Danger de cancers

13 juin 2012 09:23; Act: 13.06.2012 10:02 Print

Rouler au diesel peut vous tuer, c'est prouvé!

Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont associés à un risque accru de cancer des poumons et de cancer de la vessie, selon des experts de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

storybild

Les véhicules diesel sont particulièrement populaires en Europe de l’Ouest, où des avantages fiscaux ont encouragé les progrès technologiques et favorisé un bond de la demande. (Photo: Keystone/AP/ben Margot)

Une faute?

C’est une annonce qui ne surprend pas vraiment, mais elle devrait néanmoins faire réfléchir de nombreux conducteurs au moment de tourner la clef de contact de leur véhicule. Les gaz d'échappement des moteurs diesel sont désormais classés parmi les «cancérogènes certains» pour les humains par le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC/IARC), qui est l'agence pour le cancer de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

En 1988, le CIRC, basée à Lyon (France), avait déjà classé les émission des moteurs diesel parmi les cancérogènes «probables» pour l'homme (groupe 2A), a rappelé le CIRC à l'issue d'une réunion de travail qui s'est achevée mardi.

Les experts réunis à Lyon ont estimé dans un communiqué qu'il y avait à présent assez de preuves démontrant qu'une exposition aux gaz d'échappement de moteurs diesel est associée à un risque accru de cancer du poumon, pour classer ces gaz dans le groupe des cancérogènes «certains» pour les humains (Groupe 1). Le CIRC a aussi estimé que ces gaz étaient associés «à un risque accru de cancer de la vessie».

Des preuves irréfutables

«Les preuves scientifiques sont irréfutables et les conclusions du groupe de travail ont été unanimes: les émanations des moteurs diesel causent des cancers du poumon», a déclaré le Dr Christopher Portier. «Etant donnés les impacts additionnels pour la santé des particules diesel, l'exposition à ce mélange chimique doit être réduite dans le monde entier», a-t-il ajouté dans une déclaration. De surcroît, les experts ont noté une «association positive» avec un risque accru de cancers de la vessie sur la base d'éléments plus limitées.

D'importantes populations sont exposées quotidiennement dans le monde aux émissions des moteurs diesel non seulement par le biais des véhicules routiers, mais aussi par d'autres modes de transport (trains comme les TER en France, bateaux...) et par des générateurs d'électricité, rappelle le CIRC.

Près de 60% des voitures en France

Une porte-parole de l’Association des constructeurs européens d’automobiles s’est déclarée surprise par l’annonce, ajoutant que l’industrie automobile devrait « étudier les données de l’enquête dans le moindre détail».

Les véhicules diesel sont particulièrement populaires en Europe de l’Ouest, où des avantages fiscaux ont encouragé les progrès technologiques et favorisé un bond de la demande. En France: il équipe près de 60% du parc automobile aujourd'hui, contre à peine plus du quart en 1995. Réputé meilleur pour le climat que le moteur à essence en générant moins de CO2 au kilomètre, le diesel émet en revanche des particules fines.

(ats)