Ecosse

04 décembre 2019 20:32; Act: 04.12.2019 20:45 Print

Shell gagne une manche contre Greenpeace

Des militants de Greenpeace avaient installé des bannières sur les plateformes du pétrolier pour dénoncer la pollution. La justice leur en a interdit l'accès.

storybild

«Shell, nettoie derrière toi», proclamaient notamment des bannières accrochées sur les sites désaffectés et rouillés de Shel (Photo: © Marten van Dijl / Greenpeace)

Sur ce sujet
Une faute?

Le géant anglo-néerlandais du pétrole Shell a remporté mercredi une victoire devant la justice écossaise, qui a interdit à des militants de Greenpeace d'aborder ses plates-formes en mer du Nord. L'ONG écologiste promet de poursuivre le combat.

Cette action en justice du groupe énergétique faisait suite à l'installation par des militants de Greenpeace, en octobre, de bannières géantes dénonçant la pollution de Royal Dutch Shell sur deux de ses plates-formes, au nord-est des îles Shetland.

«Shell, nettoie derrière toi», «Arrête la pollution pétrolière en mer», proclamaient notamment des bannières accrochées sur les sites désaffectés et rouillés de Shell dans le champ pétrolier de Brent, d'après des photographies diffusées par Greenpeace.

Selon un porte-parole de Shell, il s'agissait d'«empêcher que des manifestants ne pénètrent dans la zone de sécurité d'une distance de 500 mètres entourant les plates-formes dans le champ de Brent, se mettant en danger de même que les équipes de Shell». Selon Shell, seule une des quatre plates-formes du champ de Brent est actuellement occupée par du personnel.

Greenpeace reconnaît que la décision de justice est un «revers», mais elle entend toutefois poursuivre son combat contre le pétrolier. «Shell peut essayer de nous faire taire, mais nous élèverons tout simplement le ton», a affirmé l'ONG.

(nxp/ats)