Soudan du Sud

10 février 2019 10:22; Act: 10.02.2019 10:30 Print

Trois morts dans le crash d'un hélicoptère de l'ONU

Un hélicoptère transportant 23 passagers s'est écrasé samedi dans un complexe des Nations unies.

storybild

Trois personnes ont perdu la vie dans le crash d'un hélicoptère, au Soudan, samedi. (Photo: AFP/Photo d'illustration)

Une faute?

Un hélicoptère militaire éthiopien s'est écrasé à l'intérieur d'un complexe des Nations unies dans la région d'Abiyé prise en étau entre le Soudan et le Soudan du Sud. Trois membres d'équipage ont été tués 10 passagers blessés, a annoncé dimanche l'ONU dans un communiqué.

L'hélicoptère, selon le communiqué, transportait 23 passagers au moment du crash survenu samedi dans l'enceinte de la Force de sécurité intérimaire des Nations Unies pour Abiyé (FISNUA), «tuant trois des membres de son équipage». «Dix passagers ont été blessés dont trois sont dans un état critique», a souligné la même source sans dévoiler la nationalité des victimes.

«Grave menace»

L'hélicoptère, un MI-8 transportait des troupes éthiopiennes de Kadugli au Soudan vers Abiyé, une région riche en pétrole contestée depuis l'indépendance du Soudan du Sud en 2011. «Nous enquêtons sur cet incident», a déclaré le commandant de la Force par intérim de la FISNUA, le général Gebre Adhana Woldezgu. L'Ethiopie est l'unique pays contributeur de troupes à la FISNUA, forte de quelque 4500 soldats.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a averti que la situation à Abiyé et le long de la frontière entre le Soudan et le Soudan du Sud «continue de représenter une grave menace pour la paix internationale», appelant les deux pays à faire des progrès concrets en matière de démarcation et de surveillance de la frontière.

(nxp/ats)