nationaux sont plutôt démocrates. cl

  • Gregory le 16.10.2016 08:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bof

    Et oui un pour tous et tous pourri...

Les derniers commentaires

  • Rafa le 17.10.2016 00:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Jsm trop tard

    Bizarre 20 minutes tellement de gauche qui attaque Clinton,ça arrive une fois sur 30 attaques sur Trump

  • Kib le 16.10.2016 13:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Hi

    Une femme .... mon dieu .... une femme qui se respecte doit etre d'etreme droite en imposant un dicta ! le reste ??? ca vaut rien !

  • Jacko le 16.10.2016 12:47 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Candidate du Système

    Des révélations gravissimes sans commune mesure avec les pouilleries reprochées à Trump. Mais le méchant c'est lui, comprenez-le bien...

  • Emmanuel P le 16.10.2016 12:40 Report dénoncer ce commentaire

    wikileaks

    il ne faut pas oublier que les policiers aux USA qui tirent sur des Blacks sont des démocrates.....et pas forcément des blancs républicains....donc wikileaks ne dit pas tout.

  • Al le 16.10.2016 12:33 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tempête dans un verre d'eau

    Oulala les terribles révélations de WikiLeaks !! Je pensais qu'elle avait tué quelqu'un quand j'ai lu que Assange avait des révélations qui allait détruire la campagne Clinton... en réalité elle a juste parlé à des banquiers... oulala c'est grave ça!!