Sevrage tabagique

17 juin 2011 06:55; Act: 17.06.2011 07:20 Print

Risques cardiovasculaires pour le Chantix

L'agence américaine des médicaments (FDA) a ordonné jeudi au laboratoire Pfizer de modifier la notice de son médicament de sevrage tabagique, le Chantix (Champix en France), pour qu'il soit contre-indiqué aux patients souffrant de problèmes cardiaques.

Une faute?

«La notice accompagnant ce médicament doit être revue pour informer les patients que l'absorption de varénicline (nom donné à la molécule du Chantix) peut entraîner une légère augmentation des risques cardiovasculaires chez des patients présentant déjà cette fragilité», a déclaré la FDA.

Une étude clinique menée sur 700 fumeurs a permis d'observer que la varénicline avait augmenté chez certains patients les risques de crise cardiaque, d'angine et d'artères bouchées. Ces complications ne sont pas apparues chez les patients sous placebo.

La FDA a ordonné que le laboratoire procède à plusieurs études cliniques croisées où seraient prescrits Chantix et placebo à des groupes de patients différents.

Plus de 1.200 plaintes ont été déposées devant la justice américaine au début de l'année contre les effets secondaires du Chantix accusé d'entraîner des états suicidaires, voire des passages à l'acte.

Le médicament vendu dans près de 90 pays est utilisé par sept millions d'Américains.

L'Agence européenne du médicament et les agences nationales avaient mis en garde dès décembre 2007 «sur le risque de dépression, d'idées suicidaires ou de tentative de suicide survenant chez les personnes souhaitant arrêter de fumer avec Champix (nom donné en France au Chantix)».

En France, le ministre de la Santé a annoncé le 31 mai que ce médicament ne serait désormais plus remboursé.

(afp)