États-Unis

18 juillet 2019 21:39; Act: 19.07.2019 07:36 Print

Tiffany «la mal-aimée» subit un nouvel affront

La fille cadette de Donald Trump a décidément bien du mal à se faire une place au sein du clan familial. Et la campagne présidentielle ne va rien arranger.

Sur ce sujet
Une faute?

À force de la voir stagner dans l'ombre de sa grande soeur Ivanka, certains médias américains lui ont donné le surnom de «mal-aimée de la famille». Tiffany Trump, la fille cadette du président américain, semble avoir toutes les peines du monde à se faire une place au sein du clan familial. Et la campagne présidentielle à venir ne va pas arranger les choses, si l'on en croit les informations de Politico.

Selon le site américain, la jeune femme ne participera pas à la campagne de son père, qui briguera un second mandat en 2020. Elle devrait, à la rigueur, se contenter d'«apparaître occasionnellement à des événements», précise le média. «Les membres de la famille Trump sont de précieux conseillers et font partie intégrante de la campagne», a rétorqué un membre de l'équipe à «People».

Une relation «tendue»

Tiffany, 25 ans, est la seule enfant issue de l'union entre Donald Trump et Marla Maples. Leur mariage, célébré en 1993, a pris fin en 1999. Depuis la campagne présidentielle de 2016, la jeune femme s'est rarement impliquée dans la vie politique de sa famille, contrairement à ses demi-frères et soeur Donald Jr, Eric et Ivanka. Et depuis l'élection du milliardaire, le fossé semble s'être creusé entre Tiffany et sa famille paternelle.

«Il leur est arrivé de passer plusieurs mois sans se parler et elle ne l'a pas vu pendant très longtemps. La dernière fois qu'elle s'est rendue à une réunion familiale avec lui, elle s'est sentie mal à l'aise et ne se sentait pas vraiment la bienvenue», confie un proche de la jeune femme. Selon cette source, Tiffany et son père ont toujours eu une relation «tendue», «et cela s'est exacerbé avec la présidence».

D'après un membre de l'entourage des Trump, le malaise autour de Tiffany trouve son origine dans le scandale qui avait éclaté dans les années 1990, lorsque Donald Trump avait quitté Ivana, la mère d'Ivanka, Donald Jr. et Eric, pour Marla Maples, qui était sa maîtresse.

Tiffany Trump a tout de même fait quelques apparitions remarquées, ces derniers temps: en juin, elle a créé la surprise en accompagnant sa fratrie au palais de Buckingham.


Et l'hiver dernier, la jeune femme a semblé provoquer son père en débarquant au discours sur l'état de l'Union vêtue de blanc, tout comme de nombreuses élues démocrates qui rendaient hommage au centenaire des suffragettes (ndlr: ce mouvement s'est battu pour le droit de vote des femmes après la Première Guerre mondiale).

(joc)