Italie

24 juillet 2014 16:14; Act: 24.07.2014 16:21 Print

Soudanaise condamnée pour apostasie accueillie

La jeune femme qui avait été condamnée à mort, puis graciée, a été reçue en Italie, jeudi. Elle a notamment rencontré le pape François.

storybild

Meriam a rencontré le pape, jeudi. (Photo: Keystone/Osservatore Romano / Handout)

Sur ce sujet
Une faute?

La jeune Soudanaise, qui avait été condamnée à mort pour apostasie, est arrivée jeudi à Rome. Elle a été accueillie par le chef du gouvernement italien en personne, Matteo Renzi. Elle a plus tard rencontré le pape François durant une demi-heure.

L'entrevue s'est déroulée à la résidence Sainte-Marthe où réside le Souverain pontife. François l'a remerciée pour «son témoignage» et sa «constance». La jeune femme et son mari l'ont remercié pour le «grand soutien et le réconfort» ressentis à travers les prières «du pape et de tant d'autres croyants», selon un communiqué du Vatican.

Finalement acquittée

Meriam Yahia Ibrahim Ishag avait été condamnée à mort pour avoir refusé de se convertir à l'islam. Fin juin, elle a été acquittée après une mobilisation internationale. La jeune femme avait plus tard été arrêtée à l'aéroport de Khartoum, avec interdiction de quitter le territoire.

Depuis fin juin, Mme Ishag et sa famille s'étaient réfugiés à l'ambassade américaine, après avoir tenté de rejoindre les Etats-Unis.

A l'ambassade d'Italie à Khartoum, une source a expliqué à l'AFP que cette «exfiltration» s'explique par «un geste d'amitié et de confiance» du Soudan envers l'Italie, précisant que les services américains avaient également coopéré.

«Nous avons travaillé en étroite coopération avec les autorités soudanaises, qui ont fait preuve d'une disponibilité exceptionnelle», a-t-on précisé de même source. Les autorités soudanaises n'ont pas fait de commentaire.

Fauteuil roulant

Cette Soudanaise a épousé un Américain. Le couple a deux enfants: un garçon de 20 mois et une fille née fin mai. Tous quatre sont arrivés vers 09h30 à l'aéroport de Rome sur un vol du gouvernement italien. Ils ont été accueillis par plusieurs personnalités politiques italiennes, dont Matteo Renzi et la ministre des Affaires étrangères, Federica Mogherini.

A sa descente d'avion, Mme Ishag, qui paraissait en bonne santé, n'a pas fait de déclaration. Son mari a eu en revanche besoin d'un fauteuil roulant pour se déplacer. La famille passera quelques jours à Rome, à l'invitation du gouvernement italien, avant de se rendre à New York.

Tollé international

Née d'un père musulman et d'une mère chrétienne orthodoxe, Mariam Yahya Ibrahim, 27 ans, avait été condamnée en mai à 100 coups de fouet pour adultère, et à mort pour s'être convertie au christianisme et avoir épousé un chrétien à la double nationalité sud-soudanaise et américaine. Ce verdict avait suscité un tollé international.

Cette condamnation, prononcée en vertu de la loi islamique en vigueur au Soudan qui interdit les conversions, a finalement été annulée en appel le 23 juin. Depuis début juillet, Mariam Yahya Ibrahim est la cible d'une nouvelle procédure devant la justice soudanaise par des personnes affirmant être des membres de sa famille, à l'origine de la première plainte contre elle.

(ats)