France

31 juillet 2018 11:20; Act: 31.07.2018 11:20 Print

Demande de remise en liberté de Ramadan rejetée

Mis en examen pour viols, l'islamologue genevois ne sera pas remis en liberté, la justice ayant rejeté sa demande.

storybild

Le Genevois a été mis en examen pour viols sur deux femmes. (Photo: Jean-Marc ZAORSKI/Gamma-Rapho via Getty Images)

Sur ce sujet
Une faute?

Incarcéré depuis près de six mois, Tariq Ramadan ne sera pas libéré.

Selon une information du MuslimPost confirmée par Europe 1, une demande de «démise en examen» du théologien a été rejetée vendredi dernier par la justice française. «La détention provisoire de Tariq Ramadan demeure l'unique moyen (...) d'empêcher une pression sur les témoins, sur les victimes ainsi que sur leur famille», ont indiqué les magistrats en charge du dossier.

Ces derniers ajoutent que la détention du Genevois permet également de «conserver les preuves pour indices matériels nécessaires à la manifestation de la vérité» ainsi que «de mettre fin à l'infraction ou de prévenir son renouvellement».

L'état de santé de Tariq Ramadan est également mentionné dans l'avis d'ordonnance relayé par les deux médias. Se basant sur une expertise émise en juin dernier, les juges ont conclu que «la détention demeure compatible à l'état de santé» de l'islamologue, en attendant une nouvelle évaluation.

Dernier point évoqué par les magistrats: le report au 18 septembre d'une confrontation entre le théologien et l'une des plaignantes. «Dans l'attente, il est indispensable d'éviter toute pression sur celle-ci et sur l'ensemble des personnes déjà auditionnées», expliquent-ils dans le document.

(jz)