Asie - Armement

15 mai 2012 09:25; Act: 15.05.2012 09:30 Print

Taïwan commande des navires «furtifs»

La Marine militaire de Taïwan a commandé un premier navire de guerre «furtif» pour répondre à la montée en puissance de la Chine qui accentue les tensions au bord de la mer de Chine méridionale.

Une faute?

La Marine taïwanaise a commandé au constructeur naval Lung Teh Shipbuilding une corvette de 500 tonnes, premier bateau à double-coque de la Marine taïwanaise, d'une valeur de 890 millions de dollars taïwanais (23,4 millions d'euros), livrable en 2014.

Taïwan veut construire un maximum de 12 navires «furtifs», surnommés «tueurs de porte-avions», dont la particularité est de renvoyer l'énergie électromagnétique des radars ennemis et de ce fait d'être plus difficiles à détecter.

Chacun de ces bâtiments pourra être équipé de huit missiles anti-navires Hsiung Feng (Vent courageux) II et de huit autres missiles anti-navires supersoniques Hsiung Feng III.

Porte-avions chinois inauguré en 2011

La Chine a inauguré en août 2011 son premier porte-avions, un bâtiment à l'origine baptisé «Varyag» et destiné à la Marine soviétique.

Pékin se heurte à Taïwan sur la souveraineté du petit archipel des Spratleys, des îles de la mer de Chine méridionale que Pékin considère siennes.

Taïwan, refuge de l'armée nationaliste défaite par les communistes en 1949, est indépendante depuis, mais Pékin la considère comme une province rebelle, n'excluant pas la force pour la faire revenir dans son giron.

Les relations bilatérales se sont toutefois réchauffées avec l'arrivée de Ma Ying-jeou à la présidence en 2008. Il a été réélu en janvier pour un deuxième mandat.

(afp)