Commerce

10 mai 2019 22:07; Act: 11.05.2019 07:47 Print

Trump accentue la pression sur Pékin

Donald Trump a décidé d'imposer des droits de douane sur la quasi totalité des importations en provenance de Chine.

storybild

Donald Trump a par ailleurs assuré que sa relation avec son homologue chinois Xi Jinping restait «très forte». (Photo: AFP)

Sur ce sujet
Une faute?

Donald Trump a maintenu une pression maximale sur la Chine, ordonnant vendredi soir à ses services de lancer la procédure en vue d'imposer des droits de douane sur la quasi totalité des importations de produits chinois. Pour autant les négociations commerciales vont se poursuivre, selon Pékin.

Depuis le début de la semaine, le président américain a oscillé entre signes d'apaisement et menaces envers le géant asiatique. Il n'a pas varié vendredi à l'issue d'une session express de négociations à Washington. Après avoir assuré que les discussions sur le commerce avec Pékin avaient été «franches» et «constructives», il a mis à exécution la menace qu'il brandissait depuis plusieurs mois.

«Le président nous a ordonné de démarrer le processus d'augmentation des droits de douane sur quasiment tout le reste des importations de Chine, évalué à environ 300 milliards de dollars», a indiqué Robert Lighthizer, représentant américain au Commerce (USTR), dans un communiqué.

La procédure doit démarrer lundi. A présent, plus de 250 milliards de dollars d'importations en provenance du géant asiatique sont frappés par des tarifs douaniers punitifs. Et ces derniers sont passés vendredi de 10% à 25% pour 200 milliards de ces importations.

Plusieurs mois

Le lancement de la procédure pour taxer les quelque 300 milliards d'importations restantes doit faire l'objet d'une notification publique. De plus, la décision d'y procéder ou non doit être précédée d'une période de consultations et de commentaires. La mesure ne serait donc probablement pas effective avant plusieurs mois.

Cette annonce est donc davantage une façon de ne pas desserrer l'étau sur Pékin. Mais elle pourrait aussi compromettre l'issue des négociations. Sur ce point, Donald Trump est resté vague vendredi, indiquant que les discussions allaient se poursuivre mais à une date indéterminée. De son côté, le chef des négociateurs chinois Liu He a expliqué que les pourparlers commerciaux avec les Etats-Unis allaient se poursuivre à Pékin en dépit des obstacles.

«Les négociations n'ont pas échoué, au contraire (les obstacles sont) un revirement normal dans les négociations (...) c'est inévitable» entre les deux pays, a indiqué Liu He devant des médias chinois à l'issue des pourparlers. Rien n'a filtré sur les éventuelles concessions de la partie chinoise alors que l'administration Trump avait déploré lundi que Pékin soit revenu sur ses engagements.

Le milliardaire républicain a aussi entretenu le doute sur le devenir des droits de douane supplémentaires entrés en vigueur vendredi. Ceux-ci «pourraient être levés, ou pas», en fonction de l'avancée des «négociations futures», a-t-il simplement tweeté. Assurant que sa relation avec son homologue chinois Xi Jinping restait «très forte», le président américain n'a pas non plus indiqué s'il s'était entretenu avec lui.

Washington aurait donné à Pékin trois à quatre semaines pour parvenir à sceller un traité, faute de quoi les tarifs douaniers se propageront à l'ensemble des importations venant de Chine (539,5 milliards en 2018), avait affirmé plus tôt l'agence d'informations économiques Bloomberg, citant deux sources proches du dossier.

Les discussions de vendredi ont été particulièrement brèves. Le vice-Premier ministre chinois Liu He, qui dirigeait la délégation chinoise, a en effet quitté le lieu des négociations deux heures seulement après y être entré. Serrant les mains du représentant au Commerce (USTR) Robert Lighthizer et du secrétaire au Trésor Steven Mnuchin tout en saluant les journalistes, il est sorti tout sourire sans faire de commentaire.

Jouant la montre --«pas besoin de se précipiter»--, Donald Trump avait, lui, loué les bénéfices des mesures protectionnistes américaines: «Les droits de douane apporteront beaucoup plus de richesses à notre pays qu'un accord traditionnel, même exceptionnel».

Représailles chinoises

L'augmentation des droits de douane supplémentaires, appliquée depuis vendredi, porte sur une myriade de marchandises (télévisions, ameublement, automobiles, etc). Pékin «n'aura d'autre choix que de prendre de nécessaires mesures de représailles», a immédiatement averti le ministère chinois du Commerce.

«Dans une guerre commerciale, il n'y a que des perdants», a réagi Gregory Daco, économiste chez Oxford Economics, en écho à de nombreux économistes. Les consommateurs américains, friands des biens chinois, ne devraient pas être épargnés. Le Fonds monétaire international (FMI) martèle depuis des mois qu'au-delà des frontières américaines et chinoises, l'onde de choc d'un conflit durable pourrait atteindre toute l'économie mondiale.

Mais l'administration Trump est restée sourde aux mises en garde, déterminée à refonder la relation commerciale entre les deux pays, qui se disputent ni plus ni moins la domination dans les technologies du futur. Elle exige la réduction du colossal déficit commercial américain avec Pékin (378,73 milliards de dollars en 2018), des «changements structurels» comme la fin du transfert forcé des technologies, la protection de la propriété intellectuelle américaine ainsi que la fin des subventions chinoises aux entreprises d'Etat.

L'annonce du représentant au Commerce risque de susciter le courroux des agriculteurs fragilisés par la guerre des tarifs douaniers. Elle devrait aussi être fraichement accueillie sur les marchés financiers lundi. D'autant qu'à Pékin, le porte-parole du ministère chinois du Commerce Gao Feng a prévenu: «La Chine ne capitulera pas face à la pression».

(nxp/afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • BadCox57 le 11.05.2019 08:52 Report dénoncer ce commentaire

    Mais tant mieux...

    Si cela peut permettre d'arrêter de transporter la moitié des matières premières à l'autre bout de la planète, pour retransporter des wagons de (parfois mauvais) produits finis dans l'autre direction. Ce qui est contraire au principe de produire ce dont on a besoin à proximité de chez soi. La Terre reconnaissante... Et nos emplois aussi.

  • Claude52 le 11.05.2019 08:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Noir

    Ceci n'est pas un film mais La vrai guerre des mondes économiques avec pour conséquence une armée de chômeurs et de misères sur toute la planète.

  • Alienor le 11.05.2019 14:21 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    bravo Trump

    c'est fout comme tous les pays se baissent le froc pour la croissance .. on brade pollution emplois destruction de l'environnement pour gagner du fric qui ne suffira pas a remedier aux dégâts faits

Les derniers commentaires

  • Aldo le 12.05.2019 15:37 Report dénoncer ce commentaire

    De qui se moque t'on ?

    Incroyable le nombre de débiles qui soutiennent cet imposteur de Trump. ...la dette abyssale des States est financée en grande partie par les Chinois ...on marche sur la tête là. On ne parle même pas de la dette des ménages privés aux USA...Le jour où ça pète les Ricains vont voler en éclats. ..mais non il y en qui continuent à se pâmer devant ce pays de dégénères. ...

  • Warpi le 12.05.2019 11:28 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Chine

    A choisir entre USA et Chine, je choisis sans complexe la Chine! N'en déplaise à tout le monde!

  • gege le 12.05.2019 08:45 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Impérialisme

    Il est temps de bloquer la puissance américaine, que se soit economique ou militaire. Ça fait trop longtemps que se pays dicte le chaud et le froid et Trump est qu'une suite malheureuse.

  • Jean Connais le 12.05.2019 06:58 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Les occidentaux sont aveugles

    Ça ne va choquer que ceux qui n'ont toujours pas compris : à cause de leur stupide, coupable insouciance et absence de proactivité et de vision, les occidentaux se sont fait totalement avaleur par les chinois. Nous leurs avons offert nos industries, notre savoir faire, nos biens, finalement notre liberté. Malgré des signaux clairs, depuis des années, on continue aveuglement à acheter chinois ? Liberté de commerce ? Faux ! Obstination aveugle à faire de fausses économies. Les clairvoyants comprendront. Ça a tué des industries prospères. Pour ne prendre que l'exemple des téléphones mobiles le choix est vite fait et des exemples il y en a à l'infini. Dans un futur proche, les chinois vont embraser militairement par leurs revendications, la mer de chine d'abord, Taïwan et la planète toute entière ensuite. Dans un futur proche, les chinois pourront fermer le robinet et les occidentaux n'auront simplement plus rien à manger. Leur emprise sera totale. Je n'aime pas Trump mais j'appuie totalement ce qu'il est en train de faire car il a enfin senti que la menace est aux portes, dans tous les domaines. Il protège c'est clair, ses intérêts économiques et militaires, ceux des USA d'abord et du coup ceux des occidentaux. Alors je lui souhaite plein succès pour plier l'arrogance surnoise et dangereuse chinoise. On peut encore acheter autre que chinois. C'est possible et c'est une responsabilité qui incombe à chacun. À nous tous. Avant de répondre à ce message par la négative, reflechissez d'abord.

    • P'tetre Pa'encore AC le 12.05.2019 09:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Connais

      Tu remplaces la chine par les usa et tu as la situation qu'on avait en Europe il y a 30 ans. Le trump oublie très vite d'où viens toutes les connaissances de l'aéronautique américaine . Et si les usa sont encore là économiquement, c'est parce qu'on continue d'utiliser le dollar pour les tractations économique , Sadam Hussein avait voulu que les tractations du pétrole ce fasse en euro, il a mal fini...

    • Super le 12.05.2019 09:42 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Connais

      Ah enfin, je ne croyais seul à penser cela. Bravo

    • Ricolaaa le 12.05.2019 10:13 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Connais

      Merci!! Enfin qqn qui parle avec clairevoyance façe à l'énorme danger chinois!! La chine dévore le Monde entier depuis quleques annèes.. en Asie, en Australie, En Afrique, en Amérique de Sud, en Europe et même en Suisse avce de plus en plus d'entreprises hélvètes racheté par les chinois (Syngeta, Swiss-Metal, etc etc) ils s'attaquent même à l'industrie horlogère Suisse comme ils ont fait aves les vignobles em France (Bordeaux et autres, qui sont de plus en plus en mains chinoise) et même en local.. comme à Montreux, qui est devenu un vrai Chinatown!!! En rachetant progressivement pleins de boutiques, restos, appartements, etc.. pour les transformer en commerces chinois et font venir de plus en plus leurs compatriotes pour y travailler. Donc à un moment donné... faut les calmer un peu! Donc BRAVO TRUMP!!!

    • Luk le 12.05.2019 10:31 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Connais

      lécher les bottes aux américains, jamais. Ils sont déjà assez impérialistes.

    • Jean Connais le 12.05.2019 13:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Connais

      Salut, pour la petite histoire, voilà des années que je n'achète pas du chinois : PC, smartphone, habits, chaussures, TV, lunettes, absolument tout 'No Made in China'. Une fois j'ai acheté via internet un appareil photo d'une marque japonaise. Je l'avais précisé au vendeur, gros distributeur suisse. Une fois reçu, j'ai vu que c'était fait en Chine. Rendu et remboursé. Comme quoi... C'est possible, je le fais et je continuerais à le faire. Il faut être conséquent. De toute façon on en a toujours pour son argent : moins cher c'est toujours trop cher.

    • CQFD le 13.05.2019 20:14 Report dénoncer ce commentaire

      @Jean Connais

      Et bien, ça doit être zen chez toi... Il ne te reste plus qu'un jean et t-shirt Lewis? Ah mais non, c'est aussi fabriqué en Chine sais erreur...

    • Tout Un Monde le 13.05.2019 21:52 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @CQFD

      Lewis avec w c'est certainement chinois vous avez raison ,ou peut-être thaï !!!

  • Masters le 12.05.2019 00:27 Report dénoncer ce commentaire

    Juste

    Dire merci a 20min..qui publie tjr mes commentaires...un gros bisou a tous!