Immigration

23 février 2011 09:55; Act: 23.02.2011 11:30 Print

Rome craint un «exode biblique» si Kadhafi tombe

L'Italie pourrait devoir faire face à l'arrivée de 200'000 à 300'000 émigrants en provenance de Libye si le régime du colonel Mouammar Kadhafi venait à tomber.

Sur ce sujet
Une faute?

Une réunion avec des pays méditerranéens concernés est prévue à Rome mercredi après-midi.

Un tiers de la population de Libye, soit 2,5 millions d'habitants, est composée d'immigrés d'Afrique subsaharienne. Ils pourraient fuir le pays en cas de chute du régime, dit le ministre italien des Affaires étrangères, Franco Frattini, dans une interview publiée mercredi par le «Corriere della Sera».

Selon lui, cette vague inhabituelle d'immigrés équivaudrait à «dix fois le phénomène des réfugiés albanais que nous avons connu dans les années 1990». «Ce sont des estimations basses. Ce serait un exode biblique», a-t-il continué.

Les ministres de l'Intérieur italien, chypriote, français, grec, maltais et espagnol doivent se retrouver ce mercredi à Rome afin de se pencher sur «l'instabilité» créée par la crise libyenne et ses possibles conséquences sur l'immigration en Europe. Ils entendent établir des politiques communes face aux événements d'Afrique du Nord et faire des recommandations à la Commission européenne.

235 migrants de plus

Au cours des dernières heures, deux bateaux supplémentaires transportant 235 Tunisiens sont arrivés à Lampedusa, a affirmé mercredi l'OIM. Sans l'intervention d'un bateau italien, les migrants seraient sans doute morts noyés, a estimé l'organisation.

Quelque 200 migrants tunisiens sont arrivés malgré le mauvais temps et la mer agitée mardi soir sur l'île italienne. Parmi eux, se trouvaient trois femmes, dont deux enceintes, «dans un état de choc», a affirmé l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Un bateau italien avec 37 Tunisiens à bord a en outre accosté mercredi matin au port de Lampedusa, après plusieurs tentatives infructueuses en raison du mauvais temps.

«Le personnel de l'OIM sur place a affirmé que si ces migrants n'avaient pas été secourus par le bateau de pêche italien, ils auraient certainement péri en mer», a déclaré l'organisation. Depuis le week-end dernier, plus de 600 Tunisiens supplémentaires sont arrivés à Lampedusa malgré les conditions météo défavorables.

(ats)