Pédophilie

07 mars 2019 10:17; Act: 07.03.2019 15:07 Print

Le cardinal Barbarin va remettre sa démission

Le cardinal lyonnais était accusé de ne pas avoir dénoncé un prêtre pédophile de son diocèse. Ses avocats vont déposer un appel mais le prélat compte démissionner.

Sur ce sujet
Une faute?

Le cardinal français Philippe Barbarin a annoncé jeudi qu'il va remettre sa démission au pape François. Le primat des Gaules a été condamné à six mois de prison avec sursis dans la matinée pour non-dénonciation des agressions pédophiles d'un prêtre du diocèse de Lyon.

«J'ai décidé d'aller voir le Saint-Père pour lui remettre ma démission. Il me recevra dans quelques jours», a indiqué devant la presse l'archevêque de Lyon après avoir dit «prendre acte de la décision du tribunal».

«Indépendamment de mon sort personnel, je tiens à redire toute ma compassion pour les victimes et leurs familles», a-t-il ajouté dans une brève déclaration de moins d'une minute. En avril 2016, aux débuts de l'affaire, le prélat avait déjà proposé sa démission mais celle-ci avait été refusée par le pape.

«Trop tard»

Dans un communiqué transmis quasi-instantanément à la presse, la Conférence des évêques de France (CEF) a également «pris acte de la décision de justice» et estimé que le choix du primat des Gaules de présenter sa démission au pape François relevait «de sa conscience personnelle». «Il appartiendra au pape de lui donner la suite qu'il jugera opportune», a encore estimé la CEF.

L'annonce de la démission du cardinal Barbarin «arrive trop tard pour l'Eglise», a pour sa part estimé François Devaux, cofondateur de l'association de victimes «La Parole libérée». «Il était temps. Fallait-il aller aussi loin pour prendre une telle décision ?», a ironisé François Devaux, interrogé par l'AFP.

«Ça fait quatre ans qu'on dit la même chose et que personne ne voulait entendre. La décision aurait dû être prise depuis très longtemps. C'est le pape qui aurait dû prendre cette décision», estime-t-il.

Un choix «en conscience»

Philippe Barbarin, 68 ans, a été condamné en première instance à six mois de prison avec sursis pour non-dénonciation d'agressions pédophiles commises par un prêtre dans son diocèse. Ses avocats ont annoncé qu'ils faisaient appel.

Alors que le parquet avait classé sans suite une procédure contre le cardinal Barbarin, et que celui-ci était poursuivi sur citation directe par l'association «La Parole libérée», le tribunal s'est montré sévère à son égard dans ses attendus.

«Alors même que ses fonctions lui donnaient accès à toutes les informations et qu'il avait la capacité de les analyser et les communiquer utilement, Philippe Barbarin a fait le choix en conscience, pour préserver l'institution à laquelle il appartient, de ne pas les transmettre à la justice», a relevé le jugement.

Le prêtre accusé des actes pédophiles, Bernard Preynat, n'a pas encore été jugé pour les faits antérieurs à 1991 qui lui sont imputés.

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Mimi le 07.03.2019 10:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Honteux

    Scandaleux ! Pour le commun des mortels la peine serait beaucoup plus lourde. Bien difficile de croire encore en la justice pour tous et en la religion après cela. Honte à eux!!!

  • Stockp le 07.03.2019 10:26 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Trop clément

    C est Honteux de voir une peine avec sursis. 6 mois est faible mais au moins de la prison ferme. On oublie trop facilement la souffrance de la victime. Son bourreau lui se sachant protégé par la non dénonciation a pu agir sans soucis. C est de la pédophilie et tout protecteur de ce genre d'actes doit également avoir de la prison ferme. On progresse mais ce soir reste sombre car le sursis a bénéficié aux bourreaux et pas à protéger la victime. Combien de temps encore allons nous devoir attendre pour voir une vrai solution. Combien d'actes bien moins grave ont des sanctions bien plus lourdes.

  • Soledad le 07.03.2019 10:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Pauvres victimes et pauvre monde

    Non-dénonciation = complicité... Juges, magistrats tout autant complices! Des «  peines » pareilles après avoir démoli une vie, y a pas de mot! La justice est à faire sois-même dans ces cas-là tant que la « justice » est à ce point complaisante!

Les derniers commentaires

  • Henri Graber le 08.03.2019 00:46 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    démission refusée

    Hahaha, le pape, qui a toujours défendu Barbarin, va refuser cette démission...

  • Pere Vert le 07.03.2019 20:19 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    prendre un enfantvpar la main

    la religion n'est qu'un placebo pour les handicapés de la vie.

  • Old§Archibald le 07.03.2019 18:34 Report dénoncer ce commentaire

    Les mauvaises inventions: les religions

    Le problème est beaucoup plus fondamental. TOUTES les religions sont des inventions de l'homme, qui plus est elles datent de plus de mille ans autant dire que la majorité de l'humanité n'était pas très évoluée et la plupart des homo sapiens étaient prêts à croire tout et n'importe quoi. De fait nous n'avons pas beaucoup évolué non plus, nous sommes prêts à croire ce que disent nos politicards, nos montre-fesses du web qui s'emplâtrent la figure sur youtube, nos geeks, etc. Bref on n'est pas sortis de l'auberge en revanche renvoyés dans les limbes c'est pour bientôt

  • leloupprog le 07.03.2019 17:24 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Évolution

    Laissons tous les hommes d'église avoir le droit de se marier afin d'éviter d'en faire des frustrés qui sévissent en douce à large échelle. Il est temps que les dirigeants catholiques évoluent...

    • Lia le 07.03.2019 19:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @leloupprog

      78% des pédophilies sont mariés et ont des enfants.

  • Old§Archibald le 07.03.2019 16:36 Report dénoncer ce commentaire

    Les mauvaises inventions: les religions

    Le problème est beaucoup plus fondamental. TOUTES les religions sont des inventions de l'homme, qui plus est elles datent de plus de mille ans autant dire que la majorité de l'humanité n'était pas très évoluée et la plupart des homo sapiens étaient prêts à croire tout et n'importe quoi. De fait nous n'avons pas beaucoup évolué non plus, nous sommes prêts à croire ce que disent nos politicards, nos montre-fesses du web qui s'emplâtrent la figure sur youtube, nos geeks, etc. Bref on n'est pas sortis de l'auberge en revanche renvoyés dans les limbes c'est pour bientôt