Armée britannique

15 février 2011 10:07; Act: 15.02.2011 10:27 Print

Soldats mis à la porte par simple courriel

L'armée britannique a dû s'excuser d'avoir licencié 38 soldats, tous adjudants, par un simple courriel, dont un militaire qui servait en Afghanistan.

storybild

Les soldats doivent désormais craindre de relever leurs e-mails... (Photo: Keystone)

Une faute?

L'armée britannique a été contrainte mardi d'émettre d'embarassantes excuses après des révélations dans la presse selon lesquelles elle avait licencié 38 soldats par un simple courriel, dont un militaire qui servait en Afghanistan.

«Nous présentons nos excuses pour le désarroi que cela a pu provoquer», a déclaré un porte-parole de l'armée. «Des officiers ont dorénavant parlé en personne aux soldats concernés afin de s'assurer qu'ils reçoivent le soutien nécessaire», a-t-il ajouté.

Titrant en une «Des héros licenciés par courriel», le tabloïde The Sun révèle que 38 soldats, tous adjudants, ont reçu un courriel leur indiquant que leur contrat prendrait fin dans un an.

Restrictions budgétaires

«Je suis au regret d'avoir à vous notifier par la présente que je dois mettre fin à votre contrat, avec un préavis de douze mois», peut-on lire dans le courriel, notamment reçu par un soldat servant en Afghanistan, où sont stationnés près de 10.000 Britanniques. «Comme vous le savez sans doute, l'armée doit procéder à d'importantes réductions budgétaires».

L'opposition travailliste s'est empressée de dénoncer ce qu'elle a qualifié de geste «inhumain» et «totalement impardonnable». «On ne peut pas traiter de la sorte des hommes et des femmes qui ont servi leur pays pendant tant d'années», a déclaré à la BBC Jim Murphy, porte-parole du Labour pour la Défense.

Le gouvernement du Premier ministre conservateur, David Cameron, est engagé dans une austérité sans précédent, visant à quasi-éliminer d'ici à 2015 un déficit public qui dépasse les 10% du Produit intérieur brut.

(afp)