Espionnage

21 juillet 2018 17:14; Act: 21.07.2018 17:24 Print

Russe arrêtée aux USA: «C'est inacceptable»

Une femme est accusée d'avoir «infiltré des organisations» politiques pour le compte de la Russie. Arrêtée, elle bénéficie du soutien de son pays.

storybild

La jeune femme a plaidé non coupable. (Photo: Twitter)

Sur ce sujet
Une faute?

L'arrestation aux Etats-Unis de Maria Boutina, une Russe accusée d'avoir tenté d'influencer en secret des organisations politiques américaines au profit de la Russie, est «inacceptable», a déclaré samedi le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov à son homologue américain Mike Pompeo.

Lors d'un entretien téléphonique, Sergueï Lavrov «a souligné que les actions des autorités américaines qui ont arrêté la citoyenne russe (Maria) Boutina sur la base d'accusations forgées de toutes pièces sont inacceptables», a indiqué dans un communiqué le ministère russe des Affaires étrangères. M. Lavrov a également signalé qu'il était «nécessaire de la libérer au plus tôt», selon le ministère.

Âgée de 29 ans, Maria Boutina a été arrêtée aux Etats-Unis pour avoir agi «en tant qu'agente d'un responsable d'un gouvernement étranger». Mme Boutina est accusée d'avoir «infiltré des organisations» politiques «en vue de promouvoir les intérêts de la Fédération de Russie», selon l'acte d'accusation qui fait référence à une «organisation militant pour le droit au port d'arme».

Sommet Poutine-Trump

La jeune femme, qui plaide non coupable, a comparu mercredi devant un tribunal de Washington. Elle encourt au moins dix ans de prison selon l'accusation. Mercredi, le Kremlin avait estimé que cette arrestation avait pour «objectif clair de minimiser l'effet positif» du sommet entre Vladimir Poutine et Donald Trump qui s'est tenu lundi à Helsinki.

Cinq jours après ce sommet, Sergueï Lavrov et le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo ont «échangé leurs points de vue sur les perspectives pour le développement des relations entre nos pays, avec pour objectif leur normalisation», a indiqué le ministère russe.

Cet appel entre MM. Lavrov et Pompeo a eu lieu «sur initiative américaine», a affirmé le ministère, ajoutant que l'entretien avait également porté sur le conflit syrien, notamment sur «la possible coopération de la Russie et les Etats-Unis avec d'autres pays pour résoudre la crise humanitaire en Syrie».

(nxp/afp)