Paris

16 juin 2016 17:15; Act: 16.06.2016 18:30 Print

Suisse grièvement blessé par une grenade lacrymo

Un Suisse a reçu ce qui semble être une grenade lacrymogène lancée par la police, lors d'une manifestation contre la loi Travail mardi. L'incident fait polémique en France.

Voir le diaporama en grand »

Sur ce sujet
Une faute?

Les images, impressionnantes, tournent depuis deux jours sur les réseaux sociaux. Un homme, qui semblait faire partie des casseurs qui ont affronté la police, a été grièvement blessé dans le cortège de la manifestation contre la loi Travail, mardi à Paris. Les témoins qui ont assisté à la scène sont choqués: «J'ai vu un mec qui s'est pris une grosse bombe lacrymo dans le dos (...) Il était debout au milieu de la rue, seul, quand les forces de l'ordre ont tiré. L'homme est tombé au sol, sur le ventre, inanimé», a raconté à «L'Obs» Ben, un photographe.

Ben ajoute que la bombe lacrymogène était «enfoncée dans son dos» et qu'elle a fait «un trou de cinq centimètres de diamètre». «Elle a continué à se consumer et à faire de la fumée, elle a fait fondre son t-shirt», explique le témoin, très secoué par cet incident. «J'ai vu un objet tomber du ciel et se coincer dans son dos, entre sa tête et son sac à dos. Immédiatement, il a explosé et un gros nuage de fumée s'est dégagé», a décrit pour sa part un journaliste interrogé par Mediapart.

Rapidement, les secouristes sont intervenus et la victime a été évacuée. Comme le montrent les images, cette personne portait un maillot de l'équipe de Suisse. La Préfecture de police de Paris a confirmé lors d'une conférence de presse que l'homme blessé était de nationalité helvétique. Selon BuzzFeed, il se prénommerait Allan et serait étudiant en informatique.





Cet incident a créé la polémique en France. Le site Mediapart reproche à Manuel Valls et Bernard Cazeneuve d'avoir passé sous silence les graves blessures du Suisse. «La préfecture de Police de Paris indique que «24 policiers ont été blessés ainsi que 17 manifestants tous en urgence relative (...)» Mais selon nos propres sources, au moins 150 manifestants ont été blessés mardi, dont une quinzaine qui ont nécessité une évacuation d'urgence du cortège», écrit le média.

Mediapart ajoute que le Suisse souffre «d'une fracture d'une vertèbre» et qu'il a eu besoin «d'une greffe de peau et d'une greffe de chair». Le média ignorait mercredi si la victime était toujours sous sédation. Lors de sa conférence de presse, le préfet de police s'était montré rassurant sur son état de santé et a affirmé qu'il n'aurait pas de séquelle, rapporte «L'Express». Une rumeur insistante circulait depuis mercredi matin sur les réseaux sociaux, annonçant que le Suisse était devenu tétraplégique.

Préfecture de police sur la réserve

Les autorités ont du mal à évoquer une éventuelle responsabilité des forces de l'ordre. Michel Cadot, préfet de police de Paris, a expliqué qu'il n'était pas en mesure de «qualifier» l'objet «qui a touché la colonne vertébrale sans atteindre la moelle épinière». Il a ajouté qu'«apparemment, il n'y avait pas la moindre présence des forces de l'ordre à proximité» au moment de l'incident.

Les nombreux témoins qui ont assisté à la scène sont pourtant catégoriques: il s'agissait bel et bien d'une grenade lacrymogène et des policiers étaient sur place. Une vidéo réalisée par un journaliste indépendant le prouve: elle montre des agents arriver rapidement auprès du blessé et chasser les gens qui l'entourent à coups de matraque. Un témoin cité par BuzzFeed pense néanmoins «qu’il pourrait s’agir d’une fusée lancée par un manifestant». La police des polices a ouvert une enquête.

Attention, ces images sont violentes




(joc)