Lampedusa

17 août 2019 19:47; Act: 18.08.2019 07:34 Print

Salvini autorise le débarquement de mineurs

Le politicien continue néanmoins de refuser que les 105 adultes et deux mineurs accompagnés rejoignent la terre ferme.

storybild

Proactiva Open Arms a annoncé qu'elle aurait besoin de temps pour annoncer aux migrants que la plupart d'entre eux devaient rester à bord. (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Le ministre de l'Intérieur italien, le leader d'extrême droite Matteo Salvini, a autorisé à contrecoeur samedi le débarquement de 27 migrants mineurs non accompagnés recueillis à bord du navire de secours de l'ONG espagnole Proactiva Open Arms, ancré au large de l'île de Lampedusa.

«Ils seront évacués par les gardes-côtes de Lampedusa», petite île italienne située entre la Sicile et l'Afrique du Nord, a annoncé l'ONG sur Twitter.

Le ministre de l'Intérieur avait écrit plus tôt une lettre au chef du gouvernement italien Giuseppe Conte dans laquelle il déclarait qu'il pourrait autoriser les mineurs «présumés» à quitter l'Open Arms, bien que cela soit en «contradiction avec (son) opinion».

«Le feu vert au débarquement de ces personnes est de la responsabilité exclusive du Premier ministre», a écrit Matteo Salvini, qui dispose du dernier mot sur les questions frontalières. Vendredi, Marc Reig, le commandant du navire, avait décrit une situation «explosive» à bord, soulignant que certains migrants pourraient «se jeter à l'eau» pour rejoindre la terre ferme «à la nage».

«Tout le monde est cassé psychologiquement, cette situation est devenue insoutenable», avait-il affirmé à la chaîne de télévision espagnole TVE. Dans un tweet, l'ONG évoquait, elle, des menaces de suicide et exigeait un débarquement général pour «urgence humanitaire».

105 adultes et 2 mineurs

Matteo Salvini continue néanmoins de refuser que les 105 adultes et deux mineurs accompagnés toujours à bord puissent débarquer, bien que plusieurs pays européens aient accepté de les accueillir.

«La Commission a eu des contacts intensifs au cours de la semaine écoulée et nous sommes très reconnaissants de la coopération de la France, l'Allemagne, le Luxembourg, le Portugal, la Roumanie et l'Espagne», a commenté vendredi une porte-parole de la Commission, Vanessa Rock.

Mais «aucun pays européen n'a fait de pas formels pour accueillir les migrants se trouvant à bord», déplorent des sources au ministère de l'Intérieur italien, qui réclament des engagements concrets.

Besoin de temps

Proactiva Open Arms a annoncé qu'elle aurait besoin de temps pour annoncer aux migrants que la plupart d'entre eux devaient rester à bord, alors que certains ont été secourus depuis plus de deux semaines, et que le bateau a jeté l'ancre au large de Lampedusa depuis jeudi.

Samedi, un procureur sicilien a mené une perquisition au siège des services des gardes-côtes italiens à Rome, dans le cadre d'une enquête contre X pour séquestration de personnes et abus de pouvoir, sur la décision d'empêcher l'Open Arms d'amarrer. La police a notamment saisi des enregistrements de communications entre le ministère de l'Intérieur et les services de secours, a rapporté le quotidien de gauche La Repubblica.

Crise politique

Cette énième confrontation entre un navire de secours et le ministre de l'Intérieur italien s'est déroulée cette fois-ci dans le contexte de la crise politique qui secoue Rome. M. Salvini a fait voler en éclats le 8 août la coalition gouvernementale formée par sa formation politique, la Ligue (extrême droite), avec le Mouvement cinq étoiles (M5S, antisystème). Il a réclamé l'organisation rapide d'élections, alors qu'il est crédité de 36 à 38% des intentions de vote dans les sondages.

Mais un front politique semble en train de se former contre lui, par le biais inattendu d'une alliance entre son ex-partenaire du M5S et le Parti démocrate (centre gauche). La politique migratoire a pris une place centrale dans cette crise, dans l'attente d'un éventuel vote de censure contre le gouvernement au Sénat mardi.

Dans le même temps, l'Ocean Viking, bateau de SOS Méditerranée et Médecins sans frontières (MSF), ne dispose toujours d'aucune solution pour faire débarquer les 356 migrants qu'il a secourus en mer. Il navigue désormais au ralenti à mi-chemin entre Malte et Lampedusa, tandis que le décret lui interdisant les eaux territoriales italiennes est toujours en vigueur et que les autorités maltaises restent sourdes à ses demandes.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Circo Loco le 17.08.2019 20:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Il faut lutter contre toute immigration...

    ...nous ne pouvons pas héberger toute la misère du monde : ce n'est pas possible. Les réfugiés, ce n'est pas une quantité statistique, se sont des hommes et des femmes qui vivent dans toutes les grandes villes d'Europe. Et là, il se passe des choses quand ils sont trop nombreux et qu'on se comprend mal entre communautés. C'est pourquoi je pense que nous ne pouvons pas héberger toute la misère du monde, que l'Italie doit rester ce qu'elle est, une terre d'asile politique, mais pas plus.

  • Adolescents à cheveux blancs? le 17.08.2019 20:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Démission occidentale

    Des mineurs sur la base de quoi? Ces derniers foutent leurs papiers à la mer. Après, ce sont agressions et trafics de toutes sortes par ces types qui auront 14 ans jusqu'à la quarantaine. Jeanne Calment avait cet âge éventuellement.

  • Jean Tonique le 17.08.2019 21:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Salvini exemplaire

    Décision forte malheureuse....mais inévitable sous la pression de ce cancer qu'est l'UE ! Je suis fier de Salvini, et j'espère que ça permettra à donner l'exemple !

Les derniers commentaires

  • No Mig le 19.08.2019 22:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bidon

    Aucune perspective d'avenir pour eux.....aide sociale et deal pour arriver à vivre clandestinement...

    • Travailleur Social le 20.08.2019 20:20 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @No Mig

      Si si, ils ont quasi tous un réseau familial en Europe et savent très bien où ils doivent aller.

  • Titus le 18.08.2019 22:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Problème africain

    Que l'Afrique crée des territoires extraterritoriaux à l'intérieur de son continent pour accueillir ses propres réfugiés. Avec la protection des casques bleus et des cours en long et en large sur la contraception.

  • Max Muller le 18.08.2019 18:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop

    Après certains se plaignent du réchauffement climatique et disent que l'on a déjà consommé les ressources de l'année depuis quelques mois. Pourquoi d'autre continuent à surpeupler l'Europe? Il y a une grosse contradiction.

  • hormone de croissance le 18.08.2019 15:22 Report dénoncer ce commentaire

    Merci Matteo Salvini

    Notre frontière de la LEGA (Nord-Sud) est prête à les accueillir.

  • mon avis le 18.08.2019 08:55 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    migrations

    a l'instant euro news" best of" sur le migrants . le seul moyen valable je ne le dit pas ici ..mais dans leur logique on devrait faire rentrer un milliard en europe . il faudrait supprimer Haut commissariat réfugiés et toutes ong et caritatives sont totalement irresponsable dans leur délire d'aider les déshérités et les déshérites ne font rien pour diminuer les guerres le vol de leur gouvernement de faire des enfants de tout façon '´nous on va s'en occuper ´´ sont tous des morts de faim et bâtis comme des colosses de 90 kg et habillés et coiffés mode va y comprendre quelque chose

    • Max Muller le 18.08.2019 18:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @mon avis

      Cela fait combien de villes qu'il faut construire pour eux? Avec ces nouvelles constructions qu'il faudra, la pollution et la consommation qui va augmenter. Ceux qui manifestent pour le réchauffement et pour la diminution de la pollution, ils font quoi pour ça? Rien bien sûr car c'est le même genre de gens qui passe et protègent les migrants