Koweït

16 juin 2011 08:46; Act: 16.06.2011 09:54 Print

Trafic de produits pétroliers démantellé

Le Koweït a démantelé un réseau lié à un service de renseignement régional qui a fait passer clandestinement dans un pays voisin des produits pétroliers fortement subventionnés.

Une faute?

Citant une source bien informée au sein des services de sécurité, le quotidien «Al-Jarida» a indiqué que de grandes quantités de produits raffinés passaient en contrebande par mer à travers le petit port de Doha, à 20 km à l'ouest de la capitale koweïtienne.

Le journal n'a pas nommé le pays où passait le pétrole, mais le port de Doha est presque exclusivement utilisé par les petits bateaux opérant avec les ports iraniens, sur l'autre rive du Golfe.

Il ajoute, en citant sa source, que le pétrole passait en contrebande par des intermédiaires, «liés à un service de renseignement régional».

Le trafic portait sur des quantités si grandes qu'il a affecté les réserves stratégiques de la compagnie publique Kuwait National Petroleum Co. (KNPC), qui exploite les trois raffineries de l'émirat, a indiqué le quotidien. La KNPC a été obligée d'importer du combustible pour compenser les quantités perdues.

Les produits pétroliers au Koweït sont vendus à un prix fortement subventionné qui n'a pas changé depuis environ 12 ans.

Bien que l'Iran est le deuxième producteur de l'OPEP, il importe de grandes quantités de produits raffinés pour répondre à la demande locale, en raison d'un manque de capacité de raffinage et des sanctions américaines et européennes.

(afp)