Viande avariée en Chine

23 juillet 2014 11:08; Act: 23.07.2014 11:26 Print

Scandale alimentaire: cinq personnes arrêtées

La police chinoise a arrêté mercredi cinq personnes d'une unité du fournisseur américain alimentaire OSI, à l'origine du scandale de vente de viande avariée chez McDonald's et KFC.

Sur ce sujet
Une faute?

Le bureau de la sécurité publique de Shanghai a indiqué que des responsables de l'entreprise, dont un en charge du contrôle de la qualité, figuraient parmi ces cinq personnes, salariées de la Shanghai Husi Food Co., la filiale d'OSI qui exploitait l'usine, d'après son communiqué. Dimanche, les autorités de Shanghai ont fermé une usine du groupe OSI --fournisseur de McDonald's et KFC (Kentucky Fried Chicken) en Chine-- qui aurait notamment mélangé de la viande avariée avec de la viande fraîche et ré-étiqueté des produits périmés.

Parmi les autres clients de l'usine figuraient la marque Pizza Hut, du groupe de restauration Yum, ainsi que les chaînes Burger King, Papa John's Pizza, Starbucks coffee et 7-Eleven, selon des déclarations séparées de ces entreprises.
Au-delà de la Chine, le scandale touche le Japon, où Mcdonald's a confirmé que 20% de ses nuggets -- morceaux de poulet panés-- provenaient de l'usine de Shanghai.

Nuggets faits de viande périmée

Les médias avaient rapporté la veille que la police interrogeait «plusieurs» employés. Des images de réunions entre des officiels du gouvernement, un homme présenté comme le responsable du contrôle de la qualité ainsi qu'un autre gérant, tournées après la fermeture de l'usine, ont été diffusées par la télévision de Shanghai. L'agence officielle Chine nouvelle a rapporté de son côté que les enquêteurs soupçonnaient la filiale de chercher à dissimuler sa production frauduleuse. La police et l'administration chargée du contrôle de la qualité de la nourriture et des médicaments à Shanghai avaient découvert que l'usine utilisait des viandes périmées pour faire des nuggets de poulet et de boulettes de boeuf, et de la viande avariée et moisie dans la confection de mini-steacks, selon Chine nouvelle.

La société OSI s'est déclaré lundi «consternée» par ce scandale et a annoncé une enquête interne. L'usine de Shanghai, ouverte en 1996, employait plus de 500 ouvriers. OSI fournit les McDonald's chinois depuis 1992, selon le site internet du groupe. «Nous avons le sentiment d'avoir été trompés par cette usine», a affirmé mardi le directeur général de McDonald's, Don Thompson, ajoutant que son entreprise coopérait avec les autorités chinoises en charge de l'enquête.

L'administration chinoise chargée du contrôle de la qualité de la nourriture et des médicaments au niveau national a ordonné une enquête dans toutes les usines OSI du pays.
Dans ce nouveau scandale alimentaire, les médias officiels chinois ont accusé les marques internationales de «manquer de loyauté» et de négliger leurs consommateurs chinois.

(afp)