Irak

19 juillet 2014 23:00; Act: 19.07.2014 23:04 Print

Six attentats à la voiture piégée à Bagdad

Une vague d'attentats a secoué la capitale irakienne, samedi.

Une faute?

Une vague d'attentats à la voiture piégée a fait au moins 29 morts samedi à Bagdad, principalement dans des quartiers chiites, apprend-on de sources policières et médicales irakiennes. Ces attentats n'ont pas été revendiqués.

La première explosion - due à une voiture piégée conduite par un kamikaze - a fait neuf morts et 21 blessés à un poste de contrôle de la police dans le quartier d'Abou Dchir, dans le sud de la capitale. Parmi les neuf tués figurent sept policiers.

Quatre autres voitures piégées ont fait 19 morts: l'une dans le quartier de Baïaa (dans le sud-ouest de la capitale), une autre à Djihad, dans l'ouest de la ville, et les deux autres à Kadhimiya, dans le nord, où se trouve un important sanctuaire chiite, a-t-on déclaré de mêmes sources.

Plus tard, une sixième explosion dans le quartier mixte de Saydiya, dans le sud de la ville, a fait un mort.

Accélérer la formation du gouvernement

L'Etat islamique (ex-Etat islamique en Irak et au Levant, EIIL), qui s'est emparé en juin d'une partie du nord de l'Irak, a revendiqué plusieurs attentats suicides dans la capitale ces derniers temps. Sa dernière revendication en date concerne un attentat qui a fait trois morts jeudi au coeur de Bagdad.

Le plus haut dignitaire chiite du pays, le grand ayatollah Ali al Sistani, a rencontré samedi l'envoyé spécial des Nations unies en Irak, Nikolaï Mladenov.

«Nous sommes tout à fait d'accord sur la nécessité d'accélérer le processus de formation du gouvernement, un nouveau gouvernement qui doit être acceptable pour toutes les communautés», a dit M. Mladenov à l'issue de l'entretien.

(ats)