Grande-Bretagne

01 juin 2011 15:29; Act: 01.06.2011 16:14 Print

Torture dans un centre pour handicapés

Quatre personnes ont été arrêtées pour mauvais traitements dans un centre pour handicapés près de Bristol, après la diffusion mardi soir par la BBC d'images extrêmement violentes filmées avec une caméra cachée.

Une faute?

Trois hommes de 42, 30 et 25 ans et une femme de 24 ans «soupçonnés de mauvais traitements de patients» ont été arrêtés puis relâchés sous caution en attendant l'issue de l'enquête, a indiqué mercredi un communiqué de la police.

Un reporter du magazine Panorama a filmé pendant 5 semaines en février et mars dans le centre privé de Winterbourne View à Hambrook, tout près de Bristol, qui héberge des adultes handicapés et autistes.

Des patients injuriés, battus et traînés sous la douche

Les images montrent notamment des patients injuriés, battus, giflés ou traînés sous la douche tout habillés. On voit une patiente de 18 ans, Simone, insultée et arrosée d'eau froide par des soignants. Les parents de Simone, en pleurs, ont témoigné dans le programme télévisé que leur fille leur avait confié avoir été frappée mais qu'ils ne l'avaient pas crue «parce que c'est interdit».

De tels traitements d'adultes vulnérables sont assimilables à «de la torture», a estimé dans l'émission un psychologue, Andrew McDonnell. «Il s'agit d'une institution thérapeutique, où est la thérapie? Je dirais que c'est de la torture», a-t-il souligné.

Un soignant a filmé pour dénoncer les pratiques

Panorama a pris la décision de filmer en caméra cachée après avoir été saisi par un ancien infirmier du centre, indigné par le comportement de ses collègues. Ce soignant, Terry Bryan, avait alerté des dirigeants de l'institution en octobre 2010, puis la Commission de contrôle de la qualité des soins, chargée d'inspecter les établissements de santé, en décembre, sans succès. La Commission a présenté ses excuses pour n'avoir pas agi aussitôt.

La société privée en charge du centre, Castlebeck, a suspendu 13 employés et annoncé un audit interne dans ses 56 centres, qui accueillent 580 patients.


Ci-dessous, la deuxième partie du document de la BBC:

Et la troisième partie:

(afp)