France

11 juillet 2019 19:08; Act: 12.07.2019 06:36 Print

De Rugy remboursera «chaque euro contesté»

Le ministre de la Transition écologique François de Rugy, épinglé notamment pour des repas fastueux, était convoqué à Matignon ce jeudi.

storybild

François de Rugy est la cible de critiques après des repas avec homards et grands vins. (Photo: Keystone)

Sur ce sujet
Une faute?

François de Rugy a été convoqué jeudi pour un entretien par Edouard Philippe, après avoir tenté d'éteindre l'incendie face aux multiples accusations de Mediapart portant notamment sur des dîners fastueux, et écarté sa directrice de cabinet pour avoir indûment conservé son HLM.

Arrivé à 16h30 précises à Matignon, le ministre de la Transition écologique a dû écourter une visite dans les Deux-Sèvres, quittant Niort après un déjeuner en préfecture. Son entourage avait alors assuré qu'il ne s'agissait que d'une simple «contrainte» d'agenda déjà connue en début de matinée.

Le Premier ministre Edouard Philippe a demandé jeudi au secrétariat général du gouvernement de diligenter «une inspection» afin de vérifier que les travaux entrepris dans le logement de fonction ministériel de François de Rugy se conformaient au «respect des règles» et «au principe d'exemplarité», a annoncé Matignon.

De son côté, François de Rugy ne veut laisser «aucun doute» et, «si la moindre ambiguïté subsistait à l'issue du travail de vérification, il s'engage à rembourser chaque euro contesté» des frais engagés pour des dîners ou pour des travaux dans son logement de fonction, a indiqué jeudi Matignon à l'AFP.

«Je suis pour la transparence»

Sous pression, le ministre d'Etat avait été accueilli par des manifestants brandissant un homard en plastique géant. Criblé de questions de journalistes lors cette visite, il a aussi lancé: «S'il y a des erreurs d'appréciation de ma part, je serai tout prêt également à les corriger. C'est normal, ce sont les comptes que l'on doit rendre aux Français».

Il a dit «comprendre que les Français puissent être un peu choqués par certaines images» et se tenir à la disposition de la déontologue de l'Assemblée nationale. «Je suis pour la transparence depuis toujours, je la pratique (...) y compris lorsqu'on me pose des questions de façon évidemment très tendancieuse avec une présentation très malveillante», a-t-il répété à l'intention de Mediapart.

Depuis mercredi, le ministre est la cible de Mediapart qui a publié plusieurs articles: un premier évoquant, photos de homards et de grands crus à l'appui, des dîners fastueux organisés à l'Hôtel de Lassay lorsqu'il était président de l'Assemblée nationale.

Le feuilleton s'est poursuivi jeudi avec un autre article concernant des travaux réalisés par le ministre dans son logement de fonction à l'Hôtel de Roquelaure pour un montant de 63'000 euros.

«Isolé»

Entre-temps, Mediapart avait tiré une nouvelle salve mercredi soir avec des informations concernant un logement HLM à Paris occupé par la directrice de cabinet du ministre Nicole Klein depuis 2001 et conservé de 2006 à 2018 alors qu'elle n'habitait plus la capitale.

Au point que «François de Rugy a mis fin à ses fonctions de directrice de cabinet», a indiqué jeudi le ministère, confirmant des informations de Ouest-France. Il avait déjà dû s'expliquer longuement mercredi à l'issue du Conseil des ministres, plaçant l'exécutif dans l'embarras, même si la porte-parole du gouvernement avait assuré que François de Rugy conservait «bien évidemment» la confiance du président et du Premier ministre.

L'ancien écologiste s'est défendu en expliquant que ces «dîners informels» faisaient partie d'un «travail de représentation» au titre de ses fonctions. Dans la nuit de mercredi à jeudi, François de Rugy a publié sur Facebook «l'intégralité des éléments de réponse» apportés aux journalistes de Mediapart.

«Il faut rembourser»

Outre un questions-réponses, le ministre a diffusé des mails relatifs aux devis de travaux pour l'appartement de fonction qu'il occupe au ministère de la Transition écologique réalisés à partir de novembre 2018.

«Nous avons reçu une fois par mois des personnalités diverses, qui toutes avaient quelque chose à nous apprendre, à nous dire, à partager; nous voulions faire entrer la société et ses problèmes à l'hôtel de Lassay», a également assuré jeudi au Point son épouse, Séverine de Rugy, qui a ouvert les portes de son appartement à l'hebdomadaire. Reste que François de Rugy est «isolé», il «n'a pas que des amis, donc il est plus fragile», lâche un marcheur sous couvert d'anonymat.

Le délégué général de LREM, Stanislas Guerini, a estimé jeudi que la déontologue de l'Assemblée nationale devrait se pencher sur les dîners organisés par François de Rugy lorsqu'il était à l'Hôtel de Lassay.

«Si ce sont des dîners strictement privés, alors il faut rembourser, ce n'est pas normal d'utiliser les moyens de l'Assemblée nationale pour des dîners privés, mais François de Rugy a donné des éléments indiquant que c'étaient des dîners dans le cadre de ses fonctions. Dans ce cas, il est légitime de pouvoir réceptionner les personnalités», a jugé M. Guerini sur France 2.

Appel à la démission

Dans l'opposition, les écologistes ont appelé à la démission du ministre, par la voix de leur porte-parole, Julien Bayou, accusant François de Rugy d'avoir été pris en «flagrant délit de mensonge».

«François de Rugy limoge sa directrice de cabinet alors qu'il est lui-même au coeur d'une polémique. Fera-t-il preuve de la même exigence à son égard?», a tweeté pour sa part l'ex-tête de liste LFI aux européennes, Manon Aubry.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Annette le 11.07.2019 19:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bien triste la politique

    Encore et toujours ces hommes au pouvoir qui profitent pour voler de l argent ! Franchement à vomir! Prison ferme et remboursement avec intérêt qu'il mérite ce voleur en costume !

  • Anonymous le 11.07.2019 20:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Déjà vu !

    Jamais, jamais Monsieur le député je n'ai eu de compte à l'étranger, jamais ! Ça ne vous rappelle rien ? Cahuzac - De Rugy bonnet blanc - blanc bonnet.

  • et le père noël le 11.07.2019 19:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    revient...

    paroles, paroles, paroles... air connu...

Les derniers commentaires

  • L Americain le 12.07.2019 09:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvre

    Pauvre France pauvre dans tous les domaines

  • Firmin Ouate le 12.07.2019 02:29 Report dénoncer ce commentaire

    Fête, fais la fête.

    Madame Rugy s'est acheté un foehn plaqué or aux frais de l'Assemblée nationale. Lui, un vélo elliptique qu'il a aussi fait payer par l'Assemblée...Ils sont forts les Rugy. Et ils laissent un nécessaire de raclette qu'ils se sont fait rembourser par qui vous savez...

  • Phil le 12.07.2019 02:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Magnifique

    Le problème est le suivant: Si on devait mettre tous nos politiciens véreux en prison, il ne resterait plus grand monde pour diriger, et de plus nos prisons seraient surchargées. Mais comme ces mêmes politiciens véreux font nos lois, Tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes, Et ces méchants journalistes font de la propagande pas vrai Bonne journée à tous

  • GuydeToulon le 12.07.2019 00:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    on est loin du Danemark...

    ... Ou ces choses là sont gérés différemment. Virez moi ces profiteurs, que l exemple vienne d en haut que diable !

  • Jean Peuplus le 11.07.2019 23:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    MERCI

    Un peu comme Mme Lagarde qui est condannee pour l affaire Tapie...et plus on lui donne le poste le plus important en Europe....ils doivent bien se marrer les politicarts ...ils se passent les postes ...