Sommet de l'Otan

03 décembre 2019 13:24; Act: 03.12.2019 19:33 Print

Trump: «Macron s'est montré très insultant»

Le président américain s'en est pris à son homologue français en raison de propos «très, très méchants» de Macron.

storybild

Donald Trump et Emmanuel Macron s'étaient notamment rencontrés au sommet du G7, en août 2019. (Photo: Keystone/Photo d'archives)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump s'en est pris rudement à Emmanuel Macron mardi avant le sommet du 70e anniversaire de l'Otan. Il a ainsi renforcé la zizanie entre des Alliés confrontés aux actions de la Turquie ou à la montée en puissance de la Russie et de la Chine.

Déjà assombries par de nombreux différends, les commémorations de Londres ont été marquées par une passe d'armes entre les deux présidents avant même le lancement des festivités officielles, mardi soir à Buckingham Palace.

Lui-même critique envers l'Otan, le locataire de la Maison Blanche a attaqué de front son homologue français pour avoir jugé l'Alliance en état de «mort cérébrale». Il a qualifié ses propos de «très insultants».

C'est un jugement «très, très méchant a l'adresse de 28 pays», a-t-il ajouté lors d'une conférence de presse avec le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg. «Personne n'a besoin de l'Otan plus que la France», a-t-il affirmé.

Menaces sur les produits français

Donald Trump a par ailleurs durement critiqué la volonté de Paris de taxer les géants technologiques des Etats-Unis. L'administration Trump a déjà menacé d'imposer des droits de douane pouvant atteindre 100% sur l'équivalent de 2,4 milliards de dollars de produits français dont le roquefort, les yaourts, le vin pétillant.

Face au président français plus tard dans la journée, le milliardaire a adopté un ton plus conciliant. Les deux dirigeants se sont accordés notamment sur leur capacité à surmonter ce que l'Américain a qualifié de «différend mineur» commercial.

Macron maintient ses propos

Concernant l'Otan, le chef de l'Etat français est resté ferme. Il «maintient» ses propos qui ont irrité la plupart des alliés. Ils visaient, selon Paris, à donner un coup de fouet à l'Alliance.

A l'origine des tensions, l'intervention lancée par Ankara en octobre dans le Nord-Est de la Syrie sans en informer les autres membres de l'Alliance. Emmanuel Macron et le président turc Recep Tayyip Erdogan devaient se retrouver avec Boris Johnson et Angela Merkel pour discuter du conflit syrien.

«Quand je regarde la Turquie, ils se battent à présent contre ceux qui ont combattu à nos côtés. Et parfois ils travaillent avec des intermédiaires de l'EI» (Etat islamique), a accusé Emmanuel Macron.

Nouveaux défis

Outre la Turquie, l'Alliance est confrontée à de nouveaux défis comme la montée en puissance de la Chine et la militarisation de l'espace, en plus de relations difficiles avec la Russie qui montre ses muscles sur son flanc Est.

Vladimir Poutine a dénoncé mardi le comportement «pas correct, voire grossier» de l'Otan, accusée par le Kremlin d'avoir continué à s'agrandir malgré les promesses faites, selon Moscou, avant la chute de l'URSS. Mais il s'est dit prêt à coopérer avec l'Alliance atlantique.

«Nous devons initier un dialogue sans naïveté avec la Russie pour réduire la conflictualité» avec ce pays, a soutenu Emmanuel Macron, réclamant comme «précondition» des «avancées» sur le règlement de la crise entre la Russie et l'Ukraine.

Face aux dissensions entre ses membres, le patron de l'Otan a défendu l'organisation. «Il ne faut pas mettre en doute l'unité et la volonté des alliés de se défendre les uns les autres», a-t-il ajouté, précisant que c'est la base de la dissuasion. Le secrétaire général espère se voir confier à Londres la mission d'améliorer la réflexion stratégique au sein de l'Otan.

«Mauvais payeurs»

Outre les attaques contre la France, Donald Trump, qui depuis son élection pousse ses alliés à augmenter leurs budgets militaires pour partager davantage le fardeau, a lancé une nouvelle charge contre les «mauvais payeurs» de l'Otan, notamment l'Allemagne.

Le milliardaire veut maintenir la pression pour leur faire respecter leur engagement de consacrer 2% de leur PIB à leurs budgets militaires en 2024. La France dépensera l'équivalent de 2% en 2025, mais l'Allemagne, à 1,42% en 2020, ne respectera pas son engagement avant le début de la décennie 2030.

S'il s'est félicité d'avoir «obtenu 130 milliards de dollars», en référence à la somme que le Canada et les membres européens auront ajoutée aux budgets de la défense en quatre ans, le magnat s'est dit insatisfait.

(nxp/ats)

Les commentaires les plus populaires

  • Mickey le 03.12.2019 14:30 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Gamin aux commandes du monde

    Mais quel gamin! Macron a bien raison de pointer du doigt l'efficacité de cette institution!!! Manipulateur comme il est, Trump essaie de faire croire que la France ne veut plus de l'OTAN, alors que c'est son efficacité qui est remise en question !

  • Jules 2 le 03.12.2019 14:23 Report dénoncer ce commentaire

    Au suivant

    Quand l'Américain se prend pour Dieu... Otan en otage, la Turquie glousse en se cachant un peu derrière Donald, (l'état dIsraël aussi), les vulgaires sont sois-disant les plus cultivés et ceux qui encaissent veulent faire payer plus et punir...belle coalition, tout le monde se souviendra de ces situations traitée avec cette arrogance et va se réorganiser en gardant de nouvelles marges d'autonomies. Mr le Président Macron j'en pense rien de spécial, mais au moins il tient tête et s'assume.

  • Hubert le 03.12.2019 14:18 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Absurde réalité

    Trump fait le maximum pour ruiner les accords de Paris sur le climat en poussant des budgets militaires jusqu'à l'absurde ! Les Européens sont toujours divisés et impuissants !

Les derniers commentaires

  • Gilet jaune le 04.12.2019 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    France malade

    Le petit coquelet Jupiter qui veut commander les autres ferait bien de s'occuper de son paillasson malade.

  • Gof Frey le 03.12.2019 23:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Stop listening Trump the dumb.

    Macron s'est montré très insultant. Trump est un menteur, on le sait depuis longtemps. Simple.

  • Capitaine Sulu le 03.12.2019 20:53 Report dénoncer ce commentaire

    En marche vers notre ruine

    Deux présidents,l'un grossier et caractériel,l'autre plus avenant et à la langue de bois... deux styles très différents qui pourtant nous envoient au même endroit "Dans le mur..."

  • CHB le 03.12.2019 20:20 Report dénoncer ce commentaire

    Mort tout court

    Trump protège l'Otan uniquement parce que c'est une vraie vache à lait pour les usa... Elles viennent d'où la majeure partie des armes de l'Otan ! Quand on voit que la Turquie qui a soutenu al kaida et l'EI en espérant se débarrasser des kurdes en est membre, mais de qui se fout on ???

  • Thierry le 03.12.2019 19:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Coq

    Macron qu'il s'occupe de son peuple de fainéant et laisse les autres tranquilles sans leur donner de leçons

    • pierre berset le 03.12.2019 19:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Thierry

      ont doit travailler avec la russie et non avec les ricains