Argentine

11 juin 2019 02:30; Act: 11.06.2019 07:12 Print

Tâches ménagères: il doit indemniser son ex

Un homme a été condamné par la justice argentine à indemniser son ex-femme pour 27 ans de tâches ménagères.

storybild
Une faute?

La justice argentine a condamné un homme à indemniser son ex-femme en lui versant 8 millions de pesos (environ 173'000 dollars) pour les tâches ménagères qu'elles a faites pendant leurs 27 ans de mariage, a rapporté lundi la presse locale.

Cette femme de 70 ans, diplômée en économie, s'est consacrée à l'éducation de ses enfants et aux travaux du foyer pendant leur vie commune.

«La dépendance économique des femmes vis-à-vis de leurs maris est l'un des mécanismes centraux à travers lesquels on subordonne les femmes dans la société», a expliqué la juge Victoria Fama.

La magistrate a fixé une «somme raisonnable pour rééquilibrer la situation économique disparate des époux». «Après 27 ans de mariage, le prévenu l'a quittée alors qu'elle avait 60 ans révolus, âge auquel les femmes perçoivent la pension de retraite, se voyant privée d'accès au marché du travail», lit-on dans le jugement.

Le couple s'est séparé en 2009 et a divorcé en 2011. La compensation économique a été introduite dans le Code civil en 2015. Elle peut consister en un versement unique, un revenu, l'usufruit de certains biens ou de toute autre manière convenue par les parties.

(nxp/afp)

Les commentaires les plus populaires

  • Jean-Marc le 11.06.2019 09:09 Report dénoncer ce commentaire

    Les lois forgent notre société

    D'après ce jugement, pour chaque année de ménage commun, ce monsieur accumulait 6500$ de dette envers sa femme, au titre du travail ménager/éducation des enfants, qu'elle prodiguait pour la famille. Ceci s'ajoute aux prestations en nature qu'elle a consommées: logement, nourriture, vacances, habillement, soins,... sans oublier sa part pour les enfants. Je ne connais pas le revenu de ce monsieur, mais il faut juste bien comprendre le calcul ci-dessus, car je crois que ce ne soit pas bien compris! Sinon pourquoi cet article? Surtout nos jeunes doivent bien le comprendre *avant* de se marier..

  • Jeanne le 11.06.2019 10:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Bravo à la justice argentine

    Messieurs les machos... Le travail ménager enfin reconnu! Bravo à cette juridiction. Une femme au foyer a beaucoup de travail et souvent des tâches ingrates à effectuer. Il est normal d avoir une compensation.

  • Bobonne le 11.06.2019 09:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ...

    Ah ben tiens, c est pas mal ça :))

Les derniers commentaires

  • alex martin le 12.06.2019 22:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    homme egal vache à lait

    quand on voit le nombre de pousses baissés pour les commentaires les plus sensés, je me dis que le feminisme, ce mouvement sexiste, a bien lobotomisé tout le monde. messieurs, vous n'êtes plus que des vaches à lait.

    • Lucia le 13.06.2019 08:17 Report dénoncer ce commentaire

      @alex martin

      Commentaires les plus sensés, c'est à dire ? Ceux qui minimisent le travail domestique par exemple ? Ce sont des commentaires sensés ça ? Les hommes n'ont qu'à les faire ces tâches ménagères si ce n'est soi-disant rien ! Pourquoi ce sont encore en majorité les femmes qui s'y colle dans ce cas, qu'elles travaillent en extérieur ou pas ?

    • Oubli bien pratique ? le 13.06.2019 08:37 Report dénoncer ce commentaire

      @alex martin

      Ce que vous avez oublié de relever, c'est qu'une fois la retraite arrivée, Mme aurait continué à faire les tâches domestiques (certainement plein pot). Donc elle aurait dû bénéficier de la moitié de la retraite de M. en retour. Parce qu'il l'a éjectée à la rue, ça n'aurait pas été le cas, raison pour laquelle il doit casquer !

    • Mendrisiotto le 13.06.2019 10:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @alex martin

      Si j'avais 2o ans aujourd'hui avec les femmes d'aujourd'hui Je M'emmerderais pas avec une nana à la maison. Heureusement que ma petite femme n'est absolument pas feministe et ce n'est pas une greluche.

    • Une grand-maman le 13.06.2019 13:36 Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Ca tombe bien parce que peu de femmes d'aujourd'hui accepteraient d'être traitées comme nous l'avons été à l'époque (et c'est tant mieux) !

  • C Du Vecu le 12.06.2019 13:12 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Unpeudedouceurdanscemondedebrutes

    Bravo enfin on y arrive ... faire reconnaître à ces messieurs les macho (pas tous les hommes !) que le travail de leur femme à la maison le ménage, les enfants, la cuisine etc...c'est un vrai travail comme le sien sauf que lui (le macho) il rentre à la maison avec de l'argent donc c'est lui seul qui travail ! (Même si sa femme comptable tient la comptabilité de son entreprise .... « bénévolement» Après, ils s'étonnent, quand on décide à 59 ans,ça suffit et qu'on divorce ; mais c'est pas juste de partager la maison vendue en 2 , puisque c'est moi qui ai ramené l'argent p.l'acheter ben voyons

    • alrx martin le 12.06.2019 22:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @C Du Vecu

      la on ne parle pas de la séparation des biens. mais d'une compensation que le mari doit verser EN PLUS d'avoir partagé tous ses biens. c'est simplement de la discrimination sexiste. le mari a déjà rémunéré le travail domestique de sa femme en lui offrant une vie decente. (la maison, la nourriture, les sorties, ça n'est pas gratuit)

    • Joshua le 13.06.2019 08:18 Report dénoncer ce commentaire

      @alrx martin

      Sauf que payer un toit, la nourriture et les loisirs, ce n'est pas suffisant pour dédommager le travail de la femme, car ce qu'elle a fait vaut plus, tout simplement. Si vous engagez quelqu'un pour faire tout ça, vous pensez vous en sortir en lui offrant juste le gîte, le couvert, un resto de temps en temps et quelques fringues ?!? Du coup, les employés peuvent être payés comme ça par leurs patrons aussi ?

  • Mendrisiotto le 12.06.2019 11:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    ???????

    Et bien plus de mariage sans contrat explicite de qui fait quoi dans le couple. Les nanas vont vite dechanter de toutes leurs conneries.

    • J'ai mieux le 12.06.2019 18:08 Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Vous pouvez aussi faire votre part de travaux domestiques équitablement à deux, élever les enfants équitablement à deux et travailler équitablement à deux

    • Domi le 12.06.2019 20:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Qui va vous lavez vos chaussettes sales ?

    • Domi le 12.06.2019 20:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Qui va vous lavez vos chaussettes sales ?

    • Montre l'exemple ! le 13.06.2019 08:19 Report dénoncer ce commentaire

      @Mendrisiotto

      Je me réjouis de te voir faire tes 50 % de tâches domestiques et pour l'éducation des enfants !

    • Mendrisiotto le 13.06.2019 12:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @J'ai mieux

      C'est fait pour moi. Pas macho pour un rond et j'ai bien donné des coups de main à ma gentille petite femme Mais les vaches c'est dans l'étable que je les mets

  • Jean-Marc le 12.06.2019 11:20 Report dénoncer ce commentaire

    Projet de loi

    Depuis 15-20 ans, les femmes vont plus loin dans leur études que les hommes et devraient donc être capables de se prendre en charge financièrement. En plus la *majorité* des femmes travaillent pendant que les enfants sont petits. D'après moi il faut changer le Code Civil Suisse en abolissant le mariage (et le divorce qui est censé l'annuler), et bétonner l'entretien et la garde des enfants, dont on peut déterminer la paternité avec certitude (ADN). Notre société et nos enfants en seront gagnants et reconnaissants!

  • Fontainebleau le 12.06.2019 11:12 Report dénoncer ce commentaire

    Rupture de contrat?

    Toutes ces discussions sont désorientées, car la loi ne s'intéresse pas tant au passé, ni à combien la femme a dépensé pour son propre entretien, et encore moins en tient compte pour le calcul de la pension, comme beaucoup le laissent entendre dans leur commentaire. La justice ne regarde qu'une chose: que la femme puisse garder le même train de vie eu durant le mariage, comme s'il n'avait pas dû cesser. Et c'est là la contradiction. D'un côté on prévoit que le mariage puisse être dissous, mais de l'autre on prend les mesures similaires à la rupture illicite d'un contrat et il faut dédommager.

    • Lizon le 13.06.2019 08:20 Report dénoncer ce commentaire

      @Fontainbleau

      Ce n'est pas une contradiction puisque le mariage est censé garantir ce train de vie plus ou moins jusqu'à la mort. M'est d'avis aussi que le jugement est en défaveur de monsieur surtout parce que c'est lui qui a éjecté sa femme et pas elle qui est partie !

    • Fontainebleau le 13.06.2019 11:32 Report dénoncer ce commentaire

      @Lizou

      Peut-être que c'est comme ça que ça se passe en Argentine.. En tout cas en Suisse, la justice dit ne pas tenir compte de qui a éjecté qui, en disant qu'un couple partage toujours la responsabilité d'une séparation.. Du moins c'est ce qu'elle dit officiellement.