Banque privée

02 décembre 2019 15:28; Act: 02.12.2019 15:28 Print

Scandale au Luxembourg pour le prince Andrew

Le prince britannique aurait contribué à relancer les activités de la banque privée Havilland, gérée par un ami multimillionnaire.

storybild

Une fuite de mails a révélé que le prince britannique aurait, à plusieurs reprises, utilisé son rôle de représentant commercial britannique pour soutenir son ami multimillionnaire, David Rowland. (

Sur ce sujet
Une faute?

Buckingham Palace et le prince Andrew sont une nouvelle fois éclaboussés par le scandale. Cette fois, une fuite de mails a révélé que le prince aurait, à plusieurs reprises, utilisé son rôle de représentant commercial britannique pour soutenir son ami multimillionnaire, David Rowland. D'après The Mail on Sunday, le fils de la reine Elizabeth II aurait aidé son ami à faire fructifier sa banque, la banque privée Havilland, située au Grand-Duché du Luxembourg.

Selon l'hebdomadaire britannique, le duc d'York aurait contribué à l'organisation de voyages d'affaires aux frais des contribuables britanniques pour favoriser des rencontres avec des chefs d'entreprise étrangers, afin d'attirer de nouveaux clients à la banque. Andrew aurait aussi, par ailleurs, donné accès à des documents secrets du gouvernement.

Attaqué de toutes parts

Les révélations ont conduit à l'ouverture d'une enquête sur les activités du prince Andrew entre 2001 et 2011, période durant laquelle il a tenu le rôle de promoteur de l'économie et du commerce britannique. Chris Bryant, membre du Parti travailliste et ancien membre de la Commission de politique étrangère, a déclaré: «Je ne pense pas qu'il ait jamais été capable de distinguer son intérêt personnel et l'intérêt national».

Le prince Andrew se retrouve depuis des semaines éclaboussé par l'affaire Epstein. Là encore, son amitié avec le multimillionnaire américain Jeffrey Epstein, à qui l'on reproche d'avoir abusé des dizaines de mineures et les avoir forcées à la prostitution, joue un rôle central.

(20 minutes)