Drogues

11 octobre 2018 22:13; Act: 11.10.2018 23:12 Print

Royaume-Uni: nouvelle terre d'accueil du cannabis

Les Britanniques pourront désormais obtenir du chanvre thérapeutique sur ordonnance de leur médecin.

storybild

Le Royaume-Uni ne veut toutefois pas une légalisation. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le cannabis thérapeutique va être autorisé au Royaume-Uni sur ordonnance à partir du 1er novembre, a annoncé jeudi le ministre de l'Intérieur Sajid Javid. Il a toutefois souligné qu'elle n'ouvrait pas la voie à une légalisation du cannabis à usage récréatif.

«Mon intention a toujours été d'assurer que les patients puissent accéder au traitement médical le plus approprié», a-t-il expliqué. Mais «j'ai toujours clairement indiqué n'avoir aucunement l'intention de légaliser l'usage récréatif du cannabis».

Plusieurs cas de personnes malades se soignant illégalement à l'aide de produits dérivés du cannabis, dont deux enfants souffrant d'épilepsie et prenant de l'huile de cannabis, Alfie Dingley et Billy Caldwell, ont été médiatisés au Royaume-Uni, alimentant le débat sur l'autorisation du cannabis thérapeutique.

Sajid Javid avait demandé le 19 juin à deux groupes d'experts indépendants de se pencher sur la question. Une première analyse, menée par Sally Davies, la conseillère médicale en chef du gouvernement, a conclu qu'il était prouvé que le cannabis médical avait des intérêts thérapeutiques.

Le pouvoir aux médecins

Le Conseil consultatif sur l'abus de drogue a estimé de son côté que les médecins devaient être en mesure de prescrire du cannabis thérapeutique à condition que les produits répondent aux normes de sécurité.

L'intérêt pour le cannabis, ou chanvre indien, utilisé comme plante médicinale, a été relancé dans les années 1990 par la découverte d'un analogue du cannabis fabriqué par l'organisme, le cannabinoïde endogène, présent dans le cerveau des hommes comme des animaux.

Depuis cette date, des dizaines d'études ont confirmé l'intérêt du cannabis thérapeutique, pour soigner par exemple des spasmes musculaires dans la sclérose en plaques et dans l'épilepsie, des douleurs chroniques dans certaines pathologies neurologiques, ou encore prévenir des nausées et vomissements chez les personnes atteintes d'un cancer.

Plusieurs autres pays européens ont déjà légalisé le cannabis thérapeutique, comme l'Allemagne, l'Autriche, la Finlande ou l'Italie.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Memento Mori le 12.10.2018 01:11 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Plus rien à prouver !

    Et pendant que le monde entier se met à la page, notre pays longtemps précurseur en matière de politique des drogues reste tristement à la traîne...

  • Shyra le 12.10.2018 01:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La santé avant le business

    Nous prenons tous ou serons tous un jour amené à prendre des produits chimiques à court, moyen ou long terme. Perso, je ne fume pas, mais depuis de nombreuses années je suis sous anti-épileptique et Dieu merci. Ce qui me dérange dans le débat sur la "dépénalisation" du cannabis, c'est que nos politiques voient celà uniquement comme une façon de renflouer nos caisses au lieu de réfléchir à une façon de l'utiliser comme le Royaume-Uni prévoit de le faire. En quoi serait-il meilleur ou pire que ce que je prends depuis 2005 après une tumeur à la tête ?! Qui pourrait me juger lorsque je trouve que mes migraines exagèrent et que dans l'attente que ma médication puisse faire effet il m'est arrivé de penser au pire ...

  • KingstonSheyguey le 11.10.2018 23:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ABE

    Well done ! Example to follow !

Les derniers commentaires

  • DATA le 12.10.2018 12:37 Report dénoncer ce commentaire

    Habituel !

    Pour tirer profit d'une population, on l'appauvris, on casse son homogénéité, on lui retire ses armes et on la drogue. Les élites Britanniques pratiquait déjà au XIXe siècle avec l'opium en Chine par exemple, rien de nouveau

  • Bazooka le 12.10.2018 07:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Décadence !

    Magnifique dans quelques années les jeunes seront tous shootés. Peace an Love les quelques idiots qui travailleront vont entretenir les autres .... Et pour les anxieux qui peuvent pas dormir ou qui ont mal à la tête travaillez donc un peu ou faites du sport ça fait le même effet !

    • Baloo Laloo le 12.10.2018 12:45 Report dénoncer ce commentaire

      Quand on ne sait pas...

      Je fume depuis mes vingt ans et fini mes études secondaires et travaille depuis plus de trente ans, suis père de famille, sportif et intellectuellement pas trop con... Mon voisin na jamais touché à Mariejeanne mais titille la dive bouteille et chômeur depuis une éternité et ses activités sportives se limites à foutre sur la gueule de sa femme....

  • Bernard Gorgerat le 12.10.2018 04:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Fumette.

    Ici, à Turin le canabis legal existe depuis quelques années déjà !

  • Shyra le 12.10.2018 01:53 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    La santé avant le business

    Nous prenons tous ou serons tous un jour amené à prendre des produits chimiques à court, moyen ou long terme. Perso, je ne fume pas, mais depuis de nombreuses années je suis sous anti-épileptique et Dieu merci. Ce qui me dérange dans le débat sur la "dépénalisation" du cannabis, c'est que nos politiques voient celà uniquement comme une façon de renflouer nos caisses au lieu de réfléchir à une façon de l'utiliser comme le Royaume-Uni prévoit de le faire. En quoi serait-il meilleur ou pire que ce que je prends depuis 2005 après une tumeur à la tête ?! Qui pourrait me juger lorsque je trouve que mes migraines exagèrent et que dans l'attente que ma médication puisse faire effet il m'est arrivé de penser au pire ...

    • Jean Luc le 12.10.2018 09:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Shyra

      Il y a des médicaments à base de ces substances...

  • Albert H le 12.10.2018 01:29 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ha

    Ca les sauvera du Brexit.