Syrie

18 octobre 2019 06:16; Act: 18.10.2019 08:12 Print

Trump crie victoire mais Erdogan remporte la mise

Washington a arraché une trêve, jeudi à Ankara. Cet accord permet de calmer le jeu à court terme, mais il est aussi dénoncé comme une capitulation face aux revendications turques.

storybild

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a reçu le vice-président américain Mike Pence, jeudi à Ankara. (Photo: Keystone/AP/Jacquelyn Martin)

Sur ce sujet
Une faute?

Accusé d'avoir laissé la Turquie attaquer les alliés kurdes des Etats-Unis en Syrie, Donald Trump a finalement obtenu jeudi un accord qui lui permet de calmer le jeu à court terme, mais qui est aussi dénoncé comme une capitulation face aux revendications turques.

Après onze jours de soubresauts, le vice-président américain Mike Pence a affirmé avoir arraché un «cessez-le-feu» au chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan après plus de quatre heures de tractations à Ankara. C'est qu'il était venu chercher, à la demande du président des Etats-Unis.

Les autorités turques ont toutefois contesté la qualification de «cessez-le-feu», qui ne figure pas dans la déclaration conjointe américano-turque. «Pence et Erdogan ont conclu un accord qui permet aux deux parties de clamer victoire auprès de leurs électeurs respectifs», dit à l'AFP Nicholas Danforth, expert au German Marshall Fund of the United States.

De fait, Donald Trump a immédiatement salué un «grand jour pour la civilisation» et, plus modestement, pour les Etats-Unis, la Turquie et les Kurdes. «Nous avons obtenu tout ce dont nous aurions pu rêver», s'est-il enthousiasmé.
Signe qu'il est partiellement parvenu à ses fins, au moins sur la scène politique américaine, le sénateur Lindsey Graham, à la tête de la fronde dans son propre camp républicain, a applaudi de «réels progrès». Une déclaration qui semble éloigner le spectre des sanctions «infernales» que cet allié de la Maison Blanche voulait imposer à Ankara.

Le projet turc «ratifié»

Concrètement, la Turquie s'est engagée à suspendre pendant cinq jours son offensive lancée le 9 octobre dans le nord de la Syrie, pour permettre aux forces kurdes de se retirer d'une «zone de sécurité» d'une profondeur de 32 km le long de la frontière turque. L'opération prendra définitivement fin si ce retrait est bien réel à l'expiration du délai.

«Les Etats-Unis viennent de ratifier le projet de la Turquie visant à repousser sa frontière de 30 km à l'intérieur de la Syrie, sans être en mesure d'influencer de manière significative les événements sur le terrain», a résumé, cinglant, l'ex-émissaire américain pour la lutte antijihadiste Brett McGurk, qui a démissionné en décembre lorsque le président Trump avait amorcé le retrait militaire américain.

Cette «zone de sécurité» était une vieille revendication du président Erdogan, qui accuse de «terrorisme» les miliciens kurdes des Unités de protection du peuple (YPG) et redoute de voir un embryon d'Etat kurde aux portes de la Turquie alimenter les aspirations séparatistes dans son pays.

Or, avant l'offensive du 9 octobre, Américains et Turcs avaient entamé l'instauration d'une telle zone tampon en menant des patrouilles conjointes. Selon l'accord américano-turc, les troupes d'Ankara seront maintenant en première ligne pour y faire régner l'ordre, les forces américaines ayant quitté les lieux.

Car entretemps, la donne a été totalement bouleversée.
Et pour nombre d'observateurs, c'est Donald Trump qui a permis ce séisme, en laissant le champ libre à Recep Tayyip Erdogan pour lancer son attaque. Un feu vert de facto qui s'est concrétisé par le retrait des troupes américaines des abords de la frontière puis, face à l'avancée turque, de tout le nord syrien.

«Tête dans le sable»

Washington doit maintenant convaincre les forces kurdes syriennes, «tenues à l'écart des négociations», de se retirer en «renonçant à leur territoire le long de la frontière turque», estime Nicholas Heras, du cercle de réflexion Center for a New American Security.

«Erdogan n'aurait pas pu demander davantage à Trump.»
L'administration américaine martèle que ses sanctions contre la Turquie ont fait plier Ankara. Elle a promis de les abroger dès que le «cessez-le-feu» sera permanent.

Donald Trump peut aussi se targuer d'avoir tenu, bien que dans la précipitation, sa promesse de désengagement d'une des «guerres sans fin» qu'il ne cesse de dénoncer.

Mais aux yeux de plusieurs experts, l'accord de jeudi ne permet pas de revenir sur les coups portés par sa décision aux objectifs de la politique syrienne des Etats-Unis. A commencer par le risque de résurgence du groupe jihadiste Etat islamique (EI).

Pour Nicholas Heras, «les Américains se mettent la tête dans le sable s'ils pensent que les forces arabo-kurdes vont accepter» de continuer «la campagne anti-EI».

Aussi grave, selon Nicholas Danforth: Moscou, adversaire stratégique de Washington, reste plus que jamais maître du jeu syrien. «Le sort des Kurdes» tout comme «l'avenir de l'incursion militaire de la Turquie en Syrie dépendront de la Russie, qui a soutenu l'armée syrienne pour reprendre le contrôle des territoires abandonnés par les forces américaines», dit-il.

Ironie de l'Histoire, la trêve actée jeudi par les Turcs prendra fin mardi, au moment même où le président Erdogan rencontrera en Russie son homologue Vladimir Poutine.

(afp)

L'espace commentaires a été désactivé
L'espace commentaires des articles de plus de 72 heures est automatiquement désactivé en raison du très grand nombre de messages que nous devons valider sur des sujets plus récents. Merci de votre compréhension.

Les commentaires les plus populaires

  • The greatest Fake President le 18.10.2019 06:38 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    USA go home!

    Donne-moi ta maison et je te laisse la vie sauve... pour l'instant! Avec des alliés comme les USA, on sait ce qui se passera si on nous attaque...

  • Elvetic le 18.10.2019 06:51 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    rigolade dramatique

    J'en connais 2 qui doivent bien rire ! Erdogan et Poutine ! Mais peut être y'a-t-il un 3ème "président" qui rigole, élu avec l'aide du Kremlin ?

  • Damien le 18.10.2019 06:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Victoire turque

    Victoire diplomatique et militaire de Erdogan sur l Amérique incroyable , l Amérique cède les kurdes ce retire l armée prend la zone de sécurité dont elle voulait Erdogan rentre dans l histoire comme un grand dirigeant et l Amérique rentre dans l histoire comme les grands perdant de cette guerre

Les derniers commentaires

  • le Valaisan le 18.10.2019 17:16 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    les Kurdes de Suisse sont Turcs...

    Demandez vous si le turc que vous dites connaître n'est pas Kurdes !!! La plupart des Kurdes de Suisse possèdent un passeport Turc. 90% des kebabs sont tenus par des familles Kurdes. les vrais familles, 100%, turc sont très rares de nos jours. Dans les journaux on voit " un ressortissant Turc " à commis un crime. très très souvent c'est un Kurdes. ouvrez les yeux. et si vous ne voyez pas de Syriens dans nos rue c'est grâce aux turcs qui subissent la hausse de criminalité du aux réfugiés. Merci à eux

  • Gédéon le 18.10.2019 15:28 Report dénoncer ce commentaire

    Cela reste à voir, mais...

    Cela doit particulièrement faire mal à l'UE, elle qui voudrait rivaliser avec les grandes puissances de ce monde, que sont la Russie, la Chine et nos amis Américains ! Il faut encore souligner, que cela vient directement d'un président décrier tant est plus chez nous, soi-disant pas à la hauteur...

  • Blanche Neige le 18.10.2019 13:41 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    Organisation des 7 nains

    Bla-bla-bla ce que vous pouvez parler aller vivre la bas et vous verrez bien la vérité. 20 Minutes qui sort des théorie de l'assemblé des 7 nains blaaaabbllaaaablllaa comme si le 20minutes étais sur place toujours a dire « selon une organisation blabliblablou » avec des théories on refait le monde !! Stop au mauvaise info des médias marre !!!

    • Cendrillon le 18.10.2019 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Blanche Neige

      Encore un qui veut faire comme Erdogan le magnifique ......museler la presse quand elle ne sert pas ses intérêts ......vous n'êtes pas obligé de lire ......Bla bla ça se soigne .......Il est tant de consulter!

  • m.t le 18.10.2019 11:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

    victoire par k.o

    turquie 1 occident 0

    • Crap le 18.10.2019 12:09 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @m.t

      Toujours aussi belliqueux et à côté de la plaque !!!!! C'est triste sir ...

    • sikanani le 18.10.2019 12:15 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @m.t

      Je dirais 10:0 :)

    • Clarisse iman le 18.10.2019 13:53 Report dénoncer ce commentaire

      Erdoan cède quand on menace ses biens financiers a

      Vous avez oublié de dire que Erdoan a accepté ce cesser le feu simplement car les usa ont bloqué et mis la main sur tout les avoirs et biens qu'il détient aux usa. Trump à simplement menacé Erdoan et celui ci a oublié tout patriotisme pour garder ses millions volés dans les caisses et investis aux usa

    • MDR le 18.10.2019 14:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @sikanani

      Au niveau de la barbarie, je suis bien d'accord! ;-)

    • Erkan le 18.10.2019 14:27 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Clarisse iman

      Mais bien sûr...Erdogan a cessé le feu car une des mesures qu'il voulait et qu'il a dit depuis le début à été acceptée. C'est à dire que les kurdes ypg se retirent de la zone tampon de 30km. Il semble qu'ils ont accepté et commencent à se retirer de cette zone.

  • Frédéric Bugnon le 18.10.2019 10:17 Report dénoncer ce commentaire

    Ce qu'on ne nous dit pas

    Ce qu'on ne nous dit pas, c'est que le commandant en chef des Forces démocratiques syriennes est Mazloum Konami, connu pour avoir combattu aux rangs du PKK, qui est, ce serait bien de le rappeler, une organisation terroriste ayant fait des milliers de morts et qui se finance par le trafic de drogue, d'armes et la traite d'être humains dans le monde entier et notamment en Europe. On peut leur être reconnaissant d'avoir combattu le Daech mais Daech est l'ennemi de tous. L'opération turque me paraît justifiée pour leurs intérêts sécuritaires malgré la diabolisation qu'on leur fait subir.

    • Mimi le 18.10.2019 10:48 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Frédéric Bugnon

      Et les trucs qui ont fait des millions de morts .....arméniens, grecs, chypriotes, assyriens bulgares......etc .... on cautionne selon vous... ? magnifique monde que vous nous préparez ...

    • dirk le 18.10.2019 10:56 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Frédéric Bugnon

      a oui. et tous les chrétiens tuées par les Turcs? vrai que les Kurdes ont tuées aussi mais les turcs ont envahis leur terres comme ils ont fait au Chypre et à Istanbul et au moyen orient

    • Frédé De Stael le 18.10.2019 11:06 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Frédéric Bugnon

      Frédéric Bugnon on vous a démasqué vous faites partie de l'ambassade de Turquie....bien essayé mais raté.....

    • Isabelle le 18.10.2019 11:32 Report dénoncer ce commentaire

      @ Frédéric Bugnon

      Vous le dites si bien : Daech est l'ennemi de tous, l'ennemi de tous que tous ont laisse les kurdes combattre. La turquie ne veut simplement pas d'un kurdistan syrien (vu qu'il y en a un irakien); car petit a petit le kurdistan turque risque de se creer (ce qui devait normalement arriver (Traité de Sèvre) apres que les kurdes ont combattus avec les turcs ! Pour sauver Sanliurfa, Gaziantep et Karahmanmaras) donc un pays risque de se creer avec plusieurs dialectque/langue (comme en Suisse : ita-all-fran). la sont les enjeux ! Et je vous parle meme pas des enjeux economiques ! soyons juste aussi

    • René le 18.10.2019 12:03 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mimi

      Et les allemands nazis qui ont fait des millions de morts juifs et les français qui ont colonisé des dizaines de pays et qui ont fait millions de morts, et les USA qui ont exterminé tous les amérindiens, instauré l'esclavage, organisé des guerres un peu partout sur le globe afin de s'enrichir. Tout ces pays sont des saints maintenant si je comprend bien. Si vous voulez reprendre l'histoire faite le mais souvenez vous des autres avant de l'ouvrir.

    • sikanani le 18.10.2019 12:17 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Mimi

      Et les européens qu'il sont occupé le pays africains, et le juifs qu'ils ont volé la terre palestiniens....

    • Elif le 18.10.2019 12:27 Report dénoncer ce commentaire

      Calme

      Dans les archives c'est les arméniens qui ont fait la genocide et non les turcs pourquoi autant peur de la Turquie pas de crainte la Turquie n'aime pas les hyènes , préférés combattre les lions donc n'ayez pas peur

    • Elif le 18.10.2019 12:29 Report dénoncer ce commentaire

      Pas peut

      Mais et alors l'allemagne A envahi la France etcccccc tu veux du passé tout l'europe L'affrique Du nord là appartenait à la Turquie no????????

    • Elif le 18.10.2019 12:32 Report dénoncer ce commentaire

      Calmez vous

      Mais vous êtes rigolode l'histoire n'a pas commencé avec le traité de sevr et n'en finira pas avec !!!!!!!

    • Pas Beau le René le 18.10.2019 12:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @René

      Biensûr il n'y a pas de bonne guerre ! Mais il me semble que les allemands se sont excusés pour les crimes de guerre sur les juifs, que les français se sont excusés pour la colonisation, que les américains ont fait leur mea culpa. Mais silence radio de la Turquie sur le génocide arménien, sur les morts kurdes, sur les assassinats d'opposants, sur les exactions faites aux peuples des Balcans, sur les invasions faites en Afrique du Nord, à Chypre, sur les morts des raides de Calipoli et du sud de l'Europe.....où sont les excuses des turcs et des ottomans....et vous demandez qu'on se taise?

    • Catherine le 18.10.2019 12:49 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @sikanani

      Oh la la il mélange tout ...est ce le sujet de l'article? Commentaire qui n'a aucun fondement et rapport avec le sujet ....

    • Hubert le 18.10.2019 13:46 Report dénoncer ce commentaire

      @Pas Beau Le René

      C'est faux. Je vous rappelle qu'Erdogan a été un des premiers dirigeants de la République moderne de Turquie à présenter publiquement ses condoléances et excuses aux Arméniens tués lors des guerres de 1915.

    • Pas Du Tout le 18.10.2019 14:40 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Hubert

      Erdogan n'a jamais présenté d'excuses aux arméniens, il a juste présenté ses condoléances ! Est ce que des condoléances sont des excuses ? Pas pour moi ni pour lui ! Si c'était le cas cela voudrait dire rendre aux arméniens tous ce que les turcs leur ont spolié.

    • Whiskey tango foxtrot le 18.10.2019 14:57 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Elif

      Il fallait oser.... voilà un négationniste turco amnésique qui réécrit l'histoire à sa façon! Il veut nous faire croire que c'est les arméniens qui ont perpétré un génocide! Mais contre qui on se demande? Il n'a même pas honte d'écrire des inepties pareilles! Et ce type vit chez nous .....au secours .

    • Albert le 18.10.2019 17:07 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @René

      Et vous les suisses

    • ff le 19.10.2019 20:25 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Frédéric Bugnon

      enfin une personne intelligente qui regarde pas que les infos

    • oui le 19.10.2019 20:36 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @René

      bien dis

    • arrêtons le 19.10.2019 20:37 via via Mobile Report dénoncer ce commentaire

      @Pas Beau le René

      francais excuser areter un peu la je dis stop. ils colonisent toujours ils leur ont instauré une monnaie appelée le franc CFA renseignez vous merci