Zurich

11 septembre 2019 18:53; Act: 11.09.2019 22:39 Print

Les USA obligent Swiss a jeter de la nourriture

La compagnie aérienne doit jeter la quasi totalité de ses réserves alimentaires dès son atterrissage aux Etats-Unis. Les autres sociétés doivent faire de même.

storybild

(Photo: Keystone/AP)

Sur ce sujet
Une faute?

Les Etats-Unis obligent Swiss à gaspiller de la nourriture. Sur ses vols en direction du pays de l'oncle Sam, la compagnie aérienne doit jeter à la poubelle la quasi totalité des produits frais qui restent à bord des avions après l'atterrissage. Ceci indépendamment du fait que la date de péremption ne soit pas dépassée ou que les denrées soient encore fermées. «Pour notre vol, cela signifie que nous jetterons une quantité monstrueuse de nourriture de qualité aujourd'hui à Chicago», a écrit un pilote dans le magasine «Rundschau» des associations Aeropers et SwissAlpa.

Contactée, une porte-parole de la compagnie aérienne confirme que les fruits frais et les produits laitiers comme le fromage, le lait, la crème à café, le beurre ou le yaourt, doivent être éliminés dès leur arrivée sur sol américain. Et le même sort est réservé au saumon et certains autres produits distribués à la première classe, ainsi que les condiments à salade, les fruits secs et les noix.

Cette situation est due aux dures lois américaines, car les autorités du pays craignent que des agents pathogènes puissent être introduits sur leur sol avec la nourriture. «Le non respect des règlements comporte des amendes salées», affirme la porte-parole, qui précise que la réglementation s'applique à toutes les compagnies aériennes qui se rendent aux Etats-Unis.

Denrées éliminées par des sociétés locales

Swiss explique que des entreprises locales sont chargées de la destruction des denrées alimentaires et que cela a un coût. La société tente donc de prendre à bord de ses appareils la quantité la plus juste par rapport aux passagers. Malgré cette prévoyance, des tonnes de nourriture finiraient à la poubelle chaque année. Les boissons fermées sont les seules qui sauvent leur peau.

Résultat? La compagnie aérienne doit acheter de nouveaux produits pour les vols retour et elle doit le faire sur place, permettant ainsi aux entreprises locales de s'engraisser au passage.

Un non sens

Cette procédure est discutable d'après une étude menée par l'International Air Transport Association (IATA). L'association a démontré que ces aliments ne représentent aucun danger et aucune maladie n'a jamais été diffusée par ces produits. Par ailleurs, la procédure actuelle comporte en réalité de plus grands risques pour les Etats-Unis. Car la nourriture potentiellement contaminée doit être éliminée sur place. Si elle restait dans l'avion, les agents pathogènes retourneraient à la maison.

(atk)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • Donald Trum le 11.09.2019 18:59 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Intelligence américaine

    Encore ces américains qui pensent qu'au bout de leur nez

  • Kiko/Ben le 11.09.2019 19:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Vol a main armée

    Que voulez-vous, les USA sont les plus forts et s en foutent de la pollution, des risques de contamination, de la planète et du gaspillage. Seuls leurs intérêts comptent... alors il faudrait appliquer le principe de réciprocité.... à ZRH et GVA

  • tchucki le 11.09.2019 18:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    gastromie fat

    quand on voit le niveau du catering au départ des states , c'est bien dommage . Bon à l'allez, degeu au retour

Les derniers commentaires

  • Martina Marietta le 12.09.2019 10:50 Report dénoncer ce commentaire

    Pas qu'aux USA

    Et en Australie, c'est pareil. Personne n'en fait tout un plat.

    • Mamounia le 12.09.2019 14:22 Report dénoncer ce commentaire

      Et alors ?

      Si, justement ! Il faut que cela se sache, largement ! Ce n'est pas parce que des gouvernements particulièrement obtus imposent des règles ahurissantes que cela devrait devenir "la règle" ... Ces nourritures "embarquées" - et correctement conservées - repartent avec les avions. Où est le problème ? C'est de détruire de la nourriture qui devrait être considéré comme un délit, et sévèrement puni !

  • Justin Trukadir le 12.09.2019 10:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    le fric avant tout

    bah c'est juste pour vendre des denrées américaines aux compagnies le fric avant tout pis c'est tout mais en Occident quasi tous vilipendent de la nourriture encore comestible c'est un vrai fléau

  • @ Samuel le 12.09.2019 07:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Tristes exemples!

    OEil pour oeil....dent pour dent! Que du " POUVOIR".

  • P / N le 12.09.2019 07:40 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêter de prendre l'avIon

    Il faut imposer les mêmes lois aux compagnies américaines qui atterrissent en Suisse. La solution c'est d'arrêter de prendre l'avion pour rien.

  • P / N le 12.09.2019 07:40 Report dénoncer ce commentaire

    Arrêter de prendre l'avIon

    Il faut imposer les mêmes lois aux compagnies américaines qui atterrissent en Suisse. La solution c'est d'arrêter de prendre l'avion pour rien.